Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Tuesday, May 25, 2010

Rapport "Israël" défit-elle 50 pays venant à Gaza ?


Toute agression israélienne contre les bateaux se dirigeant vers la bande de Gaza pour briser le blocus aura des effets négatifs pour l’Entité sioniste, surtout que ces bateaux représentent des pays qui gardent de bonnes relations avec elle, disent des analystes politiques.

En effet, les occupants israéliens considèrent ces bateaux comme une tribune pour le mouvement du Hamas. Elle mobilisera l’opinion publique internationale contre l’occupation israélienne et contre ceux qui encerclent le mouvement, dont le Quartette et les Etats-Unis, ont dit deux analystes à l’envoyé du site Palestine Aujourd’hui, dimanche dernier, le 23 mai 2010.

A préciser que onze bateaux participent à cette campagne dont huit européens, un turc et un algérien, le plus grand.

Samedi, trois bateaux turcs ont déjà quitté le port d’Istanbul. Trois jours plus tard, six autres devraient les rejoindre dont deux britanniques, un grec, un irlandais, un algérien et un koweïtien.

Inquiétude

Le spécialiste aux affaires sionistes Adnan Abou Amer confirme qu’"Israël" attend avec beaucoup d’inquiétude l’arrivée de tels bateaux destinés à briser le blocus de Gaza. Elle voit dans ce phénomène une campagne internationale bien organisée pour combattre "Israël" et l’isoler sur la scène internationale.

Du côté israélien, le gouvernement de l’Entité sioniste avait tendance à empêcher de tels bateaux d’atteindre les plages de la bande de Gaza. Et un peu plus tard, il a pris une décision interdisant leur arrivée, mais en utilisant la force, dans une vaste opération maritime au large de la Méditerranée, confirme Abou Amer.

Avertissement sioniste

L’Entité sioniste a alors lancé un avertissement consistant à dire qu’elle ne permettrait point à la caravane humanitaire d’atteindre la bande de Gaza encerclée. Elle a même menacé de lui faire barrage et de l’empêcher d’acheminer les aides à leur destination.

Auparavant, l’année dernière, la marine israélienne a interpellé plusieurs bateaux dont celui de la campagne « L’esprit de l’humanité » et détenu tous ses passagers, activistes et hommes de médias, pour plus de six jours.

Tribune du Hamas

Par ailleurs, Dr. Abou Amer dit qu’"Israël" voit dans ces bateaux, en plus de leurs objectifs humanitaires, une tribune pour le mouvement du Hamas. Ce mouvement veut mobiliser une bonne partie de l’opinion publique internationale pour son compte et contre "Israël", contre le Quartette et contre les Etats-Unis qui imposent le blocus contre la bande de Gaza.

Ce phénomène de bateaux, ajoute-t-il, est pour les occupants israéliens une tentative visant à mettre en échec le blocus imposé contre Gaza depuis des années. C’est pour cette raison qu’"Israël" ne leur permettra pas de passer, surtout qu’il y a un gouvernement de droite qui refuse toute compassion avec la bande de Gaza de la part de l’opinion publique internationale. Ce gouvernement a même interdit à un penseur juif de donner une conférence à l’université de Birzait, en Cisjordanie.

Des obstacles concrets

L’Entité sioniste pourrait empêcher l’arrivée de ces bateaux par une opération militaire ou des tirs. Mais "Israël" pourrait, surtout, dit Abou Amer, mettre des obstacles sur leur route, divers obstacles concrets, au large de la mer. Et dans le cas où les activistes resteraient sur leur décision de gagner la bande de Gaza, cela pourrait prendre des jours voire des semaines. "Israël" pratiquerait sûrement des actes de perquisition et de piratage, probablement en vain.

Exposition de force

"Israël" prendrait de telles décisions, croit Abou Amer, afin que le monde ne la prenne pas pour un pays fragile, dont les espaces maritimes peuvent être violés par tout bateau ou toute caravane. En même temps, "Israël" voit bien qu’elle tend à s’isoler au niveau international, malgré les signes extérieurs de force.

Embellir son image

Pour sa part, l’écrivain et analyste politique palestinien Mustapha As-Sawaf croit fermement qu’une agression israélienne contre la caravane de bateaux n’apportera au gouvernement sioniste que des conséquences négatives, surtout de la part des pays dont des citoyens participent à cette campagne, ces pays ayant des relations divers avec l’Entité sioniste.

Selon As-Sawaf, les occupants israéliens n’iront pas jusqu’à agresser ces bateaux. Toutefois, ils essaieront de les empêcher d’arriver, par tous les moyens. En effet, "Israël" voudrait garder une image intacte d’elle sur la scène internationale. Elle se garderait alors d’entamer un acte abîmant encore plus son image, déjà tant négative. Elle resterait alors sur ses menaces médiatiques.

Réactions

Si par malheur "Israël" agressait ces bateaux, les réactions seraient violentes, du moins médiatiquement, surtout dans les pays participants. La machine médiatique ne pourrait y faire face.

Notons enfin que l’année dernière, les occupants israéliens ont confisqué deux bateaux de la campagne Al-Karama, La Dignité. Des contacts internationaux, politiques et juridiques ont été entamés pour les récupérer.

http://www.palestine-info.cc/fr/

No comments: