Monday, February 05, 2007

Temoignages de la bande de Gaza : Nous sommes désolés


Nous sommes désolés,


Par Ziad Medoukh,


Je n'hésite pas à demander au nom de notre peuple courageux,notre peuple résistant pardon à tous les amis, les connaissances et les solidaires de notre cause,la cause noble;la cause de tous les opprimés,la cause palestinienne et de leur dire que nous sommes désolés après ces événements tragiques qui se poursuivent dans les rues de Gaza entre les frères palestiniens.
J'écris cet article qui parle de la situation actuelle dans la Bande de Gaza; pour vous parler de ce drame et de ces événements qui choquent tous les amis de notre cause;la cause des opprimés et la cause des résistants.


Souvent mes articles parlent de la résistance de notre peuple courageux contre toutes les mesures de l'occupation israélienne ;mais on peut pas être indifférent devant ces événements et affrontements entre fractions palestiniennes depuis plus de 10 jours et qui ont choqué tout notre peuple avant de choquer les autres peuples.


Quand un jeune militaire palestinien masqué m'empêche moi et mes étudiants d'aller à notre université pour passer les examens sous prétexte que les rues sont fermées et que tout le monde doit rester chez lui, et malgré notre réaction non violente devant ces militaires qui appartiennent à notre peuple ;on était obligés de reculer devant les tirs au feu;et on se souvient ici des barrages et des chek-points de l'armée israélienne lors de la présence militaire israélienne dans la Bande de Gaza qui empêchés nos étudiants de venir à leurs écoles et leurs universités..

Les événements de Gaza montrent une fois de plus la situation très difficile dont se trouve plus d'un millions et demi de Palestiniens enfermés,encerclés et vivent une pauvreté remarquable sans oublier la tension; les pressions extérieurs; la souffrance et les provocations israéliennes.
Plus de 70 morts et 300 blessés en une semaine dans les affrontements entre des militaires palestiniens qui portent des armes au nom de la résistance contre l'occupation israélienne ;un chiffre qui pourrait augmenter vu le nombre considérable des blessés et vue la fragilité de toutes les trêves et tous les accords signés entre les deux parties concernées dans ce conflit en l'occurrence le Fatah et le Hamas.


J'ai honte de dire que ce nombre de victimes est plus supérieur de nombre des martyrs palestiniens tombés dans les incursions israéliennes très nombreuses dans toutes les villes palestiniennes..

Les victimes palestiniennes ne sont pas tombés après un bombardement ou une incursion de l'armée israélienne dans le nord ou le sud de la Bande de Gaza, mais malheureusement après des affrontements inter palestinien.


Peut être beaucoup de solidaires de notre cause n'arrivent pas à comprendre qu'est ce qu'est ce passe actuellement à Gaza entre les frères;entre les résistants;mais franchement,nous les Palestiniens vivants ici ;nous n'arrivons pas à comprendre pourquoi tout cela ? Pourquoi ces affrontements ? Pourquoi ces attaques contre les universités , les ministères et les lieux publics.?Et avant tout contre les civils;les passagers et les enfants.


Notre peuple qui a donné des leçons de résistance et de lutte contre l'occupation,la colonisation et les agressions israéliennes est sous le choc ;car pour beaucoup de mouvements de résistance dans le monde entier,la Palestine est le symbole de la lutte organisée contre l'occupation et pour les droits légitimes.


Qu'est ce que nous allons dire aux familles de nos martyrs,à nos prisonniers;à nos blessés;aux solidaires qui soutiennent notre cause partout dans le monde ? Quelles justifications nous allons donner pour ces affrontements ? Et comment les organisations internationales et humanitaires vont dénoncer les attaques et les agressions israéliennes si nous nous n'arrivons pas à protéger nos bureaux et nos locaux des attaques palestiniennes.


Le peuple palestinien qui continue sa résistance historique contre l'occupation israélienne est en train de se tuer;pourquoi ?,pour un poste,pour un ministère;pour un programme politique et pour un pouvoir et quel pouvoir sous l'occupation ? Ou pour satisfaire un autre pays qui cherche à déstabiliser notre région ? Ou pour rendre service à cette occupation israélienne qui profite de la situation à Gaza pour continuer à tuer nos militants et détruire nos maisons en Cisjordanie.


A mon avis; les événements de Gaza sont les résultats avant tout des mesures de l'occupation israéliennes qui enferment plus d'un million et demi de palestiniens dans une grande prison à ciel ouvert .Et les résultats d'un blocus international qui est en train de tuer des enfants privés du lait et de médicaments avant de faire tomber un gouvernement élu d'une façon légitime dans des élections libres et démocratiques.


Nous sommes sous le choc certes; parce que ces événements sont nouveaux pour notre peuple, il y a une nouvelle culture qui domine Gaza;celle de la violence et de porter des armes même dans les mains des jeunes adolescents ;une culture de vengeance et de destruction ; mais il faut bien comprendre notre situation et notre vie quotidienne dans la Bande de Gaza qui est devenue une vie très difficile voir délicate sur tous les niveaux.


On ne peut croire que des Palestiniens puissent attaquer des universités qui ont résisté devant toutes les attaques israéliennes ;les Palestiniens connus par leur attachement à l'éducation et la culture et qui ont eu l'admiration du monde entier car ils continuent à venir à leurs écoles et leurs universités en dépit de toutes les mesures de l'occupation,ces Palestiniens sont en train de brûlé des laboratoires scientifiques dans des universités locales et empêchent des milliers des étudiants de poursuivre leurs cours.


. Nous sommes désolé;mais nous sommes loin de notre peuple palestinien et de sa culture,de ses traditions,et surtout de ses principes,les principes de la fraternité,la générosité et de l'attachement à la paix. Et avec tous nos respects pour leurs sacrifices pour la Palestine et sa terre; nous sommes bien loin des fractions résistantes qui ont donné des milliers de martyrs, de blessés et de prisonniers,pour une Palestine libre et pour une Palestine indépendante.

Nous accusons cette occupation d'être assoiffée de meurtre et de destruction ;et nos militants et militaires sont en train de tuer nos enfants,nos civils et détruire nos écoles et nos édifices bâtis pour notre future génération;une génération de paix et d'espoir.


Vous savez que nous vivons une vraie crise économique dans l'une des régions les plus densément peuplées du monde- plus 1,5 million de personnes privées de leur liberté de mouvement extérieur depuis juin, Gaza connaît une montée de la pauvreté, du chômage, des pé­nuries et du désespoir.


Ces données est un simple exemple de notre situation difficile à Gaza qui poussent avec le non paiement de salaires depuis plus de dix mois des manifestants de brûler ou d'attaque dans la rue de Gaza;et pousser deux fractions à s'affronter avec leurs armes destinées à la résistance avant tout .


Je ne défends pas le comportement des ces militaires qui travaillent pour ce parti ou l'autre,qui sont engagés dans cette force ou cet appareil militaire;mais vivre à Gaza actuellement c'est dur et plus dur que jamais.


Nous sommes désolés de tout solidaire de notre cause noble partout dans le monde en lui demandant de continuer son soutien et sa solidarité à notre peuple dans ces conditions très difficiles surtout dans la Bande de Gaza,une région souvent oubliés de toute visite et toute aide ce qu'a rendue cette région la plus désespérée dans le monde facile à tomber dans l'enfermement et l'extrémisme total.


Je sais que beaucoup de solidaires de notre cause sont choqués de ces événements douloureux ; mais le plus important dans cette situation est de montrer à tout le monde les conditions de vie de notre peuple, et la nécessité de continuer de soutenir notre cause noble

Il ne faut pas oublier que nous sommes toujours occupés dans la Bande de Gaza malgré le retrait israélien;nous sommes encerclés;enfermés,nous vivons la misère et la pauvreté devant l'indifférence totale de beaucoup de pays.


Nous demandons la reprise des aides économiques gelée par les bailleurs de fond étrangers, une intervention urgente de la part de la commaunité internationales ,et un relancement rapide du processus de paix afin d'assurer la stabilité à notre région afin d'éviter l'explosion totale de la situation dans une région assoiffée de paix et d'espoir.


Ziad Medoukh

No comments: