Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, June 11, 2010

La France-Israel-Algerie crée un nouveau pays en Algerie : Le Kabylistan

Sarkozy vient d'annoncer et de confirmer, avec son pantin de la DST, Ferhat Mehenni, l'ami intime d'Ouyahia (qui fait parti integrante des plans de création), la création d'un nouveau pays: le Kabylistan. Ceci bien avant que Netanyahu annonce la secession du Soudan, pourtant prévue en 2011... Ceci ouvre tout logiquement la voie a une Revolution de palais a Alger et a Paris. Comme quoi les medias britanniques savent de quoi ils parlent, de temps en temps !

Paris dégage sa responsabilité du projet séparatiste

El Khabar, 10 juin 2010

Le gouvernement français a dégagé toute responsabilité de la déclaration faite par Ferhat Mehenni, proclamant à Paris, la naissance « d’un gouvernement provisoire dans la Kabylie ». Dans le même sillage, le gouvernement de François Fillon s’est opposé aux thèses faisant état de l’oppression de la Kabylie, « la particularité culturelle de la Kabylie a été reconnue par les autorités algériennes ; nous soutenons l’intégralité territoriale de l’Algérie et ses frontières internationales», lit-on dans un communiqué rendu public hier. Dans ce sens, le gouvernement français a jugé utile de faire le point sur la déclaration de Ferhat Mehenni, depuis Paris, portant sur la création « d’un gouvernement provisoire kabyle », avant que cette affaire soit interprétée par les autorités algériennes comme un appui à Ferhat Mehenni. Répondant à une question si Paris craint que le fait que Ferhat Mehenni a annoncé son projet depuis Paris, pourrait aggraver la crise qui existe avec l’Algérie, le porte-parole du Quai d’Orsay a indiqué que « nous tenons aussi au respect de l’intégrité territoriale algérienne et ses frontières internationales reconnues ». Il y a lieu de relever que la réaction du gouvernement français coïncide avec une éventuelle visite du secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, à Alger, dans l’objectif de chercher les moyens pour régler la crise politique entre les deux pays. Pour rappel, la participation du président Bouteflika au sommet France-Afrique de Nice et la déclaration faite par Sarkozy, ont donné un coup de pouce aux relations bilatérales, jusque-là tendues. « Le seul conflit avec l’Algérie est lié à la mémoire », a déclaré Sarkozy lors du sommet France-Afrique, tenu à Nice, il y a quelques jours.

10-06-2010 Par Attef Kedadra


No comments: