Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Thursday, November 22, 2012

43 martyrs et 432 blessés: les enfants à la tête du bilan sanglant israélien

Gaza – CPI


Les enfants sont venus à la tête des objectifs israéliens dans la guerre féroce menée par l'ennemi occupant israélien sur la Bande de Gaza, avec le martyre de 43 enfants, alors que 432 autres sont blessés.


Des sources médicales à Gaza ont déclaré que le nombre des enfants martyrs dans l'agression menée par les forces armées de l'occupant israélien, durant 8 jours, sur la Bande de Gaza depuis le mercredi soir 14/11 jusqu'à hier, a atteint 43 enfants, soit 27% du nombre total des martyrs et que le nombre des enfants blessé est plus de 432 enfants, c'est-à-dire, 35% du nombre total de blessés.

Bardawil: Nous combattons pour libérer la Palestine de la mer au fleuve
Gaza – CPI


Le leader du mouvement du Hamas, Dr. Salah Bardawil, a appelé les leaders de l'action politique palestinienne à travailler pour exploiter le climat de la victoire réalisée par la résistance palestinienne dans la Bande de Gaza, afin de mettre fin à la division et s'unir sur la base de l'attachement à la résistance et les principes palestiniens.

Bardawil a déclaré à l'Agence "Quds Press" que la victoire réalisée par la résistance dans sa récente bataille avec l'occupation israélienne représente une ressource de fierté pour les Palestiniens, les Arabes et les musulmans dans leurs ensembles, démontrant qu'il y a un sentiment de la fierté et la gloire auprès les factions et tous les citoyens palestiniens, envers ce qui a été réalisé par la résistance dans sa confrontation à l'agression israélienne et l'accès de leurs missiles au cœur de Tel-Aviv.

Il a ajouté: "Ce climat qui a réalisé l'unité des Palestiniens sur le terrain est apte de réaliser leur unité politique sur la base de l'attachement aux principes et les droits palestiniens.

Le leader du Hamas a considéré que cette victoire est une étape sur le chemin de la libération et non pas pour les négociations, en disant: "Nous combattons pour libérer la Palestine de la mer au fleuve et non pas pour négocier, et nous sommes sur le chemin de la libération et ceux qui parient sur la participation de la résistance aux négociationsn, certainement ils trompent, parce que la résistance unifiera les Palestiniens sur le chemin à la libération".

De son côté, le membre du bureau politique du mouvement du Hamas, Sami Khater a vu que l'accord de la trêve signé entre les factions de la résistance et l'occupation sous l'égide de l'Egypte représente une victoire pour la résistance.

Il a confirmé dans ses déclaration à l'Agence "Quds Press" que la résistance a confirmé qu'elle est capable de frapper vigoureusement l'ennemi israélien et de lui obliger de demander la trêve, en déclarant: "Ce qui s'est passé dans l'accord de la trêve et le titre le plus important est l'échec de l'agression à réaliser ses objectifs, en raison du succès de la résistance à l'autodéfense et à défendre le peuple palestinien dans la Bande de Gaza, ce qui a obligé l'occupant de haleter vers la signature de l'accord de la trêve".


El-Marzouki félicite Haniyeh à l’occasion de la victoire
Gaza -CPI


Le Premier ministre Ismaïl Haniyeh a reçu un appel téléphonique de la part de Moncef Marzouki, le  président tunisien lui félicitant de la victoire remportée par la résistance dans la bande de Gaza.
El-Marzouki a félicité le peuple palestinien de sa victoire et la fermeté du peuple Gazaouis, leur offrant toutes ses condoléances aux familles des martyrs, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.


L'occupation transférera 30 prisonniers en détention administrative
Naplouse-CPI

  La Fondation de Solidarité pour les droits de l’homme a déclaré que les autorités de l’occupation vont transférer, dans les prochaines heures, plus de 30 prisonniers palestiniens à la détention administrative.
L’avocat de la Fondation de Solidarité ; Oussama Makboul a révélé que des sources du procureur israélien d’Ofer ont confirmé l’existence de plus de 30 décisions administratives émises du soi-disant commandant militaire israélien; qui consistent à transférer un certain nombre de prisonniers qui ont été arrêtés, au cours des deux derniers jours, à la détention administrative, en raison de leur participation aux évènements de solidarité avec Gaza.

Makboul a indiqué que parmi ces prisonniers ; des dirigeants du Hamas et du Jihad islamique ainsi que des anciens détenus et un certain nombre d’étudiants.

D’autre part, Makboul a souligné que l’occupation israélienne a transféré, jeudi matin, le jeune homme ; Anas Joud Allah, de la ville de Naplouse, à la détention administrative pour une période de 6 mois, ainsi qu’il a déjà transféré, mercredi, Moayed Jamil Sharab et Adham Tahssine Shouli, de Naplouse, à la détention administrative pour également 6 mois.


Le résistant Mohammed Al-Homs nous quitte en martyre discrètement

Gaza – CPI


 
Mercredi 14 novembre 2012, les occupants sionistes ont assassiné le chef Ahmed Al-Jaabari, commandant adjoint des brigades d’Al-Qassam, bras armé du mouvement de la résistance islamique Hamas, en visant sa voiture. Dans la même voiture, il y avait aussi Mohammed Al-Hams, qui est tombé en martyre avec lui, bien loin des médias.

Mohammed Hamed Sabhi Al-Hams, 28 ans, est marié et père de cinq enfants. Trois garçons : Hamed, Wahid, Michaal, et deux filles, Jomana et Jena. Il est originaire du village de Bina occupé en 1948. Sa famille était exilée au camp de réfugiés palestiniens de Bina, dans le département de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

La mosquée Al-Hoda connaissait Mohammed, qui ne ratait jamais la prière de l’aube. Son père Cheikh Hamed était un homme de bien, socialement parlant.

Mohammed avait une éducation islamique qui lui a permis de rejoindre le mouvement de la résistance islamique Hamas très jeune. Il était un des plus actifs parmi les jeunes.

Ses activités ne l’empêchaient pas de continuer ses études ; il a terminé sa maîtrise d’infirmier à l’Université Islamique, en 2004. Ce diplôme lui a permis de diriger l’association Al-Nour pour les blessés et les captifs, institution du mouvement du Hamas.

Son lien avec Al-Jaabari

Mohammed était encore très jeune lorsque son frère Wahid a été assassiné par les occupants sionistes sur la plage de Gaza. Le départ de son frère en martyre lui donné l’occasion d’être en contact avec le grand chef Al-Jaabari.

En étant dans la même voiture de Jaabari au moment de son assassinat, cela montre combien le grand chef avait confiance en lui.

A l’époque du président égyptien déchu Hosni Moubarak, Mohammed était sorti de la bande de Gaza pour se soigner, mais il n’a pu y retourner. Il est alors parti habiter en Syrie où il a été l’adjoint médiatique et le photographe personnel eu Khaled Mechaal, président du bureau politique du mouvement de résistance islamique du Hamas.

Toutefois, il n’a pu rester longtemps loin de sa patrie. Dès que l’occasion s’est présentée, il est revenu à Gaza. On dirait qu’il ne voulait tomber en martyre que sur la terre de son pays.

Ses derniers mots sur Facebook

A tous les frères :

Nous devons prendre toutes les précautions : cette nuit serait très chaude !
Les gouttes de pluie touchent le sol de Gaza devenu tiède par le sang des martyrs. Je sens le musc.
La vie nous prend dans un chemin dont on ne connaît pas la fin. Toutefois, votre amitié reste le plus beau des souvenirs…

La Croix-Rouge prévient d'un manque de médicaments dans les hôpitaux de Gaza
Gaza-CPI


  Le Comité international de la Croix-Rouge a exprimé sa préoccupation face à l’escalade de l’agression de l'occupant israélien anti-population de la bande de Gaza, sous le manque des médicaments et du matériel médical dans la région.

Le chef de la sous-délégation du CICR, à Gaza ; Patrick Goiás a confirmé, à la presse, mercredi 21/11, que « le nombre croissant de blessures rend la situation très difficile pour les hôpitaux principaux à Gaza », notant que « la Croix-Rouge leur a extradé des livraisons de médicaments et de matériel médical, au cours des derniers jours ».

Goiás a également révélé qu’ « il est difficile de garder l’approvisionnement, sous la détérioration de la situation, avertissant que de nouvelles blessures rendront « la demande supérieure à l’approvisionnement».

Des députés de la Knesset décrivent leur armée après la défaite par le "chien terrifié"
Jérusalem-CPI


 De nombreuses critiques de l'échec commencent à apparaitre après la fin de la censure militaire sur les médias et après que la guerre a pris fin, critiquant les forces armées de l'occupation émanant de quelques dirigeants de l'entité israélienne.

Le membre de la Knesset, Aryeh Eldad, a déclaré : "L'annonce de la trêve signifie que Israël a hissé le drapeau blanc et soumis au terrorisme (la résistance palestinienne)", et a ajouté: "Nous avons demandé à Netanyahu de quitter l'armée car il s’est soumis tel un chien"

En tant que membre de la Knesset, Michael Ben Ari, a demandé le premier ministre du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahou, de démissionner suite à son incapacité à gérer la récente agression contre Gaza, l'accusant de " conduire Israël vers  l’échec."

Le chef de l'opposition israélienne et le chef du parti Kadima, Shaoul Mofaz ont déclaré: "Hamas a triomphé et Israël est le grand perdant, ajoutant qu'au lieu de laisser l'armée israélienne travailler à détruire Hamas, le gouvernement de Netanyahou a mis fin à la campagne vainement, et sans pouvoir réaliser l’objectif de l'opération militaire, tout en appelant Netanyahu à démissionner". Une manifestation est sortie, hier soir, à Ashdod et Sderot, appelant Netanyahu à démissionner et que ce qui s'est passé présente un échec catastrophique du gouvernement israélien.


Un officier israélien succombe à des blessures causées par les roquettes palestiniennes
Nazareth – CPI

Un officier israélien est mort suite à des blessures causées par une roquette palestinienne sur un poste militaire à côté de la bande de Gaza

La radio hébreu a affirmé que l'officier Boris Armolnk de Netanya est décédé hier après-midi à l'hôpital Soroka de Beersheba.

La radio a déclaré qu’avec la mort de ce soldat, le nombre des israéliens morts au cours de l'agression est passé à six dont deux soldats, tandis que d’autres sources hébreu affirment que leur nombre est de vingt.
L'occupation avait annoncé que l’officier a été grièvement blessé dans la chute d’une roquette palestinienne dans la région d'Eshkol, quelques minutes avant l'entrée en vigueur de la trêve entre les factions de la résistance palestinienne et l'occupation après une agression contre Gaza qui a duré huit jours.


Nassif : Les arrestations sont une "indication claire de la victoire de la résistance"
Toulkarem - CPI

 Suite à la campagne d'arrestations massives menée par les forces d'occupation contre des dizaines de députés, dirigeants et partisans du Hamas, le membre de la direction politique du mouvement Rafat Nassif a déclaré que le mouvement n’a pas peur de ces arrestations et ceci n’arrêtera pas le chemin du djihad.   

Nassif a affirmé aujourd’hui, dans un communiqué de presse dont le CPI a reçu une copie, que les arrestations sont "une indication claire de la victoire de la résistance, et la confirmation de l'état de confusion des dirigeants de l’occupation après leur défaite."

Il a confirmé que la solidarité réelle et l'unité entre la Cisjordanie et Gaza nécessitent que l’AP cesse les arrestations politiques et les convocations et libère immédiatement tous les prisonniers de ses prisons.
Nassif a conclu son intervention en soulignant que "la situation d'unité que notre peuple est en train de vivre rend l’occupation furieuse, et a mis son organisme de sécurité dans un état de frustration et de confusion après avoir pensé à tort que la Cisjordanie ne se lèvera pas par solidarité avec Gaza".


La famille Dalou : 13 martyrs
Gaza – CPI

Le personnel médical et les équipes de protection civile ont trouvé, hier soir, le corps de deux palestiniens sous les décombres de la maison de la famille Dalou, détruite par l'aviation israélienne il y a quelques jours à l'ouest de la ville de Gaza, ce qui augmente le nombre des martyrs de cette famille à treize.
 
Les sources médicales palestiniennes ont affirmé que les corps retrouvés sont aux martyrs Mohammed et Ranin Dalou.

Avec le martyre de ces deux palestiniens, le bilan sanglant suite à l'agression israélienne contre la bande de Gaza qui a duré huit jours consécutifs, s'élève à 164 morts et des centaines de blessés.


2e violation de la trêve : cinq palestiniens blessés par des balles israéliennes
Gaza - CPI

Cinq civils ont été blessés ce matin, après que les forces d'occupation ont ouvert le feu en direction de dizaines de personnes qui s'étaient approchées de la clôture de sécurité israélienne à l'est de Khan Younes dans le sud de la bande de Gaza, dans une deuxième violation israélienne de l'accord de trêve.
Des sources locales ont déclaré à notre correspondant que les forces d'occupation israéliennes ont ouvert le feu sur des dizaines de citoyens près de la porte Kissufim à l’est de Qarara, tôt dans la matinée.

Les sources ont indiqué que des dizaines de personnes sont arrivées dans la zone de la barrière de sécurité israélienne et ont brandi des drapeaux palestiniens et des banderoles au milieu des chants et des slogans pour briser la zone isolée imposée par l'occupation au cours des années précédentes.
Les sources ont indiqué qu'un certain nombre de jeunes se sont rapprochés de la zone du fil de fer barbelé, et pendant ce temps les forces d'occupation ont tiré des coups de feu, blessant trois citoyens.
Le jeune homme Haitham Abu Daqa (23 ans) a été blessé, hier soir, quand il s’est approché avec d'autres jeunes de la barrière de sécurité à l’est de Faraheen de la ville d’Abasan grande, atteignant l'endroit où une jeep israélienne avait explosé avant la récente agression et ont réussi à ramener les débris du véhicule détruit.


Gaza : Un Palestinien tué par des tirs israéliens

Archives
Gaza - CPI

Un Palestinien a été tué vendredi par l'armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza, pour la première fois depuis l'entrée en vigueur d'une trêve mercredi soir, selon les services d'urgences du territoire palestinien gouverné par le Hamas.
 
Anouar Abdelhadi Qdeih, 21 ans, a été tué et sept autres Palestiniens blessés par des tirs israéliens près de la frontière entre Gaza et Israël, dans le village de Khouzaa, à l'est de Khan Younès, a précisé à l'AFP un porte-parole des services d'urgences à Gaza, Adham Abou Selmiya.

"Sept civils ont été blessés par les balles des forces d'occupation qui ont ouvert le feu sur un groupe d'agriculteurs à Khouzaa", dont un grièvement, a-t-il ajouté.

Selon des témoins, des soldats israéliens ont tiré de la position militaire de Kissoufim sur un groupe de Palestiniens, des agriculteurs pour la plupart, qui tentaient de se rendre sur leurs terres situées dans la bande frontalière, dont l'armée israélienne interdit l'accès sous peine d'ouverture du feu.


Cisjordanie : 100 citoyens dont 5 députés kidnappés par l'occupant israélien dans les dernières 24 h
Cisjordanie – CPI

 Les forces armées de l'occupation ont lancé une campagne d'arrestations massives, à l'aube d’aujourd'hui, dont 5 membres du Conseil législatif palestinien du «Hamas» ont été arrêtés, ainsi que 30 citoyens de divers districts de la Cisjordanie

Des sources au bureau des députés du bloc "Changement et réforme" parlementaire en Cisjordanie ont affirmé que la campagne d'arrestations a compris les 5 députés: le secrétaire du conseil législative Mahmoud Ramahi de Ramallah, le député Bassem Zarir de Samu d’Hébron, Fathi Qaraawi et Riyad Raddad de Tulkarem et le député Imad Nofal de Qalqilya.

Les sources ont souligné que les forces armées occupantes israéliennes ont attaqué les maisons des détenus, pendant la nuit et les ont fouillées, puis les ont arrêtés et les ont emmenés vers des destinations inconnues.

Les forces armées occupantes ont arrêté, depuis l'aube du jeudi à ce matin, plus 100 personnes des partisans et des cadres du "Hamas" et du "Jihad islamique", dans une campagne décrite vengeance de la Cisjordanie pour sa solidarité avec la bande de Gaza au cours de la récente agression.
 

No comments: