Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Wednesday, March 28, 2007

la France balayee du Moyen Orient ?

A Quel Jeu dangereux joue Chirac à la veille de son Départ de l'Elysée ?

Le chef de l'état en France est aussi le chef des armées et en matière de défense n'a de compte à rendre à personne, il est seul a décidé. Dangereux ?! Mercredi dernier, le porte avion Charles De Gaulle, et son escorte de vaisseaux de guerre avaient rendez vous avec le porte avion américain le USS John C. Stennis dans la mer d'Arabie pour soi disant des missions conjointes dans la « guerre mondiale contre le terrorisme », à l'opposé de la côte sud de l'Iran. Son arrivée porte à 3 le nombre des porte avions occidentaux stationnant dans la zone et susceptibles d'attaquer l'Iran. Les deux autres portes avions sont le USS Eisenhower et le USS Boxer.
Le Charles De Gaulle est accompagné de son escorte de vaisseaux de guerre composant la Force 473 comprenant 5 navires de guerre : le contre torpilleur FNS Cassard porteur de missiles guidés, la frégate anti- sous marin le FNS Tourville, le contre torpilleur FNS Dupleix adapté pour escorter des pétroliers et le FNS Marne, un vaisseau de commandement et d'approvisionnement. Le capitaine de cette escorte est l'amiral Xavier Magne. Les bombardiers de combat Rafale stationnés sur le porte avion doivent accomplir des missions au dessus de l'Afghanistan dans le cadre des actions de l'OTAN. Mais pour atteindre l'Afghanistan de là ou stationne le Charles de Gaulle il faut survoler l'Iran ?! Rappelons que le Charles De Gaulle est porteur de têtes nucléaires. Alors pourquoi maintenant une telle démonstration de force de la marine de guerre française dans la zone la plus dangereuse au monde, les eaux du Golfe, une zone encombrée d'une véritable Armada de navires de guerre occidentaux, où le moindre incident pourrait dégénéré en guerre mondiale ? Pour faire pression sur l'Iran, dans la bataille qui se joue au Conseil de Sécurité de l'ONU sur le programme nucléaire civil iranien ? Chirac, que beaucoup ont salué pour sa décision de refuser de partir en guerre contre l'Irak, va-t-il privilégier la force à la diplomatie, juste avant de quitter l'Elysée, dans un acte politique du type : « après moi le déluge, », histoire de semer le chaos sur la scène politique française ? L'arraisonnement d'un bateau britannique vendredi et la capture de 15 marins accusés par Téhéran d'avoir pénétré dans les eaux territoriales iraniennes et soupçonnés d'espionnage par les autorités iraniennes sont un facteur de plus de tension dans cette partie du monde où il vaut mieux éviter de séjourner.
Les familles des marins français sont elles au courant des risques encourus par leurs proches, notamment ceux de se retrouver au milieu d'un conflit armé que nul ne veut et certainement pas le peuple français et leurs représentants démocratiquement élus, à qui Chirac n'a rien dit et rien demandé. Le précédent de la guerre du Liban l'année dernière, où Chirac a donné son feu vert aux israéliens pour attaquer le Liban et la Syrie, semble-t-il, plus par esprit de revanche et débordement émotionnel suite à l'assassinat de son ami libanais le milliardaire Rafik Hariri, qu'après mûre réflexion sachant qu'il engageait la France et le peuple français, est inquiétant. Sachant ce que nous savons maintenant sur ce précédent libanais, est-il raisonnable de laisser faire Chirac, le laisser jouer à ce jeu dangereux à proximité des eaux territoriales iraniennes ? Enfin, il est urgent pendant cette campagne électorale de ramener sur le devant de la scène politique la question de la suprématie du président en matière de défense, toujours verrouillée du sceau du « secret défense » y compris pour les parlementaires. Un homme seul peut-il décider du sort de la Nation en matière de défense, du sort de millions de vie, en l'occurrence les nôtres, et de celles de nos « ennemis potentiels », puisqu'il est le seul a pouvoir déclencher une attaque nucléaire ? Chirac se plaît souvent à répéter son mantra habituel : « il faut raison garder », mais était ce bien raisonnable de pousser l'année dernière les israéliens à attaquer, sachant qu'ils n'attendaient que le feu vert de certaines grandes puissances occidentales pour mener leur campagne aérienne barbare, et est ce bien raisonnable d'aller positionner nos vaisseaux de guerre dans cette poudrière maritime que sont devenues les eaux du Golfe? Il faut raison garder, oui ! Alors, Exigeons de Chirac de faire rentrer le Charles De Gaulle à la Maison. Les informations militaires contenues dans cet article proviennent du site israélien debka.com.

No comments: