Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Sunday, January 28, 2007

Israel vient de se rayer de la carte du monde



Bush est sur le point d'attaquer l'Iran, Pourquoi les étasuniens ne peuvent-ils pas le voir ?





Par Paul Craig Roberts , le 27 janvier 2007





Le public et le Congrès étasuniens ont obtenu leur soutient au sujet de la détermination du régime Bush à aggraver la guerre en Irak. Une immense manifestation de protestation a lieu aujourd'hui à Washington, et le Congrès exprime son désaccord de la décision de Bush d’intensifier la guerre en Irak.


C'est autant de gagné. Toutefois, il manque la vraie question -- l'attaque imminente du régime Bush contre l'Iran.


Plutôt qu’arrêter progressivement la guerre, Bush en commence une autre. Le monde entier le sait et discute de l'attaque de Bush prévue contre l'Iran dans de nombreux forums. Seuls les étasuniens n’ont pas pigé. Quelques sénateurs ont déclaré que Bush ne devait pas attaquer l'Iran sans l’approbation du Congrès, et les postages sur Internet démontrent la conscience mondiale sur le fait que l'Iran est dans le réticule de visée du régime Bush. Mais le Congrès et les médias -- et la manifestation à Washington -- sont concentrés sur l'Irak.

Que peut-on faire pour élever la conscience étasunienne au niveau [de celle] du reste du monde ?

À Davos en Suisse, la rencontre du Forum Économique Mondial, une conférence où les questions économiques du mondialisme sont discutées, s’est ouverte le 24 janvier avec un débat sur l'attaque de l'Iran prévue par Bush. Le Sécrétaire Général de la Ligue des États Arabes et les banquiers et les hommes d'affaires d’alliés des USA comme le Bahreïn et les Emirats Arabes Unis, ont tous mis en garde contre la prochaine attaque et ses conséquences catastrophiques pour le Moyen-Orient et le monde.

Écrivant pour Global Research, le Général Leonid Ivashov, vice-président de l'Académie des Affaires Géopolitiques et ancien chef d’état-major des Armées Russes, a prévu une attaque nucléaire US contre l'Iran vers fin avril 2007. Le Général Ivashov a présenté le raisonnement néo-conservateur servant de base à l'attaque et a conclu que les protestations mondiales ne pourront parer l'attaque de l'Iran.

Ce sera le choc et l’indignation, conclut le Général Ivashov, mais les USA se tireront de cela. Il écrit :

« Dans les semaines à suivre, nous verrons la machine de propagande guerrière commencer à travailler. L'opinion publique est déjà sous pression. Il y aura une hystérie militariste anti-iranienne grandissante, de nouvelles fuites d'informations, de la désinformation, etc.…. La probabilité d'une agression US contre l'Iran est extrêmement forte. Cependant, il demeure incertain que le Congrès US autorise la guerre. Cela peut exiger une provocation afin d’éliminer cet obstacle (une attaque contre Israël ou des objectifs US comme les bases militaires). L’ampleur de la provocation peut être comparable à l'attaque du 911 à New York. Alors le Congrès dira certainement " oui " au président US. »

Le régime Bush a fait comprendre qu'il est convaincu que Bush a déjà le mandat pour attaquer l'Iran. Le régime soutient que cette autorité fait partie des pouvoirs de Bush en tant que commandant en chef. Le Congrès a autorisé la guerre en Irak, et les récentes déclarations publiques de Bush ont fait glisser la responsabilité de l'insurrection irakienne d'Al-Qaeda vers l’Iran. Bush a déclaré que l’Iran massacre les troupes US en Irak. Ainsi, [l’attaque de] l'Iran est couverte par l'autorisation de la guerre en Irak.

Lors de déclarations publiques, Bush et Cheney ont fait comprendre qu'ils ignoreront toute opposition du Congrès à leurs plans guerriers. Par exemple, CBS News a rapporté (le 25 janvier) que Cheney a dit qu'une résolution du Congrès contre l’escalade guerrière en Irak « ne nous arrêtera pas. » Selon Associated Press, par sa déclaration, « Je suis le décideur », Bush ne ferait aucun cas de la désapprobation du Congrès

Tout est en place pour une attaque contre l'Iran. Deux porte-avions des forces d'attaque sont déployées dans le Golfe Persique, les avions de combat US ont été déplacés en Turquie et en d'autres pays sur les frontières iranienne, des systèmes de défense antimissile Patriot ont été transférés au Moyen-Orient pour protéger les équipements pétroliers et les bases US contre la riposte des missiles iraniens, et des quantités croissantes de désinformation prétendant la responsabilité de l'Iran dans l'insurrection en Irak alimentent les crédules médias US.

Le Général Ivashof et tout le monde au Moyen-Orient et en Europe à la conférence de Davos sur la mondialisation comprend l'ordre du jour du régime Bush.

Pourquoi les étasuniens ne peuvent-ils pas comprendre ?

Pourquoi le Congrès n’a-t-il pas dit à Bush et à Cheney qu'ils seront tous les deux révoqués sur le champ s’ils entreprennent un élargissement de la guerre ?


Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info

No comments: