Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Tuesday, April 22, 2008

Manipulation des médias par la police et les services de renseignements


La propagande garde du corps du mensonge.

La propagande est un excellent moyen pour rallier certains peuples oisifs, souvent aux prix d'amplifications, d’altérations voir aux prix de mensonges abusivement répété et mis en relief par des experts, des politiques, des médias etc…le but principal de ces mises en scènes permettent la validation des projets réfléchies depuis des années. Souvent, ces projets sont aux bénéfices de groupes d’influence, de firme, ou d’entreprise appartenant a ces mêmes experts et anciens directeurs ou responsables d’un quelconque secteur...



En exemple, la meilleure et la plus visible des propagandes est celle de C dans l’air qui attire toute sorte de spécialiste en terrorisme, en securité etc. ces derniers acceptent, ou jouent leur rôle de propagande avec un grand interet dissimulé :

ÉRIC DENÉCÉ : Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement), 43 ans, ne rechigne pas à décliner clairement sa profession : spécialiste du renseignement. Reconverti dans le privé, cet ancien militaire travaille à découvert depuis une quinzaine d’années et a même créé, avec l’université de Bordeaux 4, un diplôme dédié au renseignement et aux services secrets.

Voici ce qu’il dit lors d’une interview :

"Pour quels genres de missions fait-on appel à vos… conseils ?"

"E.D : Il peut s’agir d’aider une entreprise à gagner un marché. Ou, à l’inverse, elle peut vouloir se prémunir face à l’agressivité d’un concurrent déloyal."

Eric denecé s’invente un parcours au Cambodge, en Asie et même un poste auprès du ministère de la défense. Tout ceci, sans les moindres preuves, datations ou confirmation . des génies de la propagandes invités souvent par les mêmes (Yves Calvi) et qui utilisent l’outil de la peur pour précipiter leur entreprise en renseignement, de sécurité , de miliciens ou autres.

Alors que nous nous focalisons sur l’aspect militariste de la propagande, il y en a une plus machiavélique ; celle qui passe sous forme de diplomatie, d’expertise ou d’analyse implicitement belliciste.

Souvent la tactique de la propagande est difficilement decelable mais suit un schema bien definit :

- utilisation d’une histoire selective pour nourrir un objectif bien precis : pour envahir l’Afghanistan il fallait parler de la bourca. Le 11 septembre préparé dans la grotte de ce pays n’aurait pas suffit.

- évoquer une histoire partielle des faits : vous pourrez par exemple parcourir les 600 pages de la commission du 911 sans JAMAIS trouver une quelconque référence au WTC 7. c’est la faiblesse essentielle de la propagande belliciste.

-renforcer les motivations et les raisons d’une intervention militariste : par exemple, les chaînes américaines (foxnews, CNN etc) invitent souvent d’anciens généraux, d’agent du renseignement pour appuyer les évolutions de la nouvelle politique. En France, nous sommes tout autant capable de faire parler les memes faux experts : Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié, les pseudos-experts ont reconnu s’être trompé sur le financement des terroristes musulmans. Et pourtant ils étaient une référence en matière de terrorisme international, et démontraient pitoyablement que tout venaient des musulmans. Bref, retour en arrière, ils déclarent avoir raconté des mensonges depuis le début.
-une action de la propagande la plus répandu, mais peu perceptible est celle de la « demonisation » des « ennemis ». le meilleur moyen pour éviter a la masse de comprendre ou d’analyser la situation.
-l’autre moyen pour asseoir la propagande c’est d’utiliser des discours non discordant afin de créer un pseudo debat. Le meilleur exemple est celui, encore une, de C dans l’air. Inviter toujours les memes, les opposer (simuler une opposition) et permettre ainsi au telespectateur de croire a un vrai debat ou un vrai faux dialogue.

Parmi tous ces outils une véritable entreprise de dénigrement, de haine , de xénophobie et d’islamophobie est alimenté par toute sorte de personnalité ou de politique afin d’alimenter le rejet. Cela ne laissera aucunement place a l’analyse même pour le moins haineux ou le plus éduqué. Combiné a cela les émotions du patriotisme, de l’honneur, de la droiture, de la liberté etc… des valeurs sur lesquels toute personne, faiblement instruit serait en parfait accord.

Usuellement, sans l’appui de la politique étrangère, la propagande ne pourrait tenir interminablement et donc serait vainement qu’un simple appel a la mise en garde. En exemple, le premier a lâcher le mot guerre, fut le ministre des AE françaises contre l’Iran. Il esperait ainsi avoir l’aval des français, mais c’était sans compter qu’ils n’etaient pas aussi belliciste que les israéliens ou les américains.

Dernière chose, pour vaincre toute vérité, la propagande a des gardes du corps du mensonge pour éviter toute contradiction. En exemple, lorsque l’on veut, dans une émission alimenter un mensonge sur les musulmans, ils évitent d’inviter un spécialiste de l’islam, mais plutôt un islamologue. La différence entre ces deux cas est notable. Dénigrer l’absent est beaucoup plus facile que de se confronter a lui.

No comments: