Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Tuesday, March 04, 2008

L'échec de l'opération sioniste "hiver rude" représente un triomphe stratégique pour la résistance

Gaza - CPI
www.palestine-info.info


"Le Hamas annonce sa victoire à Gaza ", par cette expression, les masses médias ont titré les pages après les nouvelles du retrait des forces armées de l'occupation, lundi 3/3, après avoir confronté une résistance dure et violente menée par les branches de la résistance palestinienne, au moment où plusieurs soldats ont été tués et des pertes inattendues dans ses forces armées.

Selon des analystes et des observateurs sionistes l'échec des forces armées sionistes et leur retrait du nord de Gaza, était prévue d'avance, car certains dirigeant sionistes et des sources sécuritaires ont déclaré leur mission militaire commune surnommée"l'hiver dure", mais l'armée n'as pas voulu publier cette réalité pour ne pas frapper les compétences de ses soldats bien préparés ("la brigade de Jif'ati") après son échec dans cette opération.

Des témoignages sionistes au sujet de cet échec :

Les premiers signes concernant l'échec de l'opération militaire sioniste contre Gaza sont venus après les déclarations des dirigeants sionistes lors de leur réunion hebdomadaire à la Knesset ; le dimanche 2/3, où le ministre sioniste de la sécurité interne " Evi Dikhter" a dit que l'armée n'a pas pu réaliser ses buts et arrêter les roquettes des palestiniennes, après 5jours de bataille.

Des sources sionistes ont rapporté que Dikhter a dit que" la portée des roquettes s'est même élevée, en ciblant la colonie d'Ashkelon et Nitivot, et que 250 mille colons sont devenus, maintenant, une cible des roquettes palestiniennes".

Pour sa part, le chef du service sioniste" Chapak", Diskin a affirmé que les capacités des soldats sionistes sont très faibles sur les lieux surpeuplés, au moment où la balance des forces tend vers le profit du Hamas, tout en soulignant que le Hamas va tenter, durant cette dernière période, d'augmenter les pressions internationales sur Israël, en appuyant sur les médias internationaux.

Les dépressions des forces armées sionistes :

Les journaux sionistes, "Ediot Ahronot" et Haaretz" ont rapporté selon plusieurs dirigeants qui ont exécuté cette opération militaire contre le nord de Gaza, notamment à Jabalia, que leurs soldats étaient fortement frappés par des dépressions.

Le journal hébreu "Ediot" a rapporté selon un dirigeant militaire, le samedi 1/3, que ses forces ont fait face à de véritables organisations armées et non pas à des partisans, tout en affirmant que le combat était très compliqué, car on ne pouvait pas déterminer l'origine des coups de feu, dans un endroit surpeuplé".

Pour sa part, Haaretz a souligné que Evi Sakharov a affirmé en disant : "Celui qui croit en Israël que la mort de 46 palestiniens va arrêter les roquettes contre le sud d'Israël, n'a pas encore bien lu les choses de façon correcte".


L'occupation a révisé ses calculs au sujet d’une vaste incursion contre Gaza :

Les roquettes d'Al Qassam ont ciblé dernièrement la colonie de Sdérot, en blessant le maire "Ely Moyal", alors que le ministre sioniste de la sécurité a échappé par miracle, au moment où l'un de ses accompagnateurs a été blessé lors de leur visite à cette colonie.

Dans ce contexte, le journal hébreu "Haaretz" a montré que toute grande et vaste opération militaire contre Gaza va exposer les soldats de l’armée israélienne à des pertes considérables et très coûteuses, en faisant allusion à la mort de deux soldats de la brigade de "Jif'ati", lors de violents accrochages, le samedi 1/3, à Jabalia, tout en soulignant que l'armée a tiré des cannons intensifs pour retirer ses deux soldats et ses blessés, notamment pour éviter d'autres pertes.

D'une autre part, les résistants des brigades d'Al Qassam ont affirmé qu'ils ont tenté d'enlever l'un des soldats sionistes lors des accrochages à Jabalia. Cette affirmation est venue lors d'une conférence de presse du porte-parole des brigades d'Al Qassam, Abou O'beida, qui a eu lieu dimanche 2/3, tout en affirmant que l'un de ses résistants a tenté, samedi 1/3 d'enlever un soldat avant de le tuer, car le bombardement de l'aviation israélienne était intensif.

Les sionistes craingnent la répétition du scénario de Chalit :

Les dirigeants militaires et les autorités sionistes sont intéresses à ne pas répéter le scénario de Gilad Chalit, en essayant de protéger le plus possible leurs soldats durant les batailles avec les résistants palestiniens.

Dans ce contexte, les soldats de l'occupation n'ont réaliser aucun de leurs buts publiés lors de cette opération surnommée 'l'hiver ardant" qui a duré cinq jours, en essuyant une nouvelle défaite qui s »ajoute à leurs défaites précédentes, chose qui va ouvrir devant les dirigeants sionistes plusieurs dossiers de critique et de condamnation comme il est le cas de la commission d'enquête de "Winograd" qui va chuter directement le gouvernement d'Olmert, en augmentant les colères et les critiques sionistes contre leur entité criminelle.

On s’attend que certains sionistes vont appeler à l'ouverture d’une nouvelle page avec le Hamas et de négocier directement avec lui, pour arrêter ses roquettes et parvenir par un type d’arrangement ou une trêve entre les deux côtés.

Dans ce sens, la ministre sioniste de l’enseignement, Yoly Thamir a appelé son gouvernement à négocier directement avec les factions palestiniennes, tout en soulignant que la situation au sud d'Israél est insupportable durant les opérations de lancement des roquettes.

Pour sa part, l'ancien chef du Chapak, le ministre sioniste A'mi Eyalon a appelé son gouvernement à négocier, immédiatement, avec la résistance palestinienne pour arrêter le lancement des roquettes contre Sdérot, le Néguev et Ashkelon.

L'augmentation du pouvoir de la résistance :

L'échec de l'opération sioniste surnommée « l'hiver dure » va renforcer plus le pouvoir de la résistance nationale palestinienne, en approfondissant son rôle au niveau palestinien et arabe et en donnant au Hamas une grande importance qui représente le sommet de la perspective du projet de la résistance.

D'une autre part, ces derniers évènements très importants vont faire échouer tous les paris sur le projet de Dayton, et ceux qui parient sur les agendas israélo-américains, notamment le groupe de Ramallah qui a donné une couverture au dernier holocauste perpétré par les sionistes contre les citoyens de Gaza, et a coopérer avec les services sécuritaires sionistes, en condamnant la résistance nationale et ses roquettes en prétendant que l'organisation d'Al Qaïda existe à Gaza pour donner le prétexte aux forces occupantes de perpètre leurs crimes affreux contre les palestiniens.

Dans ce contexte, le journal hébreu" Haaretz" a révélé avant le retrait de l'occupation de Jabalia, et lors des affirmations des citoyens palestiniens contactés que les palestiniens ne quitteront jamais le Hamas, même ceux qui sont alliés à d'autres factions, et que cet assaut sioniste va rassembler encore plus les palestiniens.

De prochains résultats très importants :

Le journal Haaretz a souligné selon un officier palestinien du Fatah, qui avait parlé sous le nom de Mounir que tous palestiniens à Gaza sont du Hamas après cet holocauste criminel contre les palestiniens innocents, car nous devons tous combattre l'occupation"Israél", a- t-il ajouté.

Il est donc tôt de discuter, maintenant, des résultats de cet échec sioniste de son opération "l'hiver dure", car selon des observateurs ce sera un nouveau gigantesque séisme dans la région, ainsi qu’une déviation très dangereuses dans la résistance palestinienne dont beaucoup de choses vont se passer, bientôt, au niveau palestinien, israélien, ainsi qu'au niveau arabe, régional et international.

No comments: