Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, July 30, 2010

VIDEO: Shaykh Riyad Nadwi - Islam in a Post 9/11 World

Muslim Minorities and the Way Forward 
Source: Oxford Cross-Cultural Research Institute (OCCRI).

A lecture on the plots of those who wish to dismantle Islam in the name of reformation and on the excuse of 9/11. The lecture was deliver in 2004 and is even more important for Muslims living as a minority in 2010 than it was when it was first delivered.

Shaykh (Dr.) M. Riyad H. Nadwi is a graduate of Dar al-Uloom, Nadwatul 'Ulama in Lucknow, India, where he studied the traditional Islamic sciences for a period of twelve years. He has been living in Oxford for the last 18 years where he has served in several academic positions. Shaikh Nadwi also has a PhD from the University of Portsmouth in Cognitive Science. The Shaikh has published works on a variety of subjects ranging from Islamic theology, philosophy, to science, psychology and politics and is considered as one of the most erudite scholars alive today.

Kashmir In Question: INDIA IS NOT BEHIND ISRAEL, IS IT?

By Insha Malik

Kashmir has been a political conflict since the time it shifted its governance base from the Dogra rule to India, almost sixty years old. For long it has been ignored in the mainstream politics in India, reducing the Indian extended rule in Kashmir to a pure occupational hegemony. The tumultuous conditions, in which the people have been subjected to live, have reduced the value of human life. Violence has become the part of the social fabric. The heavy daunting militarization which is to guard the boundaries has crept into the local dialect and comprises of people’s childhood memories. The total disregard for life and human rights is visible everywhere, so much so even the freedom of expression and protest is curbed. The memory has played a vital role in keeping alive the lost ones and aggravating the sentiment.  The civilian population was the worst affected during the 1989’s armed struggle in Kashmir as it became a deliberate target to India’s counter-terrorism strategy. But even after the peace was thought to have prevailed in the valley, the civilian deaths and the cold blooded murders by the Indian army have continued in one or the other way. The latest uprising or mass people’s movement is also instigated by such incidents that are locally regarded as unjust and repressive. 

Nouvelles sanctions européennes contre l’Iran

Nouvelles sanctions européennes contre l’Iran

L’Union européenne a adopté une nouvelle série de sanctions à l’encontre de la République Islamique d’Iran. Ces sanctions visent les secteurs gazier et pétrolier, les transferts de technologie et certaines compagnies de transport. De plus, des avoirs de compagnies d’assurance et de groupes bancaires ont été gelés. Ces nouvelles sanctions s’inspirent de celles prises par Obama, et vont bien au-delà de celles prises par l’ONU le 9 juin dernier.

Où est passée la question du nucléaire israélien ?  Plus personne n’en parle. D’ailleurs la question, enterrée depuis, n’avait été agitée que pour donner une impression d’impartialité, pendant que se préparaient les nouvelles mesures contre l’Iran.

Thursday, July 29, 2010

9/11 & Nine Years of Deception and War

By Christopher Bollyn, 
www.bollyn.com
July 29, 2010

A U.S. soldier in Afghanistan.  Thousands of American servicemen will bear the heavy spiritual and psychological burden of having participated and killed innocent people in a fraudulent and criminal war.  Why are we really fighting this war in Central Asia?

NINE YEARS OF DECEPTION
Be not deceived; God is not mocked: for whatsoever a man soweth, that shall he also reap.
Galatians 6:7

For I have sworn thee fair, and thought thee bright, who art as black as hell, as dark as night.
William Shakespeare (1564-1616)

We are never deceived; we deceive ourselves.
Johann Wolfgang Von Goethe (1749-1832)

Wednesday, July 28, 2010

Lebanon, Pakistan and Venezuela are the next US-UK-Israel targets

Is the leaked Afghan War Diary being used to justify full scale war in Pakistan?

Talkshows discussed recent release of 92,000 classified documents on the war in Afghanistan by the website WikiLeaks. The documents show how Pakistan’s military spy service has for years guided the Afghan insurgency and double crossed US militaryWayne Madsen  assault Wikileaks claiming they are a CIA front and spreading disinformation. The leaked Afghan War Diary is nothing but another disinformation PSYOPS campaign to pave path in disarming Pakistani Nukes and disintegrating this powerful Islamic Republic.

 



Tuesday, July 27, 2010

France-Israel-Algerie : La France aurait perdu neuf mercenaires sionistes de la DGSE lors de son raid contre une unite americaine au Mali

Les americains ont ainsi bien preparé leurs coups, avertissants les algériens avant l'operation et fournissant de faux rapports aux autorités francaises par l'intermediaire de leurs taupes mauritaniennes sur la position de l'otage. La racaille juive sioniste Sarkozy a annoncé la mort de 7 combattants du groupe dirigés par le FBI depuis la Mauritanie. Non seulement l'otage est mort, mais 9 autres mercenaires sionistes de la DGSE aussi. Pour un effet de surprise, c'en fut un, pour la DGSE! Un veritable guet-apens, du travail de professionels !

Voici la liste des mercenaires abattus : 

Monday, July 26, 2010

Selon nos sources, l'otage Michel Germaneau etait aux mains de faux groupes montés de toutes pieces par les services francais

Les familles des victimes de rapt doivent poursuivre les responsables des services et des politiques en France (Sarkozy, Bajolet entre autres), car AQMI n'existe pas sur le terrain. 

Nos sources confirment que l'otage francais Michel Germaneau etait aux mains d'un groupe directement sous influence des services francais a Nouakchott et que sa liberation devait servir l'agenda politique de Sarkozy. Il apparait que ce groupe a été monté en direct opposition a ceux du general de la DST, Mohamed Mediene, agent de la France-Israel notoire, et ceux du FBI, et qu'une lutte entre Paris, Alger et Washington pour le controle d'AQMI s'est engagée depuis fin 2007.  Michel Germaneau a été recupéré par un autre groupe travaillant sous la coupe directe de Washington et du FBI basé lui aussi a Nouakchott, juste avant l'operation de la DGSE, les informations ayant été distillés aux algeriens par le FBI, qui ont fait joué leurs intermediaires locaux, placant ainsi l'otage francais entre les mains du groupe du FBI (un retournement de veste dont Tewfik est coutumier puisque Sarkozy ne l'a pas averti de l'operation, une forme de punition). La famille de Michel Germaneau n'aura aucun mal a obtenir des informations sensibles prouvant l'implication de la France-Israel dans le rapt de l'humanitaire. 

Sunday, July 25, 2010

What does Obama have planned next for Latin America?

By Wayne Madsen
Online Journal Contributing Writer

(WMR) -- President Obama’s Latin American policy resembles more Richard Nixon’s Operation Condor and its assassinations and covert operations than President Kennedy’s Alliance for Progress and its advancement of economic progress and democracy. Obama’s reactionary Latin American policies appear to be aimed more at currying favor with south Florida’s emigré right-wing exiles from Cuba, Venezuela, and Central America than in advancing democracy in the region.

AQMI : Une pure invention de la France-Israel au Sahel, Sarkozy facteur de destabilisation en Mauritanie, Niger, Mali, Tchad, Maghreb pour le compte de tel Aviv


“La France était derrière tous les coups d’Etat réussis en Mauritanie”

Entouré de certains leaders de la Coordination de l'Opposition Démocratique (COD), dont entre autres, Ladji Traoré (APP), Bâ Baboucar Mousa (UFP), Bâ Mamadou Alassane (PLEJ), Yahya Ould Ahmed Waghef (PNDD-ADIL), Abdoul Kouddous Ould Abeidna (UNAD), Mohamed Mahmoud Ould Lematt (RFD), M. Boidiel Ould Houmeid, a présidé, lundi dernier, à l'ancienne Maison des Jeunes, une conférence -débat, sous le thème: "Aperçu sur les relations Mauritanie-France de 1960 à nos jours". Une conférence -débat, qui a été modérée par l'ancien ministre, M. Isselmou Ould Abdel Kader en présence des militants et des sympathisants de la COD ainsi que les personnalités de la société civile, des journalistes de la presse nationale et internationale.


Saturday, July 24, 2010

Lockerbie: Megrahi Was Framed

By John Pilger

September 04, 2009 "
Information Clearing House" -- The hysteria over the release of the so-called Lockerbie bomber reveals much about the political and media class on both sides of the Atlantic, especially Britain. From Gordon Brown’s "repulsion" to Barack Obama’s "outrage," the theater of lies and hypocrisy is dutifully attended by those who call themselves journalists. "But what if Megrahi lives longer than three months?" whined a BBC reporter to the Scottish First Minister, Alex Salmond. "What will you say to your constituents, then?"

Horror of horrors that a dying man should live longer than prescribed before he "pays" for his "heinous crime": the description of the Scottish justice minister, Kenny MacAskill, whose "compassion" allowed Abdelbaset Ali Mohmed al-Megrahi to go home to Libya to "face justice from a higher power." Amen.


Friday, July 23, 2010

Al Qaeda au Maghreb Islamique est une invention franco-israelienne, meme l'agent de la DGSE Kaddafi le confirme

Mouammar Kaddafi : "Al-Qaïda au Maghreb islamique n'existe pas" 

 (AQMI est en Algerie representee par le general de la DST,Mohamed Mediene dit Tewfik. En Mauritanie, Niger et Mali par les  ambassades de France respectives. Article Jeune Afrique, journal proche des israeliens de la DST/DCRI. Sarkozy l'israelien, est donc tenu responsable du sort des deux otages espagnols et du franchouillard)

Le Guide libyen a accordé une interview depuis Tripoli à RFI et France 24. Dans cet entretien, Mouammar Kaddafi revient sur l’enlisement du processus de paix au Darfour et sur la situation en Somalie que n’arrange en rien, selon lui, la politique de l’Union africaine. À quelques jours d’un sommet de cette organisation à Kampala (Ouganda), le dirigeant libyen se montre sévère à son égard et insiste sur son attachement à la création des États-Unis d’Afrique. Extraits.

Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec la Colombie et place ses troupes en état d'alerte

Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec la Colombie et 
place ses troupes en état d'alerte
 
Le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé jeudi la rupture des relations diplomatiques avec la Colombie voisine et placé son armée en "état d'alerte maximal", après que Bogota eut réaffirmé que des chefs de guérillas colombiennes se trouvaient en toute impunité au Venezuela.
  
"Je l'annonce le cœur serré : le Venezuela rompt à partir de maintenant toutes ses relations avec le gouvernement colombien", a précisé le chef de l'Etat au palais présidentiel de Miraflores.

Thursday, July 22, 2010

L'armée de l'occupation s’entraîne pour un assaut contre la mosquée sainte d'al-Aqsa


Al-Qods occupée – CPI
www.palestine-info.info

L'association « al-Aqsa pour les legs pieux et le patrimoine » a dévoilé que d’importantes forces de l'armée de l'occupation sioniste ont effectué, le mercredi 21 juillet au soir, de vastes entraînements militaires pour se préparer à « de grandes attaques probables contre al-Aqsa ». D'autant plus que ces manœuvres militaires dévoilent des opérations d’assaut contre la mosquée sainte.


Genocide in Iraq : Clegg warns israeli agent Straw that he will be accountable for this illegal war

Nick Clegg enrages Tories by declaring the Iraq war 'illegal'


Nick Clegg (Pic:PA)

Bungling David Cameron and Nick Clegg were making blunders on both sides of the Atlantic yesterday.
Deputy PM Clegg was slapped down by Number 10 after declaring the war in Iraq as "illegal".
And both men was accused of sending out mixed messages over the withdrawal of British troops from Afghanistan.

« Prends l’initiative… al-Aqsa est en danger ».

Quantcast

alquds 
Lancement de la campagne internationale

« Prends l’initiative… al-Aqsa est en danger ».

L’Institution internationale d’al-Quds, dont le siège principal est à Beirut, a lancé aujourd’hui 19 juillet 2010 une campagne internationale pour la défense de la mosquée al-Aqsa, dans la ville d’al-Quds, intitulée : « Prends l’initiative… al-Aqsa est en danger ».

Au cours d’une conférence de presse conjointe à Beirut et à Khartoum (Soudan), au moment même également où se tenait une conférence de presse pour la même sujet à Amman en Jordanie, les responsables de l’Institution Internationale d’al-Quds ont expliqué le pourquoi et le comment de la campagne.
 

Israeli coup d'etat in Turkey: Indictment exposes details of Sledgehammer coup plan

Çetin Doğan
Çetin Doğan
An indictment in a suspected military plan to overthrow the Justice and Development Party (AK Party) has come to expose the content of the subversive plot, including how the planned coup would be staged and how it would be supported by the media and how coup instigators would “get rid of” all actual and possible opponents of the military takeover.






Wednesday, July 21, 2010

Mujahideen of Islamic Emirate of Afghanistan military operations, update 20th July 2010



This page is updated throughout the day as new operations are reported.
Sha'ban 07, 1431 A.H, Tuesday, July 20, 2010
Mujahideen operations against the enemies of Islam terrorists in Afghanistan are reported to Theunjustmedia.com by the official Islamic Emirate of Afghanistan spokesmen Qari Muhammad Yousuf Ahmadi and Zabihullah Mujahid by e-mails.
In the Name of Allah, the Most Beneficent, the Most Merciful.
 
All Praise and thanks are due to Allah, the Lord of all that exists and may peace and prayers be upon the Messenger of Allah, his family, companions in entirety.

Kabul airfield come under rocket attacks
According to a report from Kabul city, a mayday message from US embassy was sent to all the foreign officials inside the Kabul airfield to get to a safe place after Mujahideen four rocket strikes and explosion hit Kabul airfield leaving the US-NATO diplomats in the airfield scared to death yesterday night (July 19) at about 11:00 pm. The attack comes as the representatives of more than 40 countries came to take part in Kabul conference , believed to offer conditional assistance to Karzia puppet administration, whereas the Kabul conference, according to some to  critics and diplomats, is likely to turn out to be a failure and as ineffective and useless as that of London conference. Reported by Qari Muhammad Yousuf Ahmadi



Recolonisation de l'Afrique par la France-Israel


France : Le défilé du 14 juillet, Le post-colonialisme en action

Tuesday, July 20, 2010

Confronting both China and Russia: U.S. Risks Military Clash With China In Yellow Sea


by Rick Rozoff
Delayed until after the United States achieved a United Nations Security Council statement on July 9 condemning the sinking of a South Korean warship in March, Washington’s plans for naval maneuvers in the Yellow Sea near Chinese territorial waters are forging ahead.
The joint exercises with South Korea, as news sources from the latter nation have recently disclosed, will be conducted on both sides of the Korean Peninsula, not only in the Yellow Sea as previously planned but also in the Sea of Japan. (Referred to in the Korean press as the West and East Seas, respectively.) Confirmation that the U.S. nuclear-powered aircraft carrier USS George Washington will participate has further exacerbated concerns in Northeast Asia and raised alarms over American intentions not only vis-a-vis North Korea but China as well.

Sarkozy accused of working for Israeli intelligence

by Gamal Nkrumah


Sarkozy's bad week
As if his marital challenges were not enough cause for concern, "Sarco the Sayan" has suddenly emerged as the most infamous accolade of French President Nicolas Sarkozy. The influential French daily Le Figaro last week revealed that the French leader once worked for -- and perhaps still does, it hinted -- Israeli intelligence as a sayan (Hebrew for helper), one of the thousands of Jewish citizens of countries other than Israel who cooperate with the katsas (Mossad case-officers).

10% du commerce international d’armes entre les mains de l’Entité sioniste !

Palestine – CPI
www.palestine-info.info

Siqel Blotsker, grand analyste économique du journal hébreu Yediot Ahronot, pense qu’il y a une grande relation entre la politique extérieure d’"Israël" gouvernée par Netanyahu et la vente d’armes par "Israël" dans le monde. Bien que ce commerce ait connu une bonne perte avec ce gouvernement, dit-il, "Israël" restera le quatrième pays exportateur d’armes au monde, cela veut dire avant même la Grande-Bretagne.

Il faut noter que le ministère israélien de la sécurité a constitué un réseau mondial de vente d’armes israéliennes. Le réseau a pris le nom de tête de lance. Des généraux de l’armée israélienne, des hommes des services de renseignements, des religieux, des hommes d’affaires y participent.

Le dévoilement d'un nouveau plan sioniste pour changer les monuments de la cour d'al-Bouraq

Al-Qods occupée/Gaza – CPI
www.palestine-info.info
L'Association islamo-chrétienne pour l'appui d'al-Qods et les lieux saints a dévoilé l'existence d'un plan sioniste général pour changer les aspects de la cour d'al-Bouraq au sud ouest de la mosquée d'al-Aqsa.
L'organisation a publié la photo du plan sioniste qui s'empare et rase une grande surface au sud et au sud-ouest de la mosquée d'al-Aqsa pour élargir la cour des fêtes bibliques et le musée biblique colonial, devant la porte des maghrébins.


Sayanim — Israeli Operatives in the U.S.


By Jeff Gates STAFF WRITER/Editor

Americans know that something fundamental is amiss. They sense—rightly—that they are being misled no matter which political party does the leading.

A long misinformed public lacks the tools to grasp how they are being deceived. Without those tools, Americans will continue to be frustrated at being played for the fool.

When the “con” is clearly seen, “the mark” (that’s us) will see that all roads lead to the same duplicitous source: Israel and its operatives. The secret to Israel’s force-multiplier in the U.S. is its use of agents, assets and sayanim (Hebrew for volunteers).

Sunday, July 18, 2010

Partie 2 « Le Livre de l’Algérie en réplique aux suppôts du Taghout et aux extrémistes du Takfir »


L'agent special francais, le general Larbi Belkheir, ou Joseph Solal Abulker (mort), un juif sioniste algerien responsable de la creation et de la manipulation des GIAs durant la guerre civile algerienne, pour le gouvernement francais

La France-Israel et ses larbins de generaux sefarades sionistes algeriens au coeur de la manipulation des GIAs/AQMI au Maghreb (Maroc, Algerie, Tunisie) et dans le Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad, Libye) afin de perpetuer le vol et le pillage des hydrocarbures, de l’uranium et metaux precieux et rares de ces regions.

Un trio du « clan des français », les cerveaux du coup d’état de janvier 1991, et conspirateurs qui décidèrent d’en finir avec le courant islamique algérien, en organisant les massacres planifiés des populations civiles qui avaient voté massivement le FIS, et qui par la suite ont soutenus le jihad contre l’état taghout, et dont les familles avaient des moujahidines dans les maquis.


Friday, July 16, 2010

Genocide de la France en Algerie : La France se dote de competence universelle en matiere de crimes de guerres et de genocides.

La guerre civile algerienne planifiée, organisée et executée depuis Paris au debut des années 1990 pour conserver le controle du petrole et du gaz algerien, devrait etre l'un des premiers dossiers sensible soumis aux futurs tribunaux francais a competence universelle en matiere de crimes de guerres et de genocides, tant les preuves abondent dans le sens de la manipulation des GIAs par les gouvernements francais de l'epoque.


Thursday, July 15, 2010

The Siege against Gaza: America's Ongoing Support of Israeli Military and Intelligence Operations





Perdana Global Peace Organization
International Conference on Gaza: Breaking the Siege
In the Spirit of Rachel Corrie and Mavi Marmara
11, July 2010, Putra World Trade Centre, Kuala Lumpur, Malaysia

We are dealing with a carefully planned military operation.
The Israeli Navy Commando which attacked the Marvi Marmara on May 31st had prior knowledge of who was on the Turkish ship including where passengers were residing in terms of cabin layout. According to Swedish author Henning Mankell, who was on board the Marmara , "the Israeli forces attacked sleeping civilians." 

48 ans après : Sommes-nous réellement indépendants ?



« La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent »
Albert Camus.


par Prof. Chems Eddine Chitour,

5 juillet 1962, Jules Roy en parle élégamment : « Ce fut une fête énorme, tonitruante, formidable, déchirante, d’un autre monde. Des hauts de la ville jusqu’à la mer, les youyous vrillaient le ciel. C’était la nouvelle lune. » 5 juillet 2010.

L'un des responsables des lois anti-hidjab et anti-niqab affirme qu'Israel est plus important a ses yeux que le sort des francais... qui le paient !

Éric Raoult : "Pour moi Israël c’est plus important que les retraites"




ON DOIT SE SOUVENIR DE LA FAMEUSE PHRASE DES ISRAELIENS DE FRANCE, SARKOZY ET CONSORT : 'LA FRANCE TU L'AIMES OU TU LA QUITTES'... SARKOZY, RAOULT, GERIN, HORTEFEUX, DE VILLIERS, SQUARCINI, COPPE, PECHENARD, MORIN, ZEMMOUR, BENAMOU, LEVEBVRE, BHL, FINKELKRAUT, LANZMANN, FOURREST, VAL, PRASQUIER, CUKIERMANN, DSK, MACIAS, HANIN, KOUCHNER, LANG ETC... MAIS QU'ATTENDEZ-VOUS POUR ALLER MOURRIR POUR ISRAEL !

Tuesday, July 13, 2010

Les milieux sionistes misent sur l’extrême droite « française » pour gagner les élections de 2012 en France



Marine Le Pen a fini de transferer le parti de son pere, le Front National, dans les mains des israeliens de France et du CRIF. Elle devrait servir de caution pour la 'ré-élection' de Sarkozy a l'Elysée et comme le parti de ligue du nord en Italie, la fistonne devrait finir député a l'assemblée nationale et pourquoi pas ministrable dans 4 ans. Avant cela, Sarkozy aura fini de lancer sa guerre civile contre l'Islam en France, ayant miserablement echoué avec son debat sur 'l'identité nationale' L'extreme droite européene comme americaine est entierement sous controle de Tel Aviv et travaille a l'agenda 'transatlantique' des israeliens de Washington. De Freysinger, en passant par Griffith, Wilders et fistonne Le Pen, il n'y a que le likud de Sarkozy-Netanyahu.

Monday, July 12, 2010

Israel's Next War, How Soon?

Greater Israel Planned



By Sheykh Imran Hosein,
Thursday, 27 Jamadil Akhir 1431

I fear that Israel will move swiftly to exploit to her advantage soon-to-occur world-wide hysterical fear of calamitous consequences of the major Gulf of Mexico oil leak that has already caused very large quantities of oil to flow into the Gulf – most of it still under the surface of the water - with simultaneous release of very large and perhaps even more dangerous quantities of gas. Both oil and gas are highly flammable, and experts will have to pronounce concerning the possibility of a deliberate or accidental ignition of all of this oil/gas and the horrendous consequences of such an explosion for the world. Is it possible, for example, that we can experience an extended period of darkness in the Americas in which black clouds will prevent the entry of sunlight?

Sunday, July 11, 2010

American intelligence agencies confirm international terrorism linked to israeli government

CLASSIFIED CIA TRANSCRIPT COUNTERS BIN LADEN TERROR ROLE


DOUBT THROWN ON PROOF BIN LADEN A TERRORIST LEADER

By Gordon Duff STAFF WRITER/Senior Editor

Two weeks ago, CIA Director Leon Panetta told the press the CIA had not been able to positively confirm any specific information on Osama bin Laden since “late 2000.” Interviews with high ranking military and intelligence officials, some at the highest levels, have confirmed that all evidence lends toward Osama bin Laden’s death in December 2001. Yet transcripts of translated audio and video tapes, albeit widely disputed, are continually released by a news agency tied to Israeli intelligence services.

The transcripts of the last proven bin Laden interview, translated by the CIA, are compared to similar translations of a 2007 “broadcast” said to be by Osama bin Laden. Both are excerpted for length but not content. Striking differences between the two “bin Ladens” is obvious. In 2007, in a lengthy admonition, no mention of Israel is made whatsoever, nor of Palestine. In fact, the bin Laden of 2007 seems to be totally oblivious of Israel. We will begin with the CIA document, one that directly disputes claims made by the media for years. We thank the Central Intelligence Agency for making this document available.

With dozens of films, videos and recordings, all claiming Osama bin Laden has taken credit for 9/11 and other terrorist attacks against America, Britain, Spain and other nations, the possession of the only official translation of the real Osama bin Laden is vital. What you are going to be reading is both astounding and frightening.

CENTRAL INTELLIGENCE AGENCY FOREIGN BROADCASTING INTERNATIONAL SERVICE:

FOR OFFICIAL USE ONLY

Website of Doha Al-Jazirah Satellite Channel Television in Arabic [FBIS Report] Website of Doha Al-Jazirah Satellite Channel Television in Arabic,independent television station financed by the Qatari Government, which can be accessedat URL: http://www.aljazeera.net, carries at 2011 GMT on 24 September the text of the following letter by Usama Bin Ladin “to the Pakistani people.”

  • “We hope that these brothers would be the first martyrs in Islam’s battle in this age against the new Jewish crusade that is being led by the biggest crusader, Bush, under the banner of the cross. This battle is one of Islam’s immortal battles.”
  • “We beseech God to grant him victory against the forces of infidelity and arrogance, and to crush the new crusader-Jewish campaign on the land of Pakistan and Afghanistan.”
  • “I have already said that I am not involved in the 11 September attacks in the United States.”
  • “Neither I had any knowledge of these attacks nor I consider the killing of innocent women, children, and other humans as an appreciable act. . Islam strictly forbids causing harm to innocent women, children, and other people. Such a practice is forbidden ever in the course of a battle.”
  • “All that is going on in Palestine for the last 11 months is sufficient to call the wrath of God upon the United States and Israel.”
  • “Whoever committed the act of 11 September are not the friends of the American people. I have already said that we are against the American system, not against its people, whereas in these attacks, the common American people have been killed. According to my information, the death toll is much higher than what the US Government has stated.
  • “The United States should try to trace the perpetrators of these attacks within itself; the people who are a part of the US system, but are dissenting against it. Or those who are working for some other system; persons who want to make the present century as a century of conflict between Islam and Christianity so that their own civilization, nation, country, or ideology could survive.”
  • “They can be any one, from Russia to Israel and from India to Serbia.”
  • “Then you cannot forget the American Jews, who are annoyed with President Bush ever since the elections in Florida and want to avenge him.”
  • “Then there are intelligence agencies in the US, which require billions of dollars worth of funds from the Congress and the government every year. This [funding issue] was not a big problem till the existence of the former Soviet Union but after that the budget of these (FOR OFFICIAL USE ONLY 180) agencies has been in danger. They needed an enemy. So, they first started propaganda against Usama and Taliban and then this incident happened.”
  • “Drug smugglers from all over the world are in contact with the US secret agencies. These agencies do not want to eradicate narcotics cultivation and trafficking because their importance will be diminished. The people in the US Drug Enforcement Department are encouraging drug trade so that they could show performance and get millions of dollars worth of budget. General Noriega was made a drug baron by the CIA and, in need, he was made a scapegoat.”
  • “President Bush or any other US President, they cannot bring Israel to justice for its human rights abuses or to hold it accountable for such crimes. What is this? Is it not that there exists a government within the government in the United Sates? That secret government must be asked as to who made the attacks.”
  • “Supporting the US act is the need of some Muslim countries and the compulsion of others. However, they should think as to what will remain of their religious and moral position if they support the attack of the Christians and the Jews on a Muslim country like Afghanistan.”
  • “I have already said that we are not hostile to the United States. We are against the system, which makes other nations slaves of the United States, or forces them to mortgage their political and economic freedom.”
  • “This system is totally in control of the American Jews, whose first priority is Israel, not the United States. It is simply that the American people are themselves the slaves of the Jews and are forced to live according to the principles and laws laid by them. So, the punishment should reach Israel.”
  • ”The Western media is unleashing such a baseless propaganda, which make us surprise but it reflects on what is in their hearts and gradually they themselves become captive of this propaganda. They become afraid of it and begin to cause harm to themselves.”
  • “Terror is the most dreaded weapon in modern age and the Western media is mercilessly using it against its own people. It can add fear and helplessness in the psyche of the people of Europe and the United States. It means that what the enemies of the United States cannot do, its media is doing that. You can understand as to what will be the performance of the nation in a war, which suffers from fear and helplessness.”

FOR OFFICIAL USE ONLY END OF OFFICIAL TRANSCRIPT

Bin Laden is clear on a number of issues. His overall belief is that the American people are being victimized and enslaved by powerful interests allied with Zionism and that the people of the United States are not to be considered targets for reprisal. The full length version includes outlines for economic reprisals and boycotts, rather than terrorism or Jihad. Bin Ladens admonition of the western media as purveyors of terrorism through propaganda seem to be proven out in the text of our next transcript, one reported extensively by the media though never verified other than by private sources tied to Israel. If the world’s top intelligence agencies are correct, Osama bin Laden had been dead for nearly six years when the following statements were credited to him:

TRANSCRIPT OF 9/11 SIXTH ANNIVERSARY STATEMENT BY OSAMA BIN LADEN (UNVERIFIED)

  • And from His ways is that the days rotate between the people, and from His Law is retaliation in kind: an eye for an eye, a tooth for a tooth and the killer is killed/ I begin by discussing the war which is between us and some of its repercussions for us and you.
  • To preface, I say: despite America being the greatest economic power and possessing the most powerful and up-to-date military arsenal as well; and despite it spending on this war and is army more than the entire world spends on its armies; and despite it being the being the major state influencing the policies of the world, as if it has a monopoly on the unjust right of veto; despite all of this, 19 young men were able – by the grace of Allah, the Most High- to change the direction of its compass. And in fact, the subject of the Mujahideen has become an inseparable part of the speech of your leader, and the effects and signs of that

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden.)

  • Since the 11th, many of America’s policies have come under the influence of the Mujahideen, and that is by the grace of Allah, the Most High.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden.)

  • And for your information media, during the first years of the war, lost its credibility and manifested itself as a tool of the colonialist empires, and its condition has often been worse than the condition of the media of the dictatorial regimes which march in the caravan of the single leader.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. )

  • And among the most important items contained in Bush’s speeches since the events of the 11this that the Americans have no option but to continue the war. This tone is in fact an echoing of the words of neoconservatives like Cheney, Rumsfeld and Richard Pearle, the latter having said previously that the Americans
  • I say, refuting this unjust statement, that the morality and culture of the holocaust is your culture, not our culture. In fact, burning living beings is forbidden in our religion, even if they be small like the ant, so what of man?! The holocaust of the Jews was carried out by your brethren in the middle of Europe, but had it been closer to our countries, most of the Jews would have been saved by taking refuge with us.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. Osama bin Laden has never mentioned “holocaust” but has only criticized the use of it as an excuse used by Israel for illegal acts through manipulation and guilt.)

  • But the fact is, there is a continuing and biased campaign being waged against us for a long time now by your politicians and many of your writers by way of your media, especially Hollywood, for the purpose of misrepresenting Islam and its adherents to drive you away from the true religion.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. Bin Laden refers to the media as terrorists, not “misrepresenting Islam.”)

  • Why are the leaders of the White House keen to start wars and wage them around the world, and make use of every possible opportunity through which they can reach this purpose, occasionally even creating justifications based on deception and blatant lies, as you saw Iraq?

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. Bin Laden’s long stated belief is that Paul Wolfowitz, acting as an Israeli agent, was responsible for orchestration the deception campaign leading to the 2003 invasion of Iraq.)

  • And when Kennedy took over the presidency and deviated from the general line of policy drawn up for the White House and wanted to stop this unjust war, that angered the owners of the major corporations who were benefiting from its continuation.

(Editor’s note: The recurrent theme of the Vietnam War leading to the Kennedy assassinations, the Garrison/JFK/Oliver Stone theme, simply doesn’t hold water. However, there is a rationale for mentioning the Kennedy assassination “out of the blue.” The release of letters between Kennedy and Israel indicate an extremely heated dispute over the use of the Dimona reactor for the manufacture of nuclear weapons by Israel. Kennedy demanded an immediate inspection. This would have left Israel without a nuclear arsenal. Kennedy was murdered and Lyndon Johnson, at the time having an affair with a Mossad/Irgun operative, took his place.)

  • And so Kennedy was killed, and al-Qaida wasn’t present at that time, but rather, those corporations were the primary beneficiary from his killing.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. Osama bin Laden has never blamed US corporations for any of these issues, a theory made popular by Noam Chomsky. Bin Laden: ”It is simply that the American people are themselves the slaves of the Jews and are forced to live according to the principles and laws laid by them.”)

  • And even more incredible than that is that Bush picked him as secretary of defense in his first term after picking Cheney as his vice-president, Powell as secretary of state and Armitage as Powell’s deputy, despite their horrific and blood history of murdering humans. And among the most capable of those from your own side who speak to you on this topic and on the manufacturing of public opinion is Noam Chomsky, who spoke sober words of advice prior to the war, but the leader of Texas doesn’t like those who give advice.

(Editor’s note: OOPS, here we find Noam Chomsky.)

  • Those with real power and influence are those with the most capital. And since the democratic system permits major corporations to back candidates, be they presidential or congressional, there shouldn’t be any cause for astonishment – and there isn’t any- in the Democrats’ failure to stop the war.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. More talk of “corporations” when bin Laden would have said Israel.)

  • And despite this brazen attack on the people, the leaders of the West – especially Bush, Blair, Sarkozy and Brown- still talk about freedom and human rights with a flagrant disregard for the intellects of human beings.

(Editor’s note: Official transcripts indicate that these statements are inconsistent with Osama bin Laden. Does anyone believe Bin Laden would have left Netanyahu off this list? Who would have done that?)

  • This is why I tell you: as you liberated yourselves before from the slavery of monks, kings, and feudalism, you should liberate yourselves from the deception, shackles and attrition of the capitalist system.

(Editor’s note: ”It is simply that the American people are themselves the slaves of the Jews and are forced to live according to the principles and laws laid by them.”)

  • The capitalist system seeks to turn the entire world into a fiefdom of the major corporations under the label of “globalization” in order to protect democracy.

In thousands of words, calling for Jihad, promoting violence and destruction, the 2007 version of Osama bin Laden never mentions the word Israel once.

Particular effort is made to omit mention of Israel’s influence on the US, their control of the media or references to Christian followers of Zionism as “crusaders” one of bin Ladens most used themes. In fact, his only mention of the word “Jew” at all was tied to an obscure biblical reference.

If the endless statements made by political and military leaders about Osama bin Laden are not based on any evidence, as seems to be the case, is it possible that bin Laden’s transcript is not only an accurate portrayal of his beliefs, as translated by the Central Intelligence Agency but, in fact, an extremely accurate prediction of what has come to pass? In September of 2001, there was no opium production in Afghanistan.

Now Afghanistan produces 85% of the world’s supply of that infamous substance, a supply defended by US Special Envoy Richard Holbrooke as “vital” to the economic well being of Afghanistan’s farmers.

How many times in the past six years has Israel demonstrated its power over the United States, its primary benefactor? Who has that kind of power and why has only Osama bin Laden pointed it out, a fact that the CIA had sought to classify and the media has chosen to suppress.

http://www.veteranstoday.com/2010/07/10/gordon-duff-classified-cia-transcript-counters-bin-laden-terror-role/

Saturday, July 10, 2010

L’IRAK AN VII : Chronique d’un pays en miettes




«Cette conjonction entre un immense establishment militaire et une importante industrie privée de l’armement est une nouveauté dans l’histoire américaine. (...) Nous ne pouvons ni ignorer, ni omettre de comprendre la gravité des conséquences d’un tel développement. (...) nous devons nous prémunir contre l’influence illégitime que le complexe militaro-industriel tente d’acquérir, ouvertement ou de manière cachée.»

Général Eisenhower (Discours de fin de mandat 17 janvier 1961)

La visite du vice-président américain Jo Biden le 4 juillet à Baghdad nous a fait nous ressouvenir de l’Irak qui a disparu des écrans de l’information depuis les élections il y a quatre mois. On s’aperçoit alors qu’il n’y a toujours pas de vainqueur et que l’Irak est en roue libre. Certes, cela ne change pas grand-chose au quotidien des Irakiens sommés de survivre avec chaque jour son lot d’horreur. On apprend que le 14 juin, le nouveau Parlement irakien s’est réuni sans résultat plus de trois mois après les législatives du 7 mars, qui ont laissé le pays englué dans une crise politique. Avant cette séance inaugurale, les tractations vont bon train. Le Premier ministre sortant, Nouri al-Maliki et son rival Iyad Allaoui, se sont rencontrés pour la première fois depuis ce scrutin sans vainqueur net. Arrivé de peu en tête des élections (91 sur 325 sièges), le Bloc irakien (Iraqiya) du chiite laïque Allaoui, soutenu par la minorité sunnite, risque de ne pas obtenir les fruits de son succès électoral à la suite de divisions internes et du rapprochement de ses adversaires chiites.

Le Bloc irakien se bat aujourd’hui pour obtenir des postes-clés au gouvernement. Un accord négocié en coulisses entre les deux principales coalitions chiites, avec l’aide de l’Iran, a en effet donné naissance à un nouveau bloc, l’Alliance nationale. Cette «super-coalition» rassemblant l’AED de M. Maliki et l’Alliance nationale irakienne (ANI), est destinée à priver le Bloc irakien du pouvoir avec une majorité parlementaire relative de 159 sièges. Dans une tribune publiée dans le Washington Post, Iyad Allaoui a accusé Nouri al-Maliki de défier « la volonté du peuple » en créant la nouvelle alliance pour s’emparer du pouvoir. M.Maliki «refuse de reconnaître sa défaite et le clair désir de changement et de progrès des Irakiens », écrivait-il. Selon une source proche des négociations, Iyad Allaoui pourrait aussi être disposé à accepter la présidence, un poste essentiellement protocolaire, ce qui permettrait à Nouri al-Maliki de conserver la tête du gouvernement.

Le prix payé par les Irakiens

L’Irak, héritier d’une grande civilisation qui remonte à l’ancienne Mésopotamie, deuxième producteur de pétrole après l’Arabie Saoudite, a constitué pour George W.Bush une sorte d’obsession et la personnalité de Saddam Hussein un objet de haine. Comme l’écrivait si bien en 1962 Pierre Rossi dans un magistral livre intitulé L’Irak des révoltés, L’Irak constituait un «pays où se mêlent trois mondes, asiatique, arabe et européen, une croisée de routes commerciales propices à l’établissement de grands empires, des richesses pétrolières moins miraculeuses qu’on en croit». « Vague après vague, le peuple irakien a essuyé toutes les guerres et tous les fléaux naturels possibles et imaginables, sans jamais plier le dos, comme si, ayant bu à la mort avant la mort, il détenait une puissance de résurrection inconnue en Occident. » Qu’il eût fallu, dans l’esprit de l’administration républicaine des Etats-Unis qui a succédé en l’an 2000 à William Clinton, se débarrasser de celui qui a incarné la dictature et la répression, en l’occurrence Saddam Hussein et ses compagnons, autorisait-il en somme, une guerre désastreuse, un lynchage en bonne et due forme d’un homme, la mobilisation la plus ahurissante des armées des États-Unis, la gabegie des centaines et centaines de milliards de dollars et puis cette armada déployée dans la région du Golfe dont les conséquences politiques, économiques, sociales, humaines, culturelles et religieuses sont, à coup sûr, énormes et même catastrophiques ?

Quel est le bilan de la dernière croisade ? La guerre d’Irak, opération Iraqi Freedom a débuté comme on le sait le 20 mars 2003 avec l’invasion de l’Irak. Les raisons invoquées officiellement étaient: la « lutte contre le terrorisme », Etat soutenant Al Qaîda, l’élimination des armes de destruction massive qu’était censé détenir l’Irak. Ces accusations ont depuis été démontrées comme non fondées. Certains observateurs parlent de raisons officieuses: les liens entre les néo-conservateurs au pouvoir à Washington et des entreprises d’exploitation pétrolière, notamment le Groupe Carlyle, Enron, Halliburton Energy Services et Unocal. Après leur victoire, les troupes de la coalition ont cherché à « pacifier l’Irak ». En outre, la majorité des villes se trouvent dans une situation difficile: pillages, affrontements, règlements de compte... Selon J. Stieglitz, le coût global de la guerre en Irak serait de 3000 milliards de dollars.

Si on devait faire honnêtement une comptabilité macabre de la période des 35 ans de pouvoir sans partage de Saddam Hussein, elle est à n’en point douter et sans faire de la concurrence victimaire moins tragique. Il n’est pas question,ici, de faire croire que Saddam Hussein était un saint, C’était un dictateur qui ne s’embarrassait pas de solutions expéditives. Antoine Sfeir analyse les raisons pour lesquelles la rue arabe a quasi unanimement soutenu le régime de Saddam Hussein. Refusant de voir en lui le boucher de l’Irak, elle a au contraire glorifié le « Bismarck du Monde arabe », l’homme qui avait fait de l’Irak un «pays qui avance, où la manne pétrolière était distribuée», se distinguant d’un monde arabe plongé dans la désolation.(..) Nul n’était mieux placé que Sami Zubaïda, sociologue irakien, pour faire le bilan de 35 ans de dictature bassiste sur la société irakienne. Elle montre comment le Baâs de Saddam Hussein a manipulé la société irakienne, détruisant certaines classes, en créant d’autres, plaçant tout le monde sous un système d’espionnite généralisé, nationalisant les entreprises et la terre, puis les dénationalisant, détribalisant la société puis la retribalisant, la laïcisant puis l’islamisant, en fonction des évènements et des vicissitudes d’un régime qui dépendait de la rente pétrolière. Il conclut en soutenant que le chaos actuel n’est pas le fruit d’une «nature» particulière de l’Irak, mais bien le résultat de 35 ans de dictature. (1)


En octobre 2006, la revue médicale The Lancet estimait le nombre de décès irakiens imputables à la guerre à 655.000. L’Institut Opinion Research Business a estimé à plus de 1000.000 le nombre de victimes irakiennes entre mars 2003 et août 2007. La guerre a provoqué l’exode d’au moins deux millions d’Irakiens. Ceci sans parler des dégâts occasionnées par le programme pétrole contre nourriture: plus de 500.000 enfants seraient morts de maladie et de malnutrition. Les dommages aux infrastructures civiles sont immenses: les services de santé sont pillés. Il y a eu une détérioration des canalisations d’eau et la dégradation des bassins hydrographiques du Tigre, de l’Euphrate. Il y a de plus, augmentation de l’insécurité générale (pillages, incendies et prises d’otage), suite à la désorganisation totale des différents services publics tels que les forces de l’ordre. De nombreux centres historiques ont été détruits. Le Musée national d’Irak a été pillé.


L’épidémiologue américain Lee Roberts a publié à l’époque une enquête sur la mortalité en Irak après l’invasion, dans le magazine médical britannique The Lancet, provoquant une grande controverse aux Etats-Unis. Quand j’étais en Irak en 2004, je demandais à toutes les personnes que je rencontrais:» Pourquoi pensez-vous que les Américains sont venus?» Invariablement, leur première réponse était spontanément: « A cause du pétrole! » Si nous pensons aux attaques du 11 Septembre et réalisons que l’Irak a une population à peu près équivalente à celle de la zone métropolitaine de New York, ce nouveau bilan du gouvernement irakien suggère que les Irakiens ont connu un nombre de morts violentes équivalant à deux attaques similaires au 11 Septembre par mois pendant les trois premières années de l’occupation. Ça, c’est d’après le gouvernement irakien. Quant à notre enquête, elle estime l’équivalent de six « 11 Septembre » par mois!» (2)

Diviser pour mieux régner

Sous le joug de Saddam, il y eut, dit-on, plusieurs milliers de morts sur une période de 35 ans. Est-ce que la démocratie aéroportée a apporté la paix aux Irakiens? Il est permis d’en douter. Pour rappel, en novembre 2008, les gouvernements irakien et américain ont signé un pacte bilatéral incluant le Status of forces agreement (Sofa) qui fixe à la fin 2011 le terme de la présence militaire des États-Unis. Les Américains avec la satisfaction du devoir bien fait, notamment par une mainmise sur les ressources pétrolières par multinationales américaines interposées, rentrent au pays.

« En fait, la situation est plus que jamais dangereuse. L’Irak est un pays profondément meurtri. Les haines séculaires interconfessionnelles et tribales maîtrisées du temps de Saddam Hussein ont été boostées par les Etats-Unis. Appliquant la politique du «diviser pour régner», les Américains enlisés en Irak, s’allient alternativement aux chiites contre les sunnites et inversement. La guerre civile larvée entre chiites et sunnites, qui a ensanglanté l’Irak après la destruction de la mosquée de Samarra, a été gelée par la nouvelle stratégie anti-insurrectionnelle mise en oeuvre par le général Petraeus en 2007, avec le renforcement, ou «surge», du corps expéditionnaire décidé par George Bush en 2007. Les Américains avaient alors pris sous leur aile et financé les milices de combattants sunnites, s’en faisant des alliés dans la lutte contre les jihadistes, tout en les protégeant contre les incursions des paramilitaires chiites, mettant fin ainsi au cycle des représailles. (...)» (3)

« En morcelant la société irakienne, l’occupant s’est pris à son propre piège: il ne peut pas quitter le pays sans prendre le risque de le livrer définitivement au chaos. A l’inverse, sa présence prolongée attise non seulement la résistance armée à l’occupation, mais aussi les rivalités entre forces antagonistes. Et il doit en payer le prix, qui s’alourdit chaque jour davantage: pertes humaines, coût financier, discrédit international. Fascinée par le modèle communautaire à la libanaise et obsédée par le souci de diviser pour régner, la coalition s’est interdite de reconstruire un Etat unitaire, garant de la stabilité politique de la nation irakienne. Jouant au pompier-pyromane, il cultiva le particularisme des uns et des autres avant de s’en offusquer hypocritement aussitôt après. Trop tard: la boîte de Pandore est aujourd’hui grande ouverte et le pays au bord du chaos. Punis par l’occupant, les sunnites sont exclus du système institutionnel mis en place avec la bénédiction occidentale. Les chiites espèrent toucher les dividendes de leur supériorité numérique, les Kurdes préparent une indépendance qui finira par les opposer aux sunnites et aux chiites. Minoritaires, les forces laïques et progressistes tentent de surnager à la surface de cet océan communautariste.» (3)

Michel Collon va plus loin dans son analyse, il écrit: « L’essence du plan Gelb, c’est de plonger l’Irak dans une guerre civile de longue durée afin de sauver l’occupation coloniale US et de pouvoir continuer à voler le pétrole.» Le New York Times publie le 25 novembre 2003 un éditorial signé Leslie Gelb. Homme influent qui présidait jusqu’il y a peu le très important Council of Foreign Affairs, groupe de réflexion regroupant CIA, ministère des Affaires étrangères et hauts bonnets de multinationales US. Le plan Gelb? Remplacer l’Irak par trois petits Etats: «kurde au nord, sunnite au centre et chiite au sud». Objectif? «Placer le maximum d’argent et de troupes chez les Kurdes et les chiites. (...) Mais en fait, diviser l’Irak est aussi un vieux rêve israélien. En 1982, Oded Yinon, un responsable des Affaires étrangères, écrivait: «Dissoudre l’Irak est encore plus important pour nous que la Syrie. A court terme, c’est la puissance irakienne qui constitue la plus grande menace pour Israël. Une guerre Iran - Irak déchirera l’Irak et provoquera sa chute. Toute espèce de conflit interarabe nous aidera et accélérera l’objectif de briser l’Irak en divers morceaux.» (...) Sa théorie des Etats purs, c’est celle d’Hitler: «Ein Volk, ein Reich, ein Führer» (un peuple, un empire, un chef). C’est aussi celle des sionistes rêvant d’un Israël «purifié des Arabes «. Le danger de cette folle théorie dépasse de loin l’Irak ou la Yougoslavie. La moitié des Etats existant aujourd’hui sur cette planète sont «multinationaux «. (...) Mais si on admet cette théorie des «Etats purs «, les USA auront des prétextes pour faire exploser n’importe quel pays «multinational «qui leur résisterait.» (4)

Quel est l’avenir de l’Irak? En fait, la seule solution pour l’Irak serait un état laïc comme l’avait fait Saddam Hussein. En attendant, si le communautarisme irakien profite aux puissances étrangères (Iran, Etats-Unis, Al Qaîda), il ne profite pas du tout à l’Irak qui s’affaiblit de jour en jour. Rien n’arrêtera en fait, l’Empire et le complexe militaro-industriel et sa soif de matières premières, notamment d’énergie. Les guerres seront de plus en plus récurrentes et le président Eisenhower met en garde les États-Unis contre les dangers du «complexe militaro-industriel»: « (...) Nous ne pouvons ni ignorer ni omettre de comprendre la gravité des conséquences d’un tel développement. (...) Rien, en vérité, n’est définitivement garanti. Seuls des citoyens alertes et informés peuvent prendre conscience de la toile d’influence tissée par la gigantesque machinerie militaro-industrielle et la confronter avec nos méthodes et objectifs démocratiques et pacifiques, afin que la sécurité et les libertés puissent fleurir côte à côte

Il vient que la partition du monde en unités techniques va sonner le glas des Etats Nations. On se rappelle que dans le cadre du Grand Moyen-Orient (Mepi) même l’Arabie Saoudite, pourtant allié des Etats-Unis, devait être divisée en un émirat religieux autour de La Mecque et un autre au nord-est (là où il y a les puits de pétrole).. Le Soudan est en route pour la partition (indépendance du Darfour probable en janvier prochain), Timor-Oriental arraché à l’Indonésie…. Si les pays possédant des richesses, notamment pétrolières ne prennent pas les précautions nécessaires en allant de plus en plus vers l’autonomie (sous le modèle des landers allemands voire des Etats américains) et en se départissant du jacobinisme hérité (encore que la France accorde de larges autonomies aux régions) un schéma de partition de fait, sera imposé aux Etats faibles. Nous voilà avertis.


Notes/Références


1. Chris Kutschera: Le Livre Noir de Saddam Hussein. OH Editions, Paris, 2005

2. Judith Weinstein: Combien de «11 Septembre» par mois en Irak? 08/05/2008

3. Pascal Riché: Les élections irakiennes pour les nuls. Rue 89 06/03/2010

4. Michel Collon: Washington a trouvé la solution « Divisons l’Irak comme la Yougoslavie! » http://perso.wanadoo.fr/polex/irak_resit/Iraklesdessousdelaguerrecivile.htm

Pr Chems Eddine Chitour : Ecole Polytechnique enp.edu.dz


Chems Eddine Chitour est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca. Articles de Chems Eddine Chitour publiés par Mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=20067

« Al-Qaïda Magazine » : la manipulation dévoilée

Envie d’un petit gâteau au Mojito ? Grâce à Al-Qaïda, c’est possible. Le document présenté par les officiels américains et la presse internationale comme étant la brochure du 'groupe terroriste' est en réalité un PDF corrompu dressant une liste de boulangeries américaines spécialisées. Après « Qui veut s’abonner à Al-Qaida Magazine ? », Oumma continue de dévoiler, en exclusivité, la recette d’une incroyable mystification.

Lee Gillentine n’est pas un de ces experts patentés du terrorisme ou de l’islamisme. Mieux que cela : il est web designer et s’occupe plus généralement de développement sur Internet. Un jeune geek assumé, vivant à New-York et branché sur l’actualité internationale.

Ainsi, lorsqu’il découvre le commentaire d’un internaute féru d’informatique -à la suite d’un article consacré au magazine imputé à Al-Qaïda- et selon lequel le document est suspicieux, Lee décide de vérifier et de faire partager, via Twitter, ses découvertes sur son blog.

Surprise, surprise : hormis les 3 premières pages lisibles, les 64 autres pages saturées du PDF comportent, après décryptage, le nom du dossier originel tel qu’il fut enregistré dans l’ordinateur de l‘auteur - « C :\Users\m050\Desktop\ellenbca.pdf 29 June 2010 16:45 ».

Une rapide recherche sur Internet permet de remonter la trace du document originel, un texte intitulé « Les meilleurs petits gâteaux en Amérique » et mis en ligne sur le site web de Main Street Cupcakes, entreprise basée dans la ville de Hudson, en Ohio.

Le papier recommandant les meilleures productions de sucreries avait été initialement publié en 2007 sur le site d’AOL. Seule particularité de la fabrique de l‘Ohio : ses gâteaux ont été promus dans une célèbre émission de télévision aux Etats-Unis, The Ellen DeGeneres Show. La liste de ces boutiques culinaires spécialisées, parmi lesquelles figure Main Street Cupcakes, est celle établie, avant altération, dans le PDF utilisé pour les pages défectueuses du magazine d‘Al-Qaïda.

Initié au langage informatique, notamment aux codages hex et ASCII, Lee Gillentine parvient rapidement à valider sa première intuition, en comparant la trame du texte du PDF avec celle du texte altéré figurant à la suite des 3 pages lisibles de la brochure pseudo-islamiste.

Sa conclusion, sans appel, est aisément vérifiable par tous les experts informatiques : non seulement le magazine imputé à la mouvance terroriste basée au Yémen était délibérément incomplet à l’origine mais, surtout, il s’appuie sur la récupération d’un document américain prodiguant des conseils alimentaires.

Si le webmagazine avait réellement été corrompu par des hackers anti-islamistes, comme certains l’ont supposé, rien n’empêchait Al-Qaïda de remettre en ligne une nouvelle version. A l’inverse, s’il s’agissait d’une opération psychologique frauduleuse élaborée par des services secrets, un camouflage plus efficace aurait été réalisé.

Quoiqu’il en soit, l’auteur de l’intox ne manque pas d’humour : choisir d’utiliser un texte rédigé par un certain Dulcy Israel pour en faire le support occulte d’un tract terroriste ne manque pas de sel.

Comment mener Le Monde en bateau

A l’annonce de l’apparition du magazine sur Internet, la presse internationale, dans sa vaste majorité, a repris sans sourciller la position officielle du gouvernement américain selon laquelle le document est authentique. Forcément authentique. Et inquiétant, cela va de soi.

En France, après avoir dupé Le Figaro et son auteur alarmiste, Georges Malbrunot, c’est au tour du Monde, mercredi, d’avoir été abusé.

Comble du ridicule, un expert est convoqué à la barre : Mathieu Guidère, professeur français basé à Genève, anciennement à Saint-Cyr, et ex-collaborateur au ministère de la Défense. Une caution intellectuelle parfaitement appropriée pour cette mystification à la mode depuis le 11 septembre 2001, consistant à amplifier la sempiternelle menace de radicalisation qui planerait au-dessus des musulmans occidentaux.

Curieusement, le chercheur est présenté, sans doute par confusion, comme étant l’un des rares à avoir eu accès à l’ensemble des 67 pages lisibles, alors qu’aucun autre analyste sur la planète n’a déclaré, nommément, avoir pu consulter de telles données. Seuls des officiels américains, sous couvert d’anonymat, et le groupe controversé SITE auront prétendu avoir analysé l’ensemble du PDF avant sa pseudo-corruption par un virus informatique. Le journaliste du Monde, Soren Seelow, précisa même que le spécialiste français interrogé aurait eu accès au document « en version intégrale sur des forums islamistes sécurisés » alors que la plupart de ces forums ont pourtant recommandé, par méfiance, de ne pas télécharger le PDF ou de ne lui accorder aucune publicité.

A défaut de pouvoir, visiblement, nous décrypter ce magazine dans ses moindres détails, l’universitaire Mathieu Guidère, qui sort à la rentrée un énième livre sur la menace terroriste, se contente donc d’alimenter le fantasme ambiant, alignant généralités et autres clichés culturels. Ainsi, pour tenter de démontrer l’authenticité de l’article, indiqué uniquement dans la table des matières et intitulé « Faire une bombe dans la cuisine de sa maman », l’analyste élabore une explication particulièrement fumeuse : « La cuisine est indissociable de la figure de la mère dans la culture islamique. C’est un message positif : le candidat aura ainsi l’impression d’avoir tous les outils sous la main pour fabriquer sa bombe avec la bénédiction maternelle ».

Qui veut encore, après cela, s’abonner au Monde ?

http://www.oumma.com/Al-Qaida-Magazine-la-manipulation