Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Sunday, April 20, 2008

Carter : le blocus de Gaza représente un crime, un acte barbare et la popularité du Hamas progresse


En considérant que les efforts de Washington pour renverser le Hamas ont provoqué l'inverse




Palestine: L'occupation tue 29 Palestiniens dont dix enfants en une semaine seulement




Un rapport juridique a dit que les forces de l'occupation israéliennes ont tué, au cours de la semaine dernière, 29 citoyens palestiniens innocents dont dix enfants et un journaliste dans la bande de Gaza, alors que 81 autres dont 41 enfants ainsi qu'un journaliste et trois femmes ont été blessés.

Le centre palestinien des droits de l'homme a souligné dans son rapport hebdomadaire que 13 citoyens palestiniens dont 8 enfants et un journaliste ont été tués, alors que 32 autres ont été blessés dans la région de Jouhr Al-Dick, au milieu de la bande de Gaza, en plus de sept martyrs et de 27 blessés lors d'une incursion sioniste dans le camp d'Al-Boureij, au milieu de la Bande? Il y a aussi eu deux martyrs lors d'opérations d'assassinat, au nord de Gaza.

Le 11 avril 2008, les forces occupantes ont tué neuf citoyens palestiniens dont deux résistants des brigades d'Al-Qassam et deux enfants, alors que 27 autres ont été blessés dont trois dans un état grave par les tirs des forces occupantes qui ont envahi la région, rasé les terres agricoles et détruit plusieurs maisons.

Les 14 et 15 avril, les forces occupantes ont effectué deux opérations d'assassinat, tuant six résistants palestiniens, au nord de la Bande.



Les ambulances vont s'arrêter ce samedi à Gaza après la fin du carburant

La direction générale des urgences dans la bande de Gaza a affirmé que toutes les ambulances vont complètement s'arrêter, ce samedi 19/4 à 6h00 du soir.

Le directeur des urgences au ministère de la santé, Dr. Mouawia Hassanine, a dit dans une déclaration de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, que tous les propriétaires des stations ont affirmé qu'ils ne possèdent plus de de carburant. En conséquence, les ambulances vont s'arrêter ce samedi à 18h00.

Il a averti de la difficulté de la situation durant ces jours et il a dit que les agressions et les bombardements sionistes sont continuels et que des dizaines de blessés attendent de pouvoir se soigner à l'extérieur de la Bande.

Le ministère de la santé a également annoncé, il y a deux jours, l'arrêt des opérations chirurgicales et la fermeture des chambres d'opérations dans tous les hôpitaux de la bande de Gaza, à cause du blocus sioniste.

Le ministère a appelé l'organisation internationale de la santé et les autres organisations de la santé et des droits de l'homme, ainsi que toutes les institutions de la communauté internationale, à intervenir immédiatement pour arrêter cette catastrophe humanitaire qui menace la vie des malades.


Carter : le blocus de Gaza représente un crime, un acte barbare et la popularité du Hamas progresse
Carter : le blocus de Gaza représente un crime, un acte barbare et la popularité du Hamas progresse


L'ancien président Américain, Jimmy Carter, a condamné les pratiques de l'entité sioniste et de la direction américaine, en considérant que le blocus de Gaza représente un crime et un acte barbare, en soulignant que les tentatives américaines pour renverser le pouvoir du Hamas ont conduit à des résultats inverses.

Lors de sa conférence au Caire avec la délégation du Hamas, présidée par Mahmoud Zahhar, Carter a souligné, jeudi 17/4, que les palestiniens de Gaza meurent de faim et ne possèdent même pas la nourriture du plus pauvre pays en Afrique.

Lors d'un article publié par l'agence" Reuters", Carter a dit que cela représente acte et un crime sauvage, en qualifiant sa continuation d'acte méprisable et inacceptable.

L'ancien président américain a insisté sur l'importance d'adhérer le Hamas dans tous les arrangements pour contribuer à une vraie paix, en indiquant que certains dirigeants sionistes sont prêts à discuter avec le Hamas, tout en espérant que les entretiens soient réalisés bientôt, selon ses déclarations.

Après son arrivée au Caire, Dr. Zahhar a salué l'initiative de l'ancien président américain, Jimmy Carter, en rencontrant les leaders du Hamas, en déclarant aux journalistes que Carter a pu briser tous les obstacles israéliens qui ont tenté de l'empêcher à rencontrer les dirigeants du Hamas.

« Carter a affirmé "la légitimité du Hamas", en montrant qu'il représente un mouvement patriotique pour la libération de la Palestine", malgré que Carter n'a pas dit cela », a ajouté Zahhar.


Mechaal rencontre Jimmy Carter à Damas pour discuter de la situation au Moyen-Orient

L'ancien président américain, Jimmy Carter est arrivé à Damas, vendredi 18/4 à 22h15, dans le cadre d'une tournée régionale, et s'est entretenu longuement avec le chef du bureau politique du mouvement du Hamas, Khaled Mechaal, une rencontre qui a été critiquée par les Etats-Unis et l'Etat de l'occupation.

L'entrevue qui a débuté l'après-midi dans le bureau du mouvement du Hamas à Damas a duré plus de quatre heures, selon un journaliste de l'AFP, mais rien n'a filtré sur le contenu de ces discussions.

Le responsable du Hamas Mohammed Nazzal a néanmoins précisé qu'une autre rencontre est prévue, cette soirée, entre les conseillers de M. Carter et des membres du bureau politique du Hamas pour examiner les détails, notamment le prix de la libération du soldat israélien capturé (Gilad Shalit), et l'arrêt des tirs de roquettes contre des buts de l'occupation.

Avant le début des entretiens, le dirigeant du Hamas Moussa Abou Marzouk, qui a été joint par téléphone, avait affirmé que le dialogue entre les deux hommes va aborder le sort du soldat capturé, ainsi qu'une éventuelle trêve et la levée du blocus imposé contre la bande de Gaza.

Au Caire, un haut responsable du Hamas, Mahmoud Zahhar, a réaffirmé, vendredi 18/4, les conditions posées par le mouvement du Hamas pour la libération du soldat israélien Gilad Shalit, qui a été capturé lors d'une opération exécutée par des résistants palestiniens contre un poste militaire israélien, sur la frontière avec Gaza, en juin 2006.

Les dirigeants du Hamas ont jugé qu'une offre de libération de Shalit en échange de 600 prisonniers palestiniens était "raisonnable" étant donné que le nombre de Palestiniens enlevés a atteint 11.000 détenus palestiniens dans les prisons de l'occupation.

Avant de discuter avec Khaled Mechaal, Jimmy Carter s'était entretenu avec le président syrien Bachar Al-Assad.

Selon l'agence officielle Sana, il a été jugé important de mobiliser tous les efforts pour alléger les souffrances des Palestiniens et lever le blocus contre Gaza.

Carter a dit : "Il est très important de rencontrer les dirigeants du Hamas pour savoir leurs points de vue".

De son côté, le porte-parole du Hamas Sami Abou Zouhri avait déclaré que la rencontre avec Mechaal allait être une occasion pour préciser les positions du Hamas et permettre de briser la politique d'isolement imposée par les Etats-Unis, l'occupation et d'autres parties.

L'ancien président américain a également insisté sur le dialogue avec la Syrie, en jugeant difficile l'arrivée à une paix dans la région sans elle.

Après la Syrie, Carter doit se rendre en Jordanie et en Arabie Saoudite.


Nazzal : Les rencontres de Carter avec Mechaal représentent un coup pour les USA et l'occupation

Le membre du bureau politique du mouvement du Hamas Mohammed Nazzal a affirmé que les deux rencontres qui ont regroupé l'ancien président américain Jimmy Carter et Khaled Mechaal étaient positives, en déclarant que son mouvement a montré sa position envers toutes les questions.

Lors de ses déclarations à la chaîne d'Al-Aqsa, Nazzal a dit que ces rencontres représentent un grand coup aux Etats-Unis, à l'occupation israélienne et à certaines parties palestiniennes et régionales qui ont tenté d'isoler le mouvement du Hamas.
Il a ajouté que son mouvement sait que Carter ne possède aucune autorité politique, mais qu'il détient un pouvoir moral, tout en ajoutant que personne ne peut négliger sa qualité politique, car l'ancien président des Etats-Unis est un homme respecté par tout le monde.

Le membre du bureau politique du Hamas a salué les positions de l'ancien président américain Jimmy Carter contre le racisme de l'entité sioniste, ainsi que son refus du blocus injuste imposé contre les Palestiniens, tout en soulignant que le mouvement du Hamas n'oubliera pas que Mr. Carter était le responsable des équipes qui ont surveillé les élections législatives palestiniennes, qui a témoigné qu'elles étaient libres et transparentes.

www.palestine-info.info

No comments: