Saturday, March 10, 2007

La Resistance Islamique d'Iraq a defait les sionistes


Irak : cette occupation défaite, nous devons la contrecarrer


Hana Al Bayaty, Ian Douglas, Abdul Ilah Albayaty, Al d'Iman Saadoon, Dirk Adriaensens, Ayse Berktay, Matthias Chang, Arundhati Roy, Michel Chossudovsky et Eduardo Galeano,


7 mars 2007

Traduit par par Fausto Giudice

Le 10 mars 2007 à Bagdad a lieu une conférence régionale mort-née dans laquelle les Irakiens seront à nouveau absents et leur résistance non représentée. Au lieu de cela, une occupation défaite des USA continuera d'essayer d'écrire le destin des Irakiens, conspirant avec un Conseil antidémocratique de sécurité, comme les États voisins et de la région, censément invités par un gouvernement fantoche.

Quel genre de gouvernement collabore avec des puissances étrangères contre son propre peuple ?

Quel genre de gouvernement invite les forces étrangères pour tuer sa propre population ?

Quel genre de gouvernement substitue des milices aux forces armées nationales régulières ?

Quel genre de gouvernement brade les richesses pétrolières de la nation à des puissances étrangères ?

Et quel genre de gouvernement va mendier à ses voisins de laisser ses propres citoyens s’y réfugier par millions dans leurs pays ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui récompense des violeurs ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui récompense des escadrons de la mort ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui manque à ce point de légitimité qu'il doit « investir » pour la quatrième fois sa propre capitale ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui enlève, emprisonne et torture les gens ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui pousse la loi martiale à ses extrêmes ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui ne peut rendre compte de ses finances ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui dégrade de manière éhontée les infrastructures civiles ?

Qu’est ce qu’un gouvernement qui ne peut pas même fournir des services de base, comme l'eau potable et l'électricité ?

Et qu’est ce qu’un gouvernement qui n'est jamais dans le pays ?

Un tel gouvernement est la preuve que l’occupation est la forme suprême de dictature.

Tous les peuples dans le monde aspirent à la démocratie dans la mesure où elle est censée être l'expression de leur volonté. La volonté du peuple irakien n'a pu être subjuguée pour la quatrième année consécutive. La résistance irakienne est démocratique par définition, parce que c'est une insurrection de la volonté populaire, et est progressive par définition, parce qu'elle défend les intérêts du peuple.

La seule solution en Irak est la souveraineté du peuple irakien.

Seule la résistance irakienne populaire nationale est capable et légitimée, comme réalité objective et en vertu du droit international, à déterminer un chemin vers la paix et la stabilité en Irak et à en finir avec cette occupation illégale.

Nous devons empêcher toute nouvelle tentative des USA d'imposer un gouvernement de laquais à la population irakienne et reconnaître sa résistance comme représentant unique de la volonté du peuple riakien.

Retirez toute reconnaissance de ce gouvernement rétrograde imposé par l’étranger et


Reconnaissez la résistance irakienne !

Hana Al BayatyIan DouglasAbdul Ilah AlbayatyIman Saadoon Dirk AdriaensensAyse BerktayMatthias Chang Arundhati Roy Michel Chossudovsky Eduardo Galeano


Original : Global Research Traduit de l’anglais par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2194&lg=fr

No comments: