Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, May 25, 2009

Attaques contre l’illustre Sheikh Ahmed Deedat (RA)


L’illustre et très regretté Sheikh Ahmed Hussein Deedat, Rahmatullah alaih (RA), de l’Afrique du Sud (1 Juillet 1918 – 8 Août 2005) se voit accuser de toutes sortes de vilainies, après sa mort, par son propre « frère » cadet, Abdoollah Hoosen, alors qu’il aurait dû montrer plus de respect à l’égard de son aîné et le laisser reposer en paix. Dire du mal d’un mort sur des mensonges fabriqués est contraire à l’enseignement islamique. On se demande quelles furent les prises de position de ce « frère » du vivant du Sheikh Deedat. Dans un reportage publié dans Impact News du 22 mai 2009, « Deedat :“Islam n’est pas une religion de critique ou de débat” », Abdoollah Hoosen, un homme totalement inconnu du grand public, a donné l’impression qu’il veut ternir la réputation d’un aussi charmant personnage que fut le Sheikh Deedat et contrer son œuvre incomparable dans l’histoire récente des Musulmans et de l’Islam en matière de religions comparatives. Qui se cachent derrière ces attaques qui d’habitude ne sont l’œuvre que des ennemis des Musulmans et de l’Islam?

La sortie de Abdoollah Hoosen contre un Musulman tant aimé et chéri par des centaines de millions de personnes de par le monde tout en propageant la fausse notion que l’ « Islam n’est pas une religion de critique ou de débat » ne peuvent être ignorées sans une réplique appropriée. Six millions de Français lui doivent beaucoup, et le monde anglophone ne cesse d’écouter les causeries et les débats du Sheikh Deedat. La chaîne de télévision « Islam Channel » diffuse ses débats et causeries régulièrement. Les librairies islamiques diffusent ses œuvres en forme de pamphlets, de cassettes audio et vidéo, et toute sa collection est actuellement sur DVD. Des dizaines de milliers de personnes sont revenues à l’Islam grâce à lui. Sa contribution dans le domaine comparatif des religions est immense à tel point que d’autres personnages aussi éminents suivent sa voie et son combat, notamment le Dr Zakir Naik (qualifié par le Sheikh Deedat lui-même de « Deedat Plus »), le Dr Jamal Badawi, le Dr Khalid Al-Mansour, le Sheikh Khalid Yassine, etc. Il est du devoir de tout Musulman de faire cesser les calomnies proférées par Abdoollah Hoosen, selon ce reportage, et qui cachent sûrement un dessein satanique !

Quoiqu’il en soit, Sheikh Ahmed Deedat est reconnu comme un « Muslim scholar ». Il fut un grand orateur et un spécialiste dans le domaine interreligieux. Il a reçu le prestigieux King Faisal Award en 1986 pour ses 50 ans de travail assidu dans le domaine islamique. En ce qui concerne les études comparatives des religions du Sheikh Deedat, sur les aspects contentieux, ses analyses et commentaires sont normalement en faveur de l'Islam où se trouvent les réponses aux nombreuses questions posées par les chercheurs, et ne sont d’aucune manière des « violentes sorties contre les autres religions » tel que le mentionne l’article en question. Par contre, le Sheikh Deedat a toujours dénoncé la violence du sionisme contre l’Islam et les Musulmans. Seul, il a pu faire interdire le livre obscène, blasphématoire, anti-islamique et anti-Musulman « Les versets sataniques » de Salman Rushdie en Afrique du Sud en 1992, quand le pays était encore sous le régime de l’Apartheid.

Ceux qui veulent interdire toute liberté d’esprit, tout débat saint et constructif en Islam et avec d’autres religions, et toute critique, ne conaissent pas l’Islam ou sont carrément ses ennemis. Abdoollah Hoosen a tort de se vanter d’être « plus qualifié » (en quoi ?) que son frère aîné, le Sheikh Deedat, et sûrement, selon lui, « plus qualifié » même que le Saint Prophète lui-même, paix et bénédiction sur lui, car le Prophète Muhammad était An-Nabi Ul-Ummi : The Unlettered Prophet. Néanmoins, cela n’empêche que le Sheikh Deedat soit d’une intelligence remarquable avec une prodigieuse mémoire et grande expérience. Les diplômes n’ont jamais empêché certains d’être corrompus, de raconter et d’écrire des faussetés durant toute leur vie.

Abdoollah Hoosen fait honte en s’attaquant aussi diaboliquement à « la personnalité du musulman », qu’il veut sans doute voir réformer à l’occidental ainsi que l’Islam, lui aussi, comme certains académiciens et intellectuels ‘éclairés’ et pseudo-réformateurs, tels les européanistes Tariq Ramadan, Malek Chebel, Foaud Lahouri, Abdelwahab Meddeb, Rashid Benzine, les soit disant ‘nouveaux penseurs’ de l’Islam. Tout comme Tariq Ramadan, Abdoollah Hoosen essaie-t-il de se servir de l’île Maurice comme « laboratoire » à travers la propagande médiatique comme ce fut le cas pour la laïcité ? Il doit sûrement se réjouir du fait qu’il soit bienvenu en France alors que son défunt frère, tout comme Malcom X, ne l’était pas. Mais, avant de parler du respect des autres religions, il devrait plutôt commencer par respecter la mémoire de son frère même si (maintenant ?) il ne partage pas son combat ou ses méthodes. Alors que les forces anti-islamiques n’ont pas réussi à corrompre notre illustre Sheikh Ahmed Deedat, dont la grandeur d’âme et les compétences sont reconnues mondialement, ces mêmes forces, ont-elles pu corrompre son frère cadet Abdoollah Hoosen ?

L’essence du combat du Sheikh Ahmed Deedat (RA) est la défense de l’Islam et des Musulmans contre toute attaque, de l’intérieur comme de l’extérieur, d’éduquer et de renseigner les gens de toutes les religions, et surtout l’invitation à l’Islam : « DA’WAH ». Le Sheikh Ahmed Deedat n’a jamais manqué de respect aux religions d’autrui. La sourate de l’Araignée (Al-'Ankabût) 29:46, appelle les croyants à n’argumenter face aux gens du Livre que de la manière la meilleure et la plus respectueuse, à l’exception de ceux qui ont fait violence et injustice (al dhalimun) - voir les Sionistes et les impérialistes. C’est un péché grave que de s’attaquer à la mémoire et à l’honneur du Sheikh Ahmed Deedat et lui attribuer des faussetés, surtout venant de son propre frère. La médisance est un péché en Islam. Il est à souhaiter que ces attaques ne soulèvent aucune passion de la part de ceux qui pourraient se sentir blessés

M Rafic Soormally
Londres
25 mai 2009

1 comment:

stéphanie Maryam said...

Je suis vraiment choquée de ce que je viens de lire, de plus j'ai appris oui très tars que le Sheikh Ahmed Deedat c'était vu refuser l'entrer en France c'est une HONTE quand on voit que n'importe qu'elle criminele ou célébrité peuvent y rentré et ça me révolte et m'écoeur au plus au point. Que Dieu lui fasse miséricorde et pour les mécréants et autres la promesse finale de notre Seigneur est certes véritables. A bon entendeur Salut.