Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Saturday, July 14, 2007

Ron Paul dit que les USA sont en « grand danger » de mise en scène d'attaques terroristes


Le représentant au Congrès candidat à la présidence prévient que l'effondrement économique sera accéléré si l'Iran était attaqué.


Le candidat à la présidence Ron Paul dit que les USA sont en « grand danger » de mise en scène d'attaque terroriste ou de provocation du style Golfe du Tonkin [qui engendra la guerre du Vietnam], tout en signalant que l'effondrement majeur de l'économie US qui pointe à l'horizon pourrait être précipité par le bombardement de l'Iran et la fermeture du Golfe Persique.



À l'émission radiophonique The Alex Jones Show, le député [1] du Texas a été interrogé à propos des récentes déclaration de Cindy Sheehan sur les risques de mise en scène d'une attaque contre les États-Unis du style de la provocation du Golfe du Tonkin qui entérinera le programme Néo-conservateur et mènera à la mise en place de l'infrastructure de loi martiale que Bush a récemment signée par l'intermédiaire d'un ordre gouvernemental [2], ainsi que sur les déclarations publiques d'éminents officiels [3] selon lesquelles l'Occident a besoin du terrorisme pour sauver la politique étrangère condamnée [4].


« Je crois que nous sommes face à ce grand risque » a répondu le député, « Nous sommes en danger de plusieurs manières, d'attaque contre nos libertés civiques ici dans notre pays, par la politique étrangère qui est un désastre, et par nos obligations et notre engagement outre-mer qui mettent en danger nos troupes et notre défense nationale. »


« Notre forme empire chaque jour et, comme est orchestrée en ce moment la tentative de rendre responsables les Iraniens de tout ce qui va mal en Irak, nous craignons assez que l'attaque contre l'Iran se fasse et qu'elle mette bien davantage en péril nos troupes, je dirai donc que nous sommes en beaucoup plus grand danger que nous l'étions même il y a quatre ou cinq ans, » a affirmé Paul.


Le candidat à la présidentielle a exprimé son désespoir sur la situation en Irak qui ne changera pas avant l'effondrement total de l'économie US.



« Nous ne pouvons en aucune manière nous permettre ce que nous faisons, que ce soit en dépenses nationales ou internationales, et très peu de gens parlent du vrai coût de cela du point de vue économique....c'est insoutenable et ce sera une menace pour notre dollar, » a dit Paul, ajoutant que le début de la dégringolade pourrait être déclenché par le bombardement de l'Iran et la fermeture du Golfe Persique.



Le député a ajouté que l'effondrement était dans ses prémisses, le principal signe étant la réduction du niveau de vie de la classe moyenne étasunienne, mais « qu'un seul événement mondial majeur » pourrait changer les choses en une nuit et précipiter un ralentissement majeur de économique.


Paul a ajouté qu'il « n'y a eu aucun débat national sur la politique monétaire depuis de nombreuses années » et que les perspectives de plus en plus sombres pour l'économie US soulevaient davantage d'intérêt pour les solutions qu'il a proposé afin de réduire le fardeau du gigantesque déficit national.


Paul a dit que les événements nationaux et mondiaux, surtout la situation dégradante en Irak, lui attiraient du soutien pour sa campagne présidentielle en raison de son attitude résolue à adopter une politique étrangère non-interventionniste.


Le député a conclu en conjecturant que le record du faible taux d'approbation pour Bush, Cheney et le Congrès montrait que, « Les étasuniens sont bien conscients et indignés qu'il n'y ait pas eu encore de bonnes solutions de rechange....c'est légitime, ils recherchent de vraies réponses et des alternatives et je pense tout bonnement que c'est probablement l'une des raisons pour lesquelles notre campagne se développe par bonds et qu'elle est justement en train de rebondir en ce moment. »


Cliquer ici pour écouter [en anglais] le MP3 de l'interview de Ron Paul.

Original : http://www.prisonplanet.com/articles/july2007/130707greatdanger.htm

Traduction de Dany Quirion et de Pétrus Lombard pour Alter Info

Notes des traducteurs
1- Le représentant d'un État au Congrès est l'équivalent d'un député.



2- Executive Order dans le texte. Dans la législation US actuelle il s'agit d'une regulation (item 3), c'est-à-dire un ordre gouvernemental ayant force de loi.



3- Parmi les éminents personnages cités dans cet article il y a par exemple le lieutenant-colonel Doug Delaney et le président du Parti Républicain d'Arkansas Dennis Milligan, ainsi que l'ancien sénateur républicain Rick Santorum qui prie avec ferveur pour que des catastrophes surviennent l'année prochaine afin de transformer en va-t-en-guerre le peuple étasunien.

Cet article parle aussi d'une note de service des républicains en 2005 qui « dépérissent dans l'attente d'une nouvelle attaque qui confirmera le bien-fondé de la guerre contre le terrorisme du président. »



4- Chacun l'aura compris, leur politique étrangère » est un doux euphémisme pour les agressions militaires nécessaires au massacre des populations qui leur pompent l'air.


No comments: