Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Sunday, December 05, 2010

Tous les pays Musulmans sont occupés et dirigés par des sefarades ultra-racistes ou des traitres. L’emir du Qatar, Hamad Bin Khalifa: entre le soutien d’Aljazeera et le feu de Wikileaks

« On ne peut pas blâmer les israéliens de ne pas faire confiance aux arabes, ils ont été tant trahis… » Telle est la remarque du chef d’Etat du Qatar, révélée par un nouveau câble diplomatique paru sur WikiLeaks. L’Émir Hamad bin Khalifa al-Thani a fait ces commentaires lors d’une réunion avec le sénateur américain John Kerry le 23 février 2010.


 
Le câble écrit précisément : « Les dirigeants israéliens doivent représenter le peuple d’Israël, qui lui-même ne peut pas faire confiance aux arabes. C’est compréhensible explique l’Émir puisque les israéliens ont été menacés depuis tres longtemps.
 
(On se demande par qui, tous les pays Musulmans etant sous occupation, n'ayant jamais été libérés comme les faux revolutionnaires de tous poils essaient de nous le faire croire. Israel et les tyrants seferades ultra-racistes (Maroc, Algerie, Syrie, Arabie Saoudite, Yemen, Emirats, Koweit, Jordanie) qui organisent le chaos en terre d'Islaam et le pillage de toutes richesses  ou des domestiques locaux (le reste, Kahddafi en tete) jouent des jeux de roles dont les seuls perdants sont les peuples Musulmans et les seuls gagnants les israeliens. Le cas du Qatar est tres révélateur... Une coupe du monde dont le monde sait qu'elle n'aura pas lieu du fait de la guerre de prise de controle par Israel des champs petroliers, gaziers et miniers en face de l'Iran... le Qatar est mal placé en cas de guerre... Le pays abrite une base nucléaire américaine, il sera selon toute probabilité anéanti par les missiles iraniens et/ou sino-pakistanais, lors de la bataille pour la prise de controle de cette zone ultra-riche, du fait de l'echec total des sionistes a pouvoir prendre le bassin de la mer Caspienne. Avec ces cables, on comprend egalement que les israeliens de Washington, Londres, Paris et Berlin tentent de se replacer sur la scene moyenne orientale en tentant de briser des axes naissants qui lui sont nefastes, mais rien de nouveau pour les peuples Musulmans...Si ce n'est que Israel se dirige bien vers la ou nous les attendons, eux et leurs pantins arabes).
 
 
Le câble écrit précisément : « Les dirigeants israéliens doivent représenter le peuple d’Israël, qui lui-même ne peut pas faire confiance aux arabes. C’est compréhensible explique l’Émir puisque les israéliens ont été menacés depuis très longtemps ».



Selon le document, l’Émir a dit à Kerry que le moment était venu pour installer une paix israélo-arabe, et que, à son avis, la meilleure façon d’atteindre ce but était pour Israël de rouvrir les négociations avec la Syrie via la médiation turque.

L’Emir du Qatar : “Israël doit être félicité pour toujours vouloir la paix”. « On ne peut pas blâmer les israéliens de ne pas faire confiance aux arabes, ils ont été tant trahis… » Telle est la remarque du chef d’Etat
du Qatar, révélée par un nouveau câble diplomatique paru sur WikiLeaks.

L’Émir Hamad bin Khalifa al-Thani a fait ces commentaires lors d’une réunion avec le sénateur américain John Kerry le 23 février 2010. Le câble écrit précisément : « Les dirigeants israéliens doivent représenter le peuple d’Israël, qui lui-même ne peut pas faire confiance aux arabes. C’est compréhensible explique l’Émir puisque les israéliens ont été menacés depuis très longtemps ».

Selon le document, l’Émir a dit à Kerry que le moment était venu pour installer une paix israélo-arabe, et que, à son avis, la meilleure façon d’atteindre ce but était pour Israël de rouvrir les négociations avec la Syrie via la médiation turque.

« Selon le Qatar, le moment est venu d’aller à Damas. Le gouvernement syrien peut aider les extrémistes arabes à faire des choix difficiles, mais seulement si les États-Unis, dont la participation est essentielle, arrive à convaincre la Syrie d’entamer de nouvelles négociations et soutient les efforts de médiation de la Turquie entre Israël et la Syrie », rapporte le câble classé secret.

« La Syrie pourrait être sevré de son principal allié iranien » car «elle n’a nulle part où aller » a déclaré al-Khalifa.

L’Émir du Qatar a également dit que son pays « pourrait pousser le Hamas vers la paix ». Bien que « le Qatar n’accepte pas l’idéologie du Hamas, nous pourrions jouer un rôle précieux en tant qu’intermédiaire » a-t-il dit.

Il a poursuivi en disant « que le monde arabe croit avoir battu Israël avec le Hamas à Gaza et le Hezbollah au Liban, les israéliens devraient être félicités pour avoir le mérite de toujours vouloir aller vers la paix ».

« Quand on pense que beaucoup dans la région estiment que le Hezbollah a conduit Israël hors du Liban et que le Hamas a fait de même depuis cette petite bande de terre appelée Gaza, il est effectivement étonnant de constater que les Israéliens veulent encore la paix ». Cependant, toujours selon l’Émir, « la région est encore loin de la paix ».

Qatar a rompu ses relations avec Israël au début de 2009, en réponse à l’invasion israélienne de Gaza. Depuis, on estime que les relations secrètes sont au plus haut niveau. D’ailleurs un autre câble cite le chef de la division Moyen-Orient du ministère israélien des Affaires étrangères, Yaakov Hadas, affirmant que les discussions avec le Qatar en vue de renouveler les relations bilatérales officielles commencent à porter leurs fruits.

« Le Qatar a d’ailleurs invité Hadas à Doha pour discuter de la réouverture de la mission israélienne dans le pays », a déclaré le câble.

« Les Qataris ont besoin de comprendre qu’ils ne peuvent pas s’attendre à coopérer avec nous sans accepter la réouverture de notre mission là-bas ».


http://www.alterinfo.net/L-Emir-du-QatarHamad-bin-Khalifa-entre-le-soutien-d-ALJAZEERA-ET-le-feu-de-Wikileaks_a52351.html

No comments: