Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, June 07, 2010

Mettre en échec le lobby pro-israélien


Mettre en échec le lobby pro-israélien

Par Gilles Munier,

Association France-Irak


Comme l’avaient prévu les militants humanitaires en route vers Gaza, Israël a attaqué la « Flottille de la paix ». La décision avait été prise avant la visite qu’a effectuée Benjamin Netanyahou en France, fin mai. Nicolas Sarkozy - qui en avait été informé - n’a pas mis en cause la légitimité de l’opération. Il s’en est tenu à une simple dénonciation de « l’usage disproportionné de la force » par les Israéliens. Il est vrai que, comme le déclarait Dominique de Villepin, à l’émission Mots Croisés, le 2 juin, ce gouvernement est le gouvernement le plus favorable à Israël depuis la IVème République (1).

Le bilan de l’intervention est tragique : neuf morts de nationalité turque, vingt-cinq disparus, de nombreux blessés. A Istanbul, la presse affirme que le commando israélien disposait d’une liste de personnalités à abattre. Le quotidien britannique The Guardian, qui a eu accès aux rapports d’autopsie des victimes, a révélé que leurs corps étaient criblés de balles (2).

Spirale da la violence

Benjamin Netanyahou (Likoud) et Ehoud Barak (Travailliste)anciens officiers des forces spéciales de l’Unité secrète 262 – voulaient terroriser les militants qui cherchent à briser le blocus de Gaza, et au-delà, ceux qui réclament la restitution aux Palestiniens des terres colonisées et le jugement des criminels de guerre israéliens : c’est raté ! D’autres convois humanitaires auront lieu, soutenus par un nombre grandissant de personnalités d’horizons différents. Mais, si le tollé est international, des bémols apparaissent dès qu’est évoquée la possibilité de véritables sanctions. Les gouvernements occidentaux n’ont jamais osé contraindre Israël à appliquer les résolutions des Nations unies (35 depuis 1948) et les dirigeants de l’Etat hébreu se moquent de la dégradation de leur image. L’enquête sur cet acte de piraterie subira-t-elle le même sort que le rapport Goldstone de l’ONU sur les crimes de guerre commis par l’armée israélienne – plus de 1 600 tués - lors de l’opération Plomb durci à Gaza, fin 2008 (3) ? Il est aux oubliettes. Une agression de la Syrie et du Liban, ou le bombardement d’un site nucléaire iranien, étoufferont-ils l’émotion et la colère suscitées par le massacre des militants humanitaires ; comme l’attaque de la « Flottille de la paix » a occulté le refus d’Israël de déclarer ses missiles nucléaires ?

Pas de Français

dans l’armée israélienne !

Certes, les proclamations militantes, les meetings et les manifestations sont nécessaires pour mobiliser l’opinion publique contre le blocus de Gaza et la colonisation de la Palestine, mais pas suffisants pour enrayer les activités du lobby pro-israélien en France. Que faire ? En dehors du boycott des produits israéliens (4), ou de rassemblements devant l’ambassade d’Israël, il serait bon que le plus possible de Français écrivent :

1 – à leur député et à leur sénateur pour qu’ils demandent au gouvernement d’abroger le décret autorisant les extrémistes juifs à faire leur service militaire en Israël (5),

2 - au Président de la République et au Premier ministre, pour qu’ils ordonnent l’ouverture d’une enquête sur les pro-israéliens qui, sous couvert de double nationalité - française et israélienne - s’engagent comme mercenaires en Irak et en Afghanistan, ou servent de supplétifs au Mossad dans notre pays.

Ces prises de position sont à la portée de tous. Elles seront efficaces, même si elles n’aboutissent - dans un premier temps - qu’à ouvrir le débat sur l’implication de Français dans les activités criminelles d’Israël.

(1) La Russie a qualifié l’opération de « violation grossière du droit international », en clair d’acte de piraterie. En France, Dominique de Villepin, invité à un débat télévisé, a déclaré que « Rien ne saurait justifier une politique de force qui bafoue le droit international, qui bafoue la justice et qui bafoue les espoirs de paix ». Concernant le blocus de Gaza, il a ajouté que « rien ne saurait justifier que l’on prenne en otages des populations civiles ».

Vidéo : Dominique de Villepin condamne le blocus de Gaza et l’opération israélienne contre la « Flottille de la paix »:

http://2villepin.free.fr/index.php/2010/06/02/1516-dominique-de-villepin-invite-de-mots-croises-gaza-l-assaut-de-trop

(2) Gaza flotilla activists were shot in head at close range, par Robert Booth

http://www.guardian.co.uk/world/2010/jun/04/gaza-flotilla-activists-autopsy-results

(3) L’enquête décidée par les Etats-Unis à la suite de la mort d’un Américain d’origine turque aboutira-t-elle ? En France, la Brigade de la répression de la délinquance astucieuse (BRDA) enquête toujours sur les passeports français utilisés par le Mossad pour assassiner Mahmoud al-Mabhouh à Dubaï…

(4) Boycott d’Israël. Pourquoi ? Comment ? Edité par CAPJP0-EuroPalestine -3 euros (http://www.librairie-resistances.com)

Lire : Le boycott d'Israël commence à porter ses fruits, par Xavière Jardez (AFI-Flash – 2/6/09).

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Xaviere_Jardez.010609.htm

(5) Les Français d’origine algérienne peuvent effectuer leur service militaire en Algérie, mais ce pays n’est pas en guerre permanente avec ses voisins.


http://www.france-irak-actualite.com/

No comments: