Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, December 14, 2012

LES HARKAS JUIFISTES DU DRS ORDONNENT A LEURS PARTIS POLITIQUES EN CARTON, COMME CEUX DE FRANCE, D'ATTAQUER LE FILS DE TERRORISTE JUIF SIONISTE DE L'OAS, HOLLANDE. TRES RARE QUE DES PARTIS POLITIQUES ALGERIENS, CREES PAR LES LABOS DES SERVICES FRANCAIS A L'ORIGINE, ATTAQUENT DIRECTEMENT LEUR CHIKOUR AVANT SA VISITE. CELA CONFIRME LA TRES GRANDE TENSION QUI REGNE ENTRE LA JUIVERIE SIONISTE PARISIENNE AUX ABOIES ET LEUR HARKAS A ALGER. TEWFIK PUBLIERA-T-IL SA VERSION VIDEO DE 'L'OPERATION MERAH' LE 18 DECEMBRE 2012? 'CETTE OPERATION POLITIQUE' EST PEUT-ETRE UN SIGNE. LES AMERICAINS SONT INTERVENUS AU MALI EN LIQUIDANT MODIBO DIARRA POUR CALMER CERTAINES ARDEURS PARISIENNES. TENTANT DE CALMER TOUT LE MONDE AVANT UN DEBUT DE BAGARRE GENERALE, CE QUI LA AUSSI EST UN SIGNE QUI PARLE DE LUI MEME...

 

 La visite de l'agent israelien Hollande s'annonce houleuse. La France est au bord d'une guerre civile

 

Quatorze partis politiques demandent à François Hollande de reconnaître les crimes coloniaux

 

Ils appellent le gouvernement algérien à cesser de favoriser les entreprises françaises

 

Quatorze partis politiques, dont ceux de l’Alliance de l’Algérie verte, ont rendu publique une déclaration dans laquelle ils s’expriment sur la visite du président François Hollande prévue les 19 et 20 décembre. Le document, diffusé ce vendredi 14 décembre, sanctionne des discussions menées depuis plusieurs jours.


Les partis signataires dénoncent « la politique de fuite en avant appliquée par la France au sujet des crimes contre l’humanité commis en Algérie pendant la période coloniale ». Ils estiment que « toute tentative visant à promouvoir les relations bilatérales algéro‑françaises doit passer inéluctablement par la reconnaissance de ces crimes et par la repentance ». Si ces deux conditions ne sont pas satisfaites, « tout contrat ou accord conclu lors de la visite n’engagerait que ses signataires », ajoute le document. Les signataires souhaitent que le président français fasse un geste « même personnel » allant dans ce sens lors de son séjour en Algérie.
Outre la repentance, la déclaration commune revient sur l’indemnisation des pieds‑noirs pour « les prétendus biens qu’ils auraient perdus en Algérie ». Un débat qualifié « de pure provocation ». Les partis signataires ne souhaitent pas la présence des pieds‑noirs et des harkis dans la délégation qui va accompagner Hollande à Alger. Ils reprochent également à la France de vouloir créer une zone de conflit tout le long des frontières sud de l’Algérie, en appuyant l’option de l’intervention militaire au Mali.
Dans ce contexte, les partis appellent le pouvoir algérien à appuyer le projet de loi portant criminalisation du colonialisme et à assumer pleinement ses responsabilités – nationale, politique et morale – en défendant les revendications du peuple, surtout celles liées à la repentance de la France. Le gouvernement algérien est appelé à cesser de favoriser le partenariat avec les français, parfois au détriment de l’intérêt national.
Les signataires du document promettent des actions concrètes avant et après la visite du président français, sans toutefois en révéler la nature. Ils exhortent par ailleurs les associations et la société civile à se joindre à cette initiative.

 

 

No comments: