Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Wednesday, August 15, 2007

Comment le Mossad a Trompé l’Armée Américaine le 11 septembre 2001


Par Christopher Bollyn,


Photo: Michael S. Goff - L’émissaire du Mossad chez Ptech


Le Mossad, agence de renseignement militaire d'Israël, a infiltré les réseaux informatiques les plus sensibles aux États-Unis avec une petite compagnie de démarrage connue sous le nom de Ptech, à Quincy, Massachusetts.


De manière plus notable, c'était cette infiltration qui a permis aux événements du 11 septembre 2001 de se produire.


Si les crimes du 9/11 avaient été correctement étudiés, ces personnes auraient été étudiées et fichées depuis longtemps. La connexion au Mossad est évidente ; voyez :


Afin de faciliter la pénétration de réseau informatique, Mossad a établi un fournisseur de logiciel et de consultation appelé Ptech en utilisant des Libanais et des Arabes comme financiers et fondateurs de couverture, gardant leur « Sayan » Juif Américain dans une position secondaire, mais critique.


Tout d'abord, prenez note de l’arrière-plan de ce que Ptech a fait, de l'article de janvier 2005 « Michael Chertoff et le sabotage de l’enquête sur Ptech » sur le weblog de Rigorous Intuition :
« Joe Bergantino, un journaliste pour l'équipe investigatrice de WBZ-TV, était déchiré. Il aurait pu faire la lumière sur un scoop basé sur des mois d’investigation sau sujet d’une société de logiciel liée au terrorisme, ou suivre la demande du gouvernement retenir cette histoire pour des raisons de sécurité nationale. À la mi-juin, Bergantino a reçu un conseil d'une femme de New York qui suspectait que Ptech, une compagnie de logiciel d'ordinateur de Quincy, Massachusetts, a eu des liens avec des terroristes. Ptech s'est spécialisé dans le développement de logiciels de gestion de l'information contenue dans les réseaux informatiques.


« La recherche de Bergantino a indiqué que les clients de Ptech incluent plusieurs agences gouvernementales fédérales, y compris la U.S. Army, U.S. Air Force, U.S. Naval Air Command, le Congrès, le Département de l’Énergie, la Federal Aviation Administration, l’Internal Revenue Service, l’OTAN, le Federal Bureau of Investigation, les Services Secrets et même la Maison Blanche.


« Ptech faisait des affaires avec chaque gouvernement fédéral dans la défense et a eu accès aux données-clés du gouvernement », a dit Bergantino.


L’agent du Mossad chez Ptech était, à mon avis, un Américain appelé Michael S. Goff, qui est évasif au sujet de ce qu'il a fait à Ptech, quand il a travaillé là, et quand il est parti.
Il convient de noter que Ptech « est tombé sur ses pieds en 1994 ». Goff veut dire qu'il a quitté Ptech quand Goff Communications a débuté en 1994 ; ce qui est très certainement faux.
Voici ce que le site Web dit à propos du travail de Michael Goff :


Michael était directeur de vente chez Ptech, Inc., un principal fournisseur de modelage de processus d'affaires, de conception et logiciel de développement. Dans cette tâche, Michael a géré divers programmes de marketing et activités incluant les relations publiques, la publicité par courrier direct, le développement Internet, le collatéral (garantie), les expositions commerciales et les conférences. En plus, Michael a travaillé étroitement avec l'organisation de ventes de Ptech pour faire l'analyse comparative de marché aussi bien que gérer les activités de pointe de tracking et de réalisation.


Quand Michael s’est joint à Ptech, il a partagé des responsabilités entre le marketing et les systèmes d'information pour la compagnie. En tant que gérant des systèmes d’information, Michael a dirigé la conception, le déploiement et la gestion de son réseau Windows et Macintosh de voix et de données. Comme élément de cet effort, Michael a développé le système Lotus de vente et de tracking de marketing de pointe et le service de demande de soutien IS. Michael a aussi participé à la formation du personnel et géré toute la fourniture pour le logiciel, les systèmes et les périphériques.



Sur le site Web de communications de Goff, vous noterez qu'un de ses clients professionnels courants est une compagnie israélienne connue sous le nom de Guardium. Guardium est à au moins 5 milles de Hanscom AFB, emplacement des laboratoires de Lincoln du MIT et à peu près à la même distance de l'aéroport Logan de Boston. Les Israéliens sont partout dans le MIT et la ville de Boston.



Guardium, une société de « sécurité de base de données », est clairement une opération du Mossad travaillant dans une zone critique - la même où les deux avions qui ont heurté le World Trade Center ont décollé - l'aéroport Logan de Boston.


Ne me croyez pas sur parole, regardez qui finance Guardium : (Ça vient des archives d’Internet archive; l’original a disparu) www.guardium.com/investors.html


Trois sociétés, toutes israéliennes, et toutes remplies d’agents du Mossad. Il convient de noter que les sièges sociaux du Mossad sont à Herzeliya. Il est clair que les trois sociétés, Cedar Fund, Veritas Venture Partners, et StageOne, sont toutes des couvertures de financement du Mossad
Alors donc, avec Ptech, nous avons eu doit à un « Sayan » américain [c.-à-d. un agent Juif qui travaille avec le Mossad si nécessaire], Michael S. Goff, qui a eu des agents du Mossad le fournissant en information et le dirigeant ALORS QU’il travaillait avec ses « associés » Musulmans Libanais de Ptech.


Mais pourquoi un jeune avocat Américain travaillant avec un bon cabinet juridique dans sa ville natale laisserait soudainement la pratique de la loi et travaillerait avec une épineuse compagnie de démarrage de logiciel détenue et financée par un Libanais et un Saoudien? Vous comprenez? Est-ce que de que je dis fait sens?


La famille de Goff est une famille respectée et bien connue à Worcester, Massachusetts. Il s’est parti un bon cabinet juridique après avoir quitté l'école de droit. Pourquoi un tel changement de carrière?


Le Mossad lui a demandé de le faire. Pour le bien du peuple Juif, etc., etc.
Sous Goff, des logiciels de Ptech chargés de trappes et de chevals de Troie ont été vendus et chargés sur les systèmes informatiques les plus sensibles, qui ont échoué malheureux, ou bien perfomé (selon votre point de vue), le jour du 11 septembre 2001.


Le père de Goff et son grand-père, Samuel, étaient des comptables qui ont appartenu à la loge 600 du Worcester's "Commonwealth Lodge 600 of B'nai B'rith", peu importe ce que ce groupe fait pour les Américains. Ils étaient tous les deux francs-maçons de trente-deuxième degré. Est-ce qu'une pomme tombe loin de l'arbre ?


NOTE IMPORTANTE aux agents de police et du FBI non-corrompus: si vous jeter un coup d’œil attentif sur les individus qui dirigent Guardium, et ceux qui se tiennent derrière les trois compagnies qui financent cette couverture, et les interrogez à Guantanamo pour quelques semaines, nous irons au fond des choses à savoir qui a orchestré et exécuté le 9/11. Je vous le garantis.

No comments: