Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, March 05, 2007

Rafik Khalifa contre bases americaines en Algerie ?

Abdelmoumen Rafik Khalifa interpellé à Londres pour immigration clandestine..

Sera-t-il extradé vers l’Algérie ou le Canada ?

Ndlr: Apparement, les operations d'El Aleda (al mossaida), conduites depuis l'Alliance Base a Paris, en Kabylie, n'ont pas convaincu Boutef el habli d'ouvrir des bases militaires (anglo-saxonnes) au bled... Avec les prises d'otages et assassinats de francais par les sionistes (avec la complicite du lobby israelien de l'UMP) en Arabie Saoudite, au Bresil, Ethiopie, le chantage ne marche pas, et Boutef veut plus... Un 'new deal' est propose a Boutef par la horde sioniste : Je te donne Khalifa, tu fais tomber les generaux, soumis a la France, tu sors en 'herault', on ouvre des bases en Algerie, on met les francais dehors, et le business continue, qu'est ce t'en penses Boutef ?
Une source digne de foi vient de nous apprendre que le 27 Février dernier la police britannique a fait irruption, tôt le matin, dans le domicile de Rafik Khalifa où elle a procédé à son arrestation. L’ancien milliardaire, dont le procès se déroule depuis plus d’un mois et demi à Blida, a été arrêté pour immigration clandestine. Son titre de séjour ayant expiré au mois de mars 2004 il ne l’a pas renouvelé dans l’espoir d’obtenir le droit d’asile en qualité de réfugié politique. Un statut qu’il disait avoir obtenu lors de sa dernière intervention sur la chaîne qatarie Al-Djazeera.
Du coup l’extradition de Khalifa devient une simple formalité dans la mesure où toute personne arrêtée en situation irrégulière en Angleterre fait l’objet d’un rapatriement systématique vers son pays d’origine. Nul besoin qu’il soit condamné à une peine de prison pour qu’il soit procédé à son extradition. Reste à savoir, maintenant, quelle va être l’attitude de ses protecteurs. Vont-ils laissé les choses se dérouler sans qu’ils n’interviennent ? Vont-ils trouver la parade en essayant de détourner son extradition vers le Canada où il a été condamné par contumace en 2003 à une peine de 5 ans de prison pour avoir escroqué une compagnie d’assurance ?

Dans les hautes sphères du pouvoir algérien c’est un véritable branle-bas de combat. C’est une véritable course contre la montre. Il semble que le clan présidentiel cherche à saisir cette opportunité pour donner le coup de grâce à ce qui reste du cabinet noir qui avait joué la carte Ali Benflis lors des élections présidentielles en mettant à contribution Rafik Khalifa qui avait ressuscité sa chaîne de télévision londonienne K NEWS. Car, l’audition de l’accusé principal de l’escroquerie du siècle par un juge d’instruction en Algérie ne manquera pas d’apporter son lot de révélations. Des révélations mortelles pour beaucoup de généraux. Ces derniers ont tout fait pour faire capoter l’extradition de Khalifa.

Que n’a-t-on pas dit et spéculé sur l’extradition de Rafik Khalifa. Il faut être, vraiment, naïf et ne rien connaître à la véritable nature du pouvoir algérien pour croire en cette extradition tant attendue par l’opinion publique . On a parlé d’actions menées par l’ambassadeur d’Algérie au Royaume Uni, de déplacement d’experts à Londres pour discuter avec les autorités britanniques le rapatriement de Khalifa et sa présentation devant la justice algérienne. . Le ministre de la Justice, Tayeb Belaïz, avait attesté que l’extradition de Khalifa « est une question de temps ». Abdelaziz Belkhadem, chef du gouvernement, a assuré, le 13 janvier dernier, que « le traité d’extradition paraphé entre l’Algérie et la Grande-Bretagne a pris en considération le volet ayant trait à l’extradition de Abdelmoumen Rafik Khalifa. Comme ils sont menteurs ces gouvernants algériens !

L’affaire Khalifa a eu le mérite de prouver pour ceux qui avaient encore des doutes qu’en Algérie la corruption est érigée en système et que le mensonge et le faux font partie des mœurs de quiconque se voit attribuer la moindre responsabilité. Quoi de plus qu’un Sidi Saïd, SG de l’UGTA qui reconnaît avoir signé un faux PV de réunion pour renflouer les caisses de Khalifa et après cet aveu il sort en héros du tribunal. C’est le comble. Alors qu’on poursuit en justice des gens pour n’avoir pas rendu un téléphone portable appartenant à la banque Khalifa. C’est scandaleux !

Revenons à l’extradition de Khalifa qui a fait couler beaucoup d’encre et tenu en haleine pas mal de crédules qui croient encore au père noël. On vient encore de nous parler d’échange des instruments de ratification entre Alger et Londres des accords relatifs à l’entraide judiciaire, en matière pénale, civile, commerciale et d’extradition en date du 25 février. Et on nous sort encore cette pseudo extradition de Rafik Khalifa. Qu’on arrête de mentir au peuple algérien. Qu’on arrête de prendre les Algériens pour des ce qu’ils ne sont pas. On sait très biens que les décideurs ne tiennent jamais compte des aspirations du peuple. Ce que pense le peuple de ses gouvernants est le dernier des soucis de ces Messieurs qui tiennent les commandes dans le fameux cabinet noir.

Avec l’arrestation de l’ancien milliardaire pour un tout autre motif, vraiment inattendu, les protecteurs de RAFIK Khalifa sont pris à contre-pied. Son extradition devient inéluctable à moins que ces généraux maffieux nous sortent encore un autre tour de passe-passe pour tout remettre en question. Attendons les prochaines heures pour voir….

http://www.agirpourlalgerie.com/arrestation.htm

No comments: