Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, October 05, 2007

Purification ethnique de la bande de Gaza


Gaza-CPI



Le ministère de la santé au gouvernement légal d'entente nationale, dirigé par le premier ministre Ismail Haniyeh, a fortement accusé le gouvernement illégitime de Fayyad d'empêcher l'arrivée des aides humanitaires à la bande de Gaza.


Dans leur communiqué de presse dont le Centre Palestinien d'information a reçu une copie ce mardi 2/10, le ministère a dit que le sévère blocus imposé par l'occupation contre les citoyens de Gaza, dont l'empêchement de l'arrivée de médicaments, de nourriture d'enfants, l'arrestation des malades sur les barrages et la politique de répression perpétrée contre les civils innocents, n'est pas étrange, car c'est un ennemi qui soutient sa culture d'assassinat et de destruction.


Le ministère de la santé a qualifié l'action du gouvernement de Fayyad de crime non ethnique et qu'elle est certainement étrange et non patriote.

De son côté, il a fermement condamné la décision du gouvernement d'empêcher l'arrivée des aides humanitaires aux citoyens de Gaza, après avoir arrêté l'arrivée de 4500 tonnes de substances alimentaires, à travers le passage de Karm Abou Salem.Le ministère a attiré l'intention sur le fait que cette mesure a échoué à réaliser les buts qui tentent d'abaisser le peuple assiégé et résistant à Gaza.

Finalement, il a appelé toutes les institutions et organisations concernées et les factions à déployer leurs efforts pour arrêter ces pratiques injustes et inhumaines provenant du gouvernement de Ramallah.


Le docteur Bassim Na‘im, ministre de la santé, a attiré l’attention vers une catastrophe sanitaire qui peut à tout moment frapper Gaza, à cause de l’épuisement de médicaments et d’équipements.


Le manque de médicaments, d’équipements et de matériels nécessaires pour les laboratoires constitue une image parlante de toutes ces souffrances causées par le siège israélien, fermant les points de passage et interdisant l’arrivée de tout médicament, confirme Na‘im dans un conférence de presse donnée à Gaza hier, le jeudi 4 octobre 2007.


La réserve de quelque cinquante sortes de médicaments vitaux est tombée à ZERO. Et environ 470 autres sortes ne suffiront que pour une période de moins d’un mois… Evidemment, tout ce manque perturbe considérablement le travail des centres vitaux du ministère tel le centre de soin intensif, le centre du cœur, du cancer, du rein…


Le manque de matériel de radio, de laboratoire, de banque de sang ne fait qu’aggraver la situation. Et la fermeture des points de passage met en péril la vie de ceux dont les problèmes de santé ne peuvent trouver de solutions qu’à l’étranger.

No comments: