Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, April 20, 2009

Présence de 'super-thermite' dans les tours du WTC : les preuves de l'imposture et la duplicité des medias


11 septembre 2001: De la Super-Thermite a servi à démolir les tours jumelles. Le jeu s’arrête ici pour les criminels et leur opération de camouflage



Par Christopher Bollyn,





J'ai été très encouragé de recevoir un don d'un professeur retraité de philosophie en l'Inde, qui a écrit: « Je suis un lecteur assidu de vos travaux depuis maintenant plusieurs années, et je pense que je me dois de les soutenir. » Le bon professeur a également joint ces paroles aimables à son don: «... comme un témoignage de soutien et de remerciements pour l'œuvre incomparable que vous faîtes. »


De voir qu’un professeur indien de philosophie supporte mon travail représente beaucoup pour moi. J'ai déjà séjourné en Inde et je respecte l’immense contribution de ce pays à la philosophie. Au cours des deux dernières semaines, j'étais plongé dans les archives recueillis aux cours des 8 dernières années pour les articles de mon livre, une historiographie sur le 11 septembre, qui a pour titre ‘La clé des événements du 11 septembre et le prix que j’ai eu à en payer’. Cela implique de parcourir près de 1,000 articles et de retenir ceux qui sont les plus pertinents à l’égard de ce qui s'est réellement produit le 11 septembre.


Les preuves de l’utilisation de la thermite étaient incontestables depuis le début. Le nuage explosif de lumière orange à gauche vient du point d'impact. Les nuages blanchâtres sont des indicateurs d’explosifs de thermite pré installés dans la zone cible de l'impact.


Mon livre, qui inclura la majorité de mes articles d’enquêtes originaux sur le 11 septembre, sera une historiographie c'est-à-dire, un corpus de la littérature historique, documentant la recherche de la vérité. Ce sera ma contribution à l'histoire écrite sur le 11 septembre. Après plus de 7 années de recherche et de rédaction, j’ai pensé que 2009 serait la bonne année pour publier mon livre; les travaux de recherches publiés récemment indiquent que ce sera une année cruciale pour la recherche sur le 11 septembre.


L'un des événements les plus importants dans la recherche de la vérité sur le 11 septembre a été la récente publication d'une étude scientifique, rédigé par neuf scientifiques, sur la découverte de « matériel thermique actif » que l'on retrouve dans la poussière provenant de l'effondrement des tours du World Trade Center. Cette importante découverte devrait faire la une des medias si nous vivions dans une société réellement démocratique avec une presse libre. Hélas.


L’étude écrite par le Dr. Steven E. Jones, de la Brigham Young University, et par huit autres personnes, fait suite à des recherches antérieures réalisées par le Dr Jones sur les preuves de l’utilisation de la thermite (mélange alumino-thermique) dans l'effondrement des trois tours du World Trade Center. Cette étude est d'une grande importance car elle révèle la preuve matérielle que la thermite active, sous une forme hautement explosive de « super-thermite », a été trouvé en grandes quantités dans la poussière issue de l'effondrement des tours. Cette preuve physique positive de super-thermite est une énorme percée; une première dans la recherche scientifique pour la vérité sur ce qui s'est passé lorsque les tours jumelles ont explosé dans la matinée du 11 septembre.


Si le président Obama était véritablement un homme du peuple, comme il prétend l’être, il parlerait de cette découverte, car cette preuve réfute totalement la version « officielle » des événements qui se sont déroulés le 11 septembre, [et] le paquet de mensonges sur lesquels la « guerre contre le terrorisme » est fondée. Si on avait une véritable liberté de presse aux États-Unis, cette découverte ferait la une des medias et elle serait l’objet de discussions sur tous les réseaux d’information partout dans le pays. Hélas, la découverte de la super-thermite dans la poussière du WTC ne fait pas la une des journaux parce que les politiciens ainsi que la presse aux États-Unis [ndt : et partout en Occident] sont étroitement contrôlés. Mais la vérité ne peut être aussi facilement contrôlée. Les états-uniens vivent aujourd'hui dans un pays aux embarrassantes contradictions, où les preuves scientifiquement démontrées, nous dévoilent que nos dirigeants sont complices, d’une énorme opération de camouflage criminelle sur ce qui s'est réellement passé le 11 septembre. Telle est la situation que je vis depuis maintenant plus de 7 ans.


Ce qui se produit[ra] à partir de ce point dépend[ra] en grande partie de ce que feront les gens travaillant dans les medias, ils possèdent désormais les preuves concernant ce qui a vraiment détruit les tours le 11 septembre : Les tours ne se sont pas effondrées à la suite d’incendies provoqués par la combustion de carburant de deux avions de ligne; elles ont été démolies avec des explosifs préinstallés, dont de grandes quantités d'un explosif très puissant sous la forme de super-thermite, qui a été appliqué sur des surfaces de l'immeuble dans les mois précédant le 11 septembre. Oussama Ben Laden et sa bande de vingt [collaborateurs] n'ont certainement pas aspergé de la super-thermite partout dans les tours du World Trade Center dans les semaines et les mois ayant précédés le 11 septembre – alors, qui l'a fait?


Pour les chercheurs de la vérité sur le 11 septembre, il s'agit d'un moment historique. Nous avons franchi un cap. D’autre part, pour ceux qui sont impliqués dans une opération de camouflage de la vérité, les choses ne feront que s'aggraver. Les preuves de [la présence de] super-thermite dans la poussière du World Trade Center, sont comme un texte écrit sur le mur. Pour les criminels du 11 septembre et leurs partisans le texte est très clair. Il signifie: Fin du jeu.

Voir image : http://www.bollyn.com/public/MoltenStreamCloseup.jpg
Les tonnes de métal fondu aperçu en s’écoulant de la tour Sud quelques secondes avant qu’elle ne s’effondre indiquaient l'utilisation de thermite tout comme les petites sphères de fer trouvées dans la poussière et le fer fondu dans les sous-sols des trois tours effondrées. Cependant, la découverte de super-thermite active dans la poussière des tours effondrées, constitue une preuve irréfutable qu’une forme extrêmement explosive de thermite sous la forme de nano particules a été utilisée pour démolir et pulvériser les tours – et les centaines de personnes qui sont demeurées prisonnières à l’intérieur. Alors, qui a placé ça dans les tours ? Oussama Ben Laden?


Traduction libre de ASSDBQ (Babytch) :


Source (anglais) :




The Open Chemical Physics Journal, Volume 2, 2009, ISSN: 1874-4125, pp.7-31 (25) Authors: Niels H. Harrit, Jeffrey Farrer, Steven E. Jones, Kevin R. Ryan, Frank M. Legge, Daniel Farnsworth, Gregg Roberts, James R. Gourley, Bradley R. LarsenThe complete 25-page paper can be downloaded in pdf format: http://www.bollyn.com/public/Active_Thermite_at_WTC.pdf
or from the publisher: http://www.bentham-open.org/

Niels Harrit, a Danish scientist and co-author of paper, on the evidence of super-thermite in the WTC dust, TV2 News, Denmark, April 6, 2009
http://www.youtube.com/watch?v=8_tf25lx_3o
Source en francais :

No comments: