Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Wednesday, November 28, 2012

'L'etat francais' reconnait que la DCRI et la DGSE ont joue un role dans 'l'affaire Merah' et tente d'etouffer l'incendie.

Sur la photo le batard de Pasqua (qui crea en 1986 le RAID pour faire mousser sa carriere politique dans des operations sous faux drapeau, et la fameuse loi 'd'association pour entreprise terroriste' sur le model colonial israelien, a savoir t'es Musulman tu vas en taule sans preuves) et le collabo Mitterand 'de la Francisque' et leur ami Moubarak. Le coup d'etat en Algerie de Janvier 1992 fut ordonne par Mitterand et ses conseillers juifs sionistes, et mis en place par la maison mossad-pasqua (DST et RG a l'epoque). Charles Pasqua, Jean-Charles Marchiani, Yves Bonnet et Phillipe Rondot mirent a execution le coup d'etat avec en principaux interlocuteurs cote 'algeriens', Larbi Belkheir, Mohamed Touati, Smain Lamari, et Mohamed Mediene dit Tewfik et d'autres second couteaux, comme Mohamed Lamari ou Khaled Nezzar. 

Derriere l'operation Merah se cachent les memes reseaux impliques dans l'un des plus grands scandales, la mise a jour 'des faux groupes islamiques', les GIA-AQMI, et le role de la DCRI, ex-DST, dans la guerre civile en Algerie, la cooperation DST-DRS-mossad-makhzen dans l'organisation du terrorisme international (Madrid, Londres). Une source judiciaire francaise m'a fait parvenir une serie de 'spots' (informations instantanees), dont voici la teneure: Francois Hollande ne finira pas son mandat!!! Je ne sais pas exactement ce qui se passe mais apparement derriere l'operation de Toulouse et Montauban, il ya quelque chose de plus gros. La seule chose ici que l'on connaisse, c'est un '11 septembre nucleaire', on se souviendra de l'expulsion de Bajolet et de Andrew Warren, directeur de la CIA, d'Alger fin 2007. Il y a le feu en France. Le pere Merah est sous la coupe du juif algerien Mohamed Mediene dit Tewfik, et des medias a la solde du DRS (services franco-israeliens) et les coups volent bas. Yves Bonnet a mis en place Smain Lamari et Mohamed Mediene avec le juif algerien Larbi Belkheir, il est l'intermediaire dans cette affaire. C'est un criminel de guerre puisqu'il a fomente avec Pasqua et Mitterand le coup d'etat de 1992 a Alger!(AS)

Le fils du terroriste juif sioniste algerien de l'OAS, Francois Hollande, faisait partie de la garde rapprochee de Mitterand qui ordonna le coup d'etat a Alger en 1992.  

 

Affaire Merah : l’avocate algérienne jette l’éponge

 

Exclusif. Oumma a appris le désistement de Zahia Mokhtari, avocate du père de Mohamed Merah, dans l’action judiciaire intentée devant le parquet de Paris.



Nouvelle péripétie dans une affaire ténébreuse : l’avocate algérienne qui avait déposé plainte contre X pour le « meurtre » de Mohamed Merah se retire du dossier. Maître Zahia Mokhtari a fait connaître sa décision jeudi dernier. Chose curieuse, les circonstances de cette annonce posent également question.


Au siège de France 24, à Issy-les-Moulineaux, l’avocate est interrogée par Patrick Hermansen, ex-responsable de la rubrique judiciaire à LCP. L’interview est filmée en parallèle par l’homme qui a organisé ce rendez-vous : Albert Farhat, un journaliste libanais qui se présente sur son blog comme un « spécialiste des événements qui touchent le monde du renseignement, du terrorisme et des groupes islamistes ». Mardi soir, cet intermédiaire a mis en ligne, sur son compte Youtube, trois extraits de cet entretien. Voici le passage dans lequel Zahia Mokhtari tente d’expliquer, avec une certaine confusion, les motifs de son désistement inattendu.



L’avocate algérienne évoque, à la fois, des pressions politiques et un manque de coopération de la part du père de Mohamed Merah. Celui-ci n’aurait pas fourni des rétributions financières et, plus grave, refusé de donner les prétendues vidéos dans lesquelles son fils se serait déclaré « innocent » des crimes qui lui ont été imputés.

Cinq jours après l’enregistrement de cette vidéo, aucun média généraliste n’a relayé cette information obtenue à l’origine par France 24. La chaîne d’information internationale n’ayant pas diffusé l’interview, Albert Farhat a finalement décidé de mettre en ligne, hier soir, son propre enregistrement de cette annonce.
Oumma a contacté la correspondante judiciaire de Zahia Mokhtari : surprise par la déclaration de sa consoeur, Isabelle Coutant-Peyre ne s’explique pas son revirement. Selon l’avocate française, maître Mokhtari n’a pas du tout évoqué cette option lors de leur dernière rencontre, lundi 19 novembre à Paris, même si elle confirme l’existence de menaces proférées par téléphone à l’encontre de sa collègue. La question abordée ensemble était relative à la réticence de Mohamed Ben Allal Merah à rétribuer ses avocates. Fin octobre, dans un entretien avec un média algérien, Zahia Mokhtari n’avait pas fait, non plus, d’allusion à un éventuel désistement imminent.

Blackout médiatique

Nous avons également contacté Albert Farhat : l’homme nous confirme avoir organisé l’interview de France 24, même s’il ne s’explique pas les motifs de la chaîne à ne pas diffuser ce scoop. Rappelons ici que France 24 était le média au cœur de l’affaire Merah dans les premiers jours : une journaliste de l’antenne avait affirmé s’être entretenue avec un homme qui se déclarait responsable des tueries de Toulouse et Montauban.
Avant la mise en ligne -mardi soir- de ses propres vidéos,  le journaliste libanais avait publié sur son blog un court texte, dès jeudi, pour annoncer ce retrait :

« Maître Zahia Mokhtari, l’avocate du pére de Mohammed Merah se désiste, en conséquence d’un manque de coopération de la famille ».
Le cache des archives Google, étudié par Oumma, permet d’obtenir le premier texte, légèrement différent, qu’il avait mis en ligne, jeudi 22 novembre, pour faire connaître l’information.



Interrogé sur sa rectification, le journaliste nous a indiqué avoir finalement préféré souligner l’attitude problématique du père de Mohamed Merah.

L’axe Paris-Alger

Selon Isabelle Coutant-Peyre, Albert Farhat accompagna Zahia Mokhtari lors de sa venue à Paris, en juin dernier, pour déposer plainte. Le journaliste nous a indiqué, pour expliquer sa proximité avec l’avocate, travailler sur l’affaire et ne pas vouloir dévoiler ses conclusions, même s’il évoque, entre les lignes, une « manipulation » des « deux côtés » de la Méditerranée. Curieusement, Albert Farhat est le proche d’un ancien haut-fonctionnaire favorable à l’amitié franco-algérienne en matière de services secrets : Yves Bonnet.
Les deux hommes ont co-rédigé en 2009 un ouvrage consacré aux ravages causés par les frappes militaires israéliennes contre Gaza. L’ex-directeur de la DST est également l’un des rares à s’être prononcé , très rapidement, pour l’hypothèse d’un Merah –indic’ au service de la DCRI.



En résumé : un journaliste libanais, favorable à la thèse d’une « manipulation » franco-algérienne mais proche lui-même d’un ancien responsable du contre-espionnage français (qui témoigne, pour sa part, de son « amitié» pour les services secrets algériens) a organisé la médiatisation du désistement de Zahia Mokhtari. En conséquence, l’annonce de cet abandon, étrangement non-relayée par France 24, renforce le manque de crédibilité d’une avocate qui avait déclaré être prête à remettre des vidéos compromettantes avant de faire faux bond. Au final, ce dernier rebondissement consolide implictement la version officielle de l’affaire Merah puisque la partie adverse -ayant fait état de prétendues vidéos choc qui démontreraient le mensonge de l’appareil d’Etat français- vient de déclarer forfait.


/!\ Yves Bonnet - Mohamed Merah était-il un... by Ali-Fredo

Mystification, de part et d’autre

En juillet, lors de la publication de notre dossier spécial, nous écrivions déjà ceci à propos de l’avocate algérienne :

7/A quoi joue Zahia Mokhtari ? L’avocate du père de Mohamed Merah, qui a déposé plainte contre X pour « meurtre avec circonstances aggravantes » ne cesse, depuis le 1er avril, de temporiser la remise à la justice des vidéos démontrant, selon elle, l’innocence du jeune homme. Curieusement, seul un quotidien proche des services secrets algériens, Echourouk, a bénéficié de « l’exclusivité » d’une retranscription des vidéos, directement fournie par le cabinet de l’avocate. Le texte d’une telle retranscription peut être mis en doute dans la mesure où aucun journaliste indépendant n’a eu publiquement accès aux images. En outre, si l’on en croit la presse algérienne, la dernière conférence de presse de Zahia Mokhtari, mi-juillet, était émaillée de grossières erreurs factuelles à propos de Mohamed Merah dont elle dresse également un portrait excessivement angélique.

Sac de noeuds

Quelle que soit son origine, la stratégie consistant à mettre Zahia Mokhtari sur le devant de la scène semble avoir pris fin. Un coup de bluff individuel pour se faire connaître ? Une diversion opérée par les services algériens, en collaboration avec leurs homologues français ? Ou une poudre aux yeux lancée par une tierce partie? A ce jour, rien ne permet de trancher. Nous avons tenté de joindre Zahia Mokhtari sur son téléphone portable, sans succès. De son côté, Isabelle Coutant-Peyre nous a indiqué que cette annonce ne changerait rien à sa qualité de « correspondante » pour ce dossier. Quant à Albert Farhat, il nous a affirmé qu’il continuerait à travailler sur l’affaire pour son propre compte.

Aujourd’hui, une seule chose paraît certaine : l’affaire Merah devient de plus en plus inextricable. Il faudra bien, néanmoins, tenter de trouver des réponses, même si celles-ci peuvent s’avérer explosives. C’est l’intuition de Jean Guisnel, journaliste du Point, spécialisé dans l’histoire des services secrets et proche de l’institution militaire. Récemment interrogé par France Culture, l’homme reconnaissait (à 6’47) être troublé par les « éléments extrêmement mystérieux » entourant ce dossier. Sybillin, il suggéra (à 14’) une idée stupéfiante de la part d’un professionnel censé avoir la mission sociale d’informer les citoyens à propos des éventuelles dérives de l’Etat : d’après lui, il n’était pas « absolument nécessaire » de connaître « toute la vérité » sur l’affaire Merah en raison des probables « vipères et crabes qu’on va trouver sous les rochers en les soulevant ».

http://oumma.com/14950/affaire-merah-lavocate-algerienne-jette-leponge

1 comment:

scredman313777 said...

je pense que l état français se reproche beaucoup de choses et a beaucoup a perdre! curieusement on s aperçoit que de gauche a droite ils sont tous sur la même longueur d onde!! quand on voit les menaces de guaino, des balladuriens sur certains personnages, ons e doute que karachi, merrah, bettencourt, tout ça est lié! y a juste a voir comment ils communiquent pour menacer et foutre leur bordel afin de poser des faux coupables en public!ou de cadenasser de possibles témoins encombrant ou tenir leurs victimes entre les mailles de la justice afin de ne pas être inquiéter! il s agit plus de ça, une construction d affaires terroristes oud association de malfaiteurs histoire de tenir ceux qui pourraient les géné dans les rouages juridiques! on le sa vu a l œuvre l ump tentant de comprommetre nombre de personnages en organisant des faits avec la police secrète telle l affaire de tarnac entre autres!! julien coupat pourrait en dire long sur la fabrication de coupable en France!

en tout cas quand les juges s approchent des afafires karachi et rétrocommission ou vivendi se fait happer par certains actes, c est la vraie cacophonie dans la justice française, les flics tuent ouvertement et revendiquent indirectement leurs meurtres, on la vu en corse ou ailleurs! malheureusement pour eux, certains les ont photographier ou filmer dans leurs procédés! d ou leurs tentatives désespérées de monter d autres complots, ou d arrestation dans les milieux tout en entremêlant les affaires pour faire faire le boulot par d autres... faut pas chercher plus loin! quelques chose me dit que d ici 2 semaines il va y avoir des choses bizarres en france!