Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Thursday, July 05, 2007

Genocide de la France en Afrique, apres le scandale du GIA en Algerie, le Genocide du Rwanda



GENOCIDE RWANDAIS DE 1994 KIGALI ACCUSE LA FRANCE D'AVOIR PARTICIPE EN FOURNISSANT DES ARMES AUX GENOCIDAIRES




Vous avez sans doute entendu parler du génocide sur les Tutsis au Rwanda, de guerres atroces (enfants-soldats au Libéria, congo, ex-Zaïre...) et des dictatures qui secouent le continent africain.


Pourquoi le gouvernement français a-t-il en connaissance de cause, continué de financer les auteurs du généocide du Rwanda ? Comment les responsables politiques français, qui se réclament des droits de l’ Homme, peuvent-ils en arriver à mettre en place ou financer des régimes aussi abominables - Tchad, Congo-Brazzaville, Cameroun, Mauritanie... ?
A qui profite le crime ?


La Françafrique, c’ est une infime minorité de Français qui, aidés au plus haut niveau de l’ état, pillent les richesses des ex-colonies françaises en Afrique, en utilisant l’ argent public et ce au mépris de millions de vies humaines.


C’ est le plus long scandale de la République française.


De nombreux politiciens et partis politiques, des hauts cadres et actionnaires de multinationales françaises ( Elf-TotalFina, Bolloré, Bouygues...) certains militaires, les dictateurs et leur entourage, les marchands d’ armes : en bref, ce sont des réseaux bien organisés qui disposent de nombreux relais dans les médias. Des centaines de milliars détournés en 47 ans. comment quelques centaines de personnes s’ enrichissent sur le dos d’ un continent en soutenant un génocide, des guerres, tortures, en organisant le détournement de l’ aide publique au développement.


Ces informations sont en majorité tirées des ouvrages de François-Xavier Verschave : La françafrique, Noir silence, Noir Chirac


- Reconnaître les aspects négatifs de la colonisation française en Afrique et l’échec des politiques françaises de coopération depuis les indépendances.


- Rendre transparente la politique de la France en Afrique :


Par l’instauration d’un contrôle parlementaire et citoyen de la politique française en Afrique ;


Par l’instauration d’un vote à l’Assemblée nationale pour toute signature d’accords de défense et toute intervention militaire de la France en Afrique ;


Par la publication des accords militaires et de défense liant la France et certains pays africains ;


Par la suppression de la cellule Afrique de l’Elysée, qui agit en toute opacité et en dehors de tout contrôle démocratique, afin de mettre un terme à la politique du "domaine réservé".


Cesser l’ingérence de la France en Afrique et à promouvoir la démocratie :


Par la suppression des bases militaires françaises sur le continent africain ;
Par la suspension des interventions militaires bilatérales de la France en Afrique sans mandat de l’ONU ;


En conditionnant la coopération française au respect de l’État de droit et du principe de la gouvernance démocratique par les États africains ;


En favorisant la supervision des processus électoraux en Afrique par l’ONU ;


En impliquant les organisations des sociétés civiles africaine et française dans l’élaboration de la politique française de coopération.


Instaurer des règles internationales commerciales et économiques transparentes et bénéficiant à toutes les populations africaines :


En demandant à l’Union européenne la suspension des négociations sur les accords de partenariat économique (APE) ;


En obligeant les entreprises françaises opérant en Afrique à respecter les normes environnementales et sociales et à publier ce qu’elles versent aux États africains ;


En améliorant les dispositifs juridiques pour permettre une justiciabilité effective des entreprises françaises pour des actes commis dans les pays où elles opèrent ;


Favoriser les flux financiers en faveur du développement effectif des populations africaines notamment :


Par l’audit et l’annulation de la dette publique des États africains ;


Par la saisie et la restitution des biens mal-acquis et des avoirs détournés par certains dirigeants africains ;


Par une réorientation massive de l’aide publique au développement en faveur d’un accès universel aux services de base et d’un soutien fort aux sociétés civiles dans la construction des Etats de droit.


Mettre un terme aux politiques répressives et sélectives de l’immigration :


Par la remise en cause des visas de court séjour ;


Par la ratification par la France de la Convention des Nations unies sur les droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille ;


Par la dépénalisation du séjour irrégulier des migrants. Les organisations présentes au Sommet Citoyen tiennent à manifester leur soutien à la société civile guinéenne qui lutte tragiquement pour sa dignité, le respect de ses droits et l’instauration d’un régime véritablement démocratique.

Source : Survie France

ETOJO CORRESPONDANT ALTERINFO CAMEROUN


http://www.alterinfo.net/GENOCIDE-RWANDAIS-DE-1994-KIGALI-ACCUSE-LA-FRANCE-D-AVOIR-PARTICIPE-EN-FOURNISSANT-DES-ARMES-AUX-GENOCIDAIRES_a9622.html?PHPSESSID=2ae9e149905412f975769d6cfa584ff4

No comments: