Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, February 05, 2010

La vie de Mahmoud Abdel Raouf Mohammed Al-Mabhouh


Palestine – CPI
www.palestine-info.info



Ô Mahmoud Al-Mabhouh ! Tu as toujours été un chef courageux, habile et initiateur dans tous les domaines. Tes empreintes, on les trouve partout. Tu n’avais jamais peur de la mort, tout au contraire, tu cherchais le martyre. Nous ne pouvons écrire de ta vie qu’un minimum, toi qui a tant fait de mal aux occupants israéliens.

Naissance

C’est le 14 février 1960 que le moudjahid Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh est né. La Palestine était en rendez-vous avec l’enfant qui allait grandir et être une épine dangereuse sur le chemin des occupants israéliens.

Et c’est dans le camp de réfugiés palestiniens de Jabalia, bloc 9, que le chef Al-Mabhouh est né, dans une famille pratiquante. Elle est originaire du village de Beit Tima, occupé en 1948.

Al-Mabhouh est né dans le camp de réfugiés palestiniens de Jabalia et c’était là, dans ce camp de la révolution, du premier feu de la Première Intifada, qu’il grandit. Un enfant qui haïssait l’occupation plus que tout. Il rêvait toujours de se voir grandir pour travailler contre ceux qui commettent des massacres envers notre peuple palestinien.

Le jeune Al-Mabhouh grandit et devient un sportif de premier ordre. Une fois, il a gagné le premier prix de bodybuilding face à toute la bande de Gaza. En 1982, notre martyr a déménagé vers le camp de réfugiés palestiniens de Tal Az-Zatar.

La vie sociale

Le martyr avait treize frères et deux sœurs. Il était le cinquième enfant. En 1983, il s’est marié pour mettre au monde quatre enfants. Mona, 24 ans. Abdel Raaouf, 21 ans, un étudiant universitaire. Majd, 11 ans. Ranim 7 ans.

Le martyr était connu pour sa ferveur religieuse. Il invoquait Allah (le Tout Puissant) afin qu’Il purifie son âme, que son travail soit entièrement destiné au Créateur. Il donnait une bonne éducation islamique à ses enfants. Il les a emmenés à la Mecque.

L’éducation

Le martyr a fait ses études primaires à l’école Al-Ayyobiyya, dans le camp de réfugiés palestiniens de Jabalia. Ensuite, il a obtenu un diplôme en mécanique auto. Il a ouvert un garage dans la rue de Saladin. Sa bonne conduite a attiré beaucoup de monde.

Le Hamas et les brigades d’Al-Qassam

En 1988, les combattants des brigades Ezzeddine d’Al-Qassam, sous la direction de Mahmoud Al-Mabhouh, ont pu capturer un sous-officier sioniste pour le liquider plus tard.

Après la première réussite, les combattants enlèvent, en mai 1989, un soldat de l’occupation israélienne. Plus tard, ne pouvant le garder vivant, ils l’ont tué.

Dans le même mois, les occupants israéliens ont pris connaissance de son implication dans ces opérations. Et le 11 de ce mois-là, des forces spéciales encerclent sa maison. Les soldats cassent les portes, lancent des bombes assourdissantes et arrêtent tout le monde, mêmes les enfants. D’autres soldats habillés en ouvriers agricoles l’attendaient dans son atelier. Mais deux de ses frères sont arrivés. Son frère Fayeq a été blessé et arrêté. En 1990, un tribunal israélien a décidé de démolir la maison du martyr et de confisquer sa terre.

Quitter Gaza

Malgré la dure poursuite de la part des forces israéliennes d'occupation, le martyr Al-Mabhouh a pu, avec collègues, passer en Egypte, puis en Libye, avant d’aller en Syrie et de continuer son chemin de combattant.

La veille du martyre

Mahmoud Abdel Raouf Al-Mabhouh était de passage à Dubaï. C’est dans un hôtel de cette ville des Emirats Arabes Unis que les Sionistes l’ont assassiné, le 19 janvier 2010.

Il est parti, mais il reste une lumière permanente dans le chemin de la résistance et de la libération.

Les fils des Brigades Ezzeddine d’Al-Qassam et tous les combattants te vengeront.

Chronologie écrite par le bureau d’informations du Hamas, le 29 janvier 2010
Traduite et résumée par le Centre Palestinien d’Information (CPI)

No comments: