Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Thursday, March 19, 2009

Le Sheykh Ali Benhadj accuse les pantins anglo-israeliens des Al Saud de diviser la nation musulmane


Le cheikh Ali Benhadj réplique au prince Saoud Al-Fayçal ministre saoudien des affaires étrangères


Dans un communiqué daté du 18 mars, le cheikh Ali Benhadj a répliqué à la déclaration du prince Saoud Al-Fayçal, ministre saoudien des affaires étrangères qui sèment la division dans les rangs des musulmans au nom du panarabisme.


Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux,


« Et si vous vous détournez, Il vous remplacera par un peuple autre que vous, et ils ne seront pas comme vous » (Sourate Mohamed, Verset 39)


Le cheikh Ali Benhadj a qualifié de très graves les déclarations du ministre saoudien des affaires étrangères au sujet du soutien iranien à la cause arabe.



« Bien que nous apprécions le soutien iranien à nos causes arabes, il ’en demeure pas moins que ce soutien doit passer par la légitimité arabe et doit être en cohésion avec ses objectifs et ses positions (…) avait déclaré le 15 mars dernier le ministre saoudien des affaires étrangères. Le cheikh Ali Benhadj a estimé que cette déclaration devait faire régir les oulémas, les politiques et les spécialistes de la jurisprudence islamique pour révéler ce qui se cache entre les lignes. Il s’étonne que cette « déclaration passe sans susciter le moindre commentaire de la part des concernés en matière de charia d’autant qu’elle émane d’un ministre d’un état qui prétend diriger le monde musulman sur le plan religieux et qui fait du livre saint et de la sunna sa référence première. »



Avant de répondre au contenu de cette déclaration, le cheikh a posé une série de questions de grande importance pour connaître la dimension réelle des propos du ministre saoudien.



Qui sont-ils ces états qui représentent la légitimité arabe ? Sont-ce les états qui s’aplatissent devant l’occupation ou ceux de la résistance et du triomphe ?

L’Arabie saoudite a-t-elle substitué à la charia’, dont elle portait l’étendard, la légitimité du nationalisme arabe son ennemi d’autrefois ?



Les états arabes ont-ils accompli leur devoir par le soutien qu’ils devaient apporter à HIZBOLLAH au sud Liban et au HAMAS à Ghaza ?



Le soutien aux causes islamiques et arabes et aux causes justes dans le monde serait-il réservé exclusivement aux états arabes ?



Le soutien aux moudjahidines et aux victimes de l’injustice serait-il tributaire d’une autorisation délivrée par l’Arabie Saoudite ou par les états arabes ?


Pourquoi l’Arabie Saoudite a-t-elle soutenu le djihad en Afghanistan, les Moudjahidine en Tchétchénie et défendu la cause juste de la Bosnie et de l’Herzégovine sans demander la permission es états voisins et non arabes ?

Le cheikh Ali Benhadj a, ensuite, souligné que « les arabes sans l’Islam ne valent rien. » Il rappellera plus loin « celui qui étudie l’histoire des arabes constateras aisément que les plus grands savants musulmans dans tous les domaines ne sont pas d’origine arabe. » Ce rappel est suivi par de multiples exemples avant que le vice-président du FIS ne rappelle que l’Islam peut être défendu par tous les croyants quelle que soit leur origine ou leur ethnie.


Il cite pour exemple « le président vénézuélien Hugo Chavez et le président bolivien qui se sont tenus aux côtés de la cause palestinienne au moment où les états de la prétendue légitimité arabe ont brillé par leur absence. » Autre exemple cité, celui du député britannique Georges Galloway initiateur de la caravane « ligne de vie pour Ghaza » qui a brisé l’embargo imposé à nos frères à Ghaza »Après avoir cité ces brillants exemples de solidarité, le cheikh Ali Benhadj n’a pas manqué de dénoncer « les pays de la légitimité arabe parle le ministre saoudien dans sa déclaration sont ceux qui ont fait honte à la résistance au sud Liban en la qualifiant « d’aventure », et qui ont contribué à mettre sous embargo les populations de Ghaza. Ce sont ces états qui ont permis à Israël d’attaquer HAMAS et les factions de la résistance palestinienne, tout comme elles ont aidé Bush Et Rumsfeld dans la destruction de l’Irak »



Le cheikh Ali Benhadj a conclu son communiqué par le hadith du prophète Mohamed (prière et salut d’Allah sur lui) qui dit « Allah ne regarde pas vos apparences ni votre fortune, mais il regarde vos cœurs et vos œuvres » pour dire que « la couleur, la langue et la race importent peu devant l’intention et les actes »



No comments: