Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Wednesday, March 28, 2007

Étroite collaboration Otan – Israel pour une guerre contre l’Iran

par Claudine Pôlet


Le sommet de Riga n’avait certes pas discuté ni entériné publiquement l’adhésion d’Israël à l’Otan, il n’avait pas débattu non plus d’une possible agression nucléaire contre l’Iran. Les divergences et les craintes de certains pays membres risquaient de s’étaler trop ouvertement. La règle du consensus devait être sauvée dans la forme. Il n’empêche que dans les cercles dirigeants de l’Otan, à l’abri des institutions et des opinions publiques, Israël fait déjà partie de l’Otan et les plans de guerre inclus nucléaire s’élaborent contre l’Iran.Comme nous ne sommes pas dans le secret des dieux militaires ou agents de renseignements, les simples citoyens n’ont d’autres éléments que les informations distribuées au compte-goutte par la presse internationale, par les conférences politiques publiques pour étayer leur opinion. Ces informations sont édifiantes même si on ne sait pas la part « d’intox » et la part « d’infos ».

On peut lire dans le Jérusalem Post (29.12.06) « l’Otan commence à faire preuve d’un grand intérêt envers les renseignements relatifs au programme nucléaire iranien… Cet intérêt découle de l’inquiétude grandissante face à l’éventualité de l’échec de la voie diplomatique et de la nécessité d’engager une action militaire pour stopper la course de l’Iran aux armements nucléaires… Une conférence de l’Otan a été organisée au cours du mois de décembre par les services de renseignements de Tsahal autour du terrorisme mondial et des renseignements. A la suite de cette conférence, des hauts gradés des Renseignements ont déclaré qu’Israël prévoyait de mettre en place un mécanisme d’échanges de renseignements avec l’Otan ».

La TV Fox News (USA) présentait une information à la une le 10.1.07 : « Israël envisage l’utilisation d’armes nucléaires en Iran – Israël a dressé des plans secrets pour détruire les installations d’enrichissement de l’uranium avec des armes tactiques nucléaires. Deux escadrons de la force aérienne s’entraînent pour faire exploser une installation iranienne en utilisant des "bunker-busters" à faible taux nucléaire. … Selon les plans, des bombes conventionnelles guidées au laser ouvriraient des tunnels vers les cibles. Des armes nucléaires minis seraient alors immédiatement tirées dans une installation à Natanz, explosant profondément dans le sol pour réduire le risque de retombées nucléaires…. Les autorités israéliennes et américaines se sont rencontrées plusieurs fois pour considérer une action militaire…Des pilotes israéliens ont volé à Gibraltar ces dernières semaines pour s’entraîner pour un voyage aller-retour de 2.000 miles vers les cibles iraniennes. Trois itinéraires possibles ont été envisagés, y compris un au-dessus de la Turquie. Des escadrons israéliens basés à Hatzerim dans le désert du Neguev et à Tel Nof, au sud de Tel Aviv, se sont entraînés pour utiliser les armes tactiques nucléaires d’Israël pour la mission. … Des sources proches du Pentagone ont dit qu’il était hautement improbable que les Etats-Unis donnent leur approbation à l’utilisation d’armes tactiques nucléaires. Israël devrait chercher cette approbation après l’événement, comme il l’avait fait après avoir paralysé le réacteur nucléaire de Osirak en Irak avec des frappes aériennes en 1981. Des scientifiques ont calculé que, bien que la contamination par des bunker-busters pouvait être limitée, des tonnes de composés radioactifs seraient libérés…..Le Dr Ephraim Sneh, le ministre israélien adjoint de la Défense a dit le mois dernier que le moment approche où Israël et la communauté internationale devront décider s’ils doivent entreprendre une action militaire contre l’Iran ».

On apprend aussi (1) que le Centre interdisciplinaire d’Herzliya, université privée israélienne, a tenu sa conférence annuelle sur la sécurité d’Israël à la fin janvier. Parmi les invités, l’américain Richard Perle (…….) y déclare « une fois que l’Iran aura des armes nucléaires, il ne sera pas facile de le dissuader ou de le contenir. Il n’est pas facile de menacer de tuer une vaste population civile en réplique et de toutes manières, c’est trop tard. Alors, quand l’Iran aura-t-il la bombe ? Vous ne pouvez attendre des preuves pour prendre la décision… Il faut attaquer avec précision pour infliger des dommages critiques aux installations nucléaires, avec efficacité et rapidité. Les bombardiers B-2 et les missiles de croisière peuvent le faire. Israël devra le faire, s’il est clair qu’il y a une menace existentielle. Israël devra le faire et le Président (Bush) s’y joindra ».

Il ne s’agit donc pas de scénarios pour films de fiction ni de jeux video ! En toute discrétion, les « cercles décideurs » de l’Otan préparent le terrain pour une possible participation de l’Otan à une attaque nucléaire de l’Iran. Tout cela donne un autre éclairage à la campagne médiatique contre « le régime iranien » qui bat son plein actuellement. Le Président Ahmadinedjad y est qualifié d’ultra-conservateur, de fou des armes nucléaires, il aurait aussi fait des appels délirants à jeter tous les juifs à la mer, et nié l’existence du génocide des juifs par le nazisme etc.. Ce n’est pas l’objet de cet article de démonter toute cette propagande anti-iranienne, mais on ne peut ignorer le but poursuivi par les medias quand ils lancent ainsi mensonges, semi-vérités et amalgames. Par exemple : Ahmadinedjad n’a jamais appelé à détruire la population d’Israël, il a attaqué l’Etat d’Israël comme un Etat pratiquant l’apartheid, basé sur la doctrine raciste du sionisme. Il a estimé que ce régime est condamné à disparaître. D’autres en Europe trouvent tout à fait normal le démantèlement de la Yougoslavie, de l’Union Soviétique… pourquoi ne pourrait-on pas envisager la perspective de la disparition du régime actuel israélien et la constitution d’une fédération d’Etats souverains, incluant juifs et palestiniens, au Moyen Orient ? D’autre part, le président iranien n’a pas nié le génocide des juifs, il a dénoncé l’usage qu’en ont fait les successifs gouvernements israéliens pour se poser en peuple victime, entretenir la paranoïa sécuritaire dans la population israélienne et qualifier de défensif l’armement à outrance d’Israël.

Israël est devenu une gigantesque base militaire servant les intérêts des cercles les plus réactionnaires et va-t-en guerre des USA et de l’OTAN.

No comments: