Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, January 14, 2013

L'Elysse en mode panique, la France en perdition dans tout le Maghreb-Sahel: Patrick Clavar a la haine, il a la rage! Fais toi sauter dans le metro marseillais l'israelien!

Mali: l’Algérie a autorisé le survol de son territoire aux avions français

 Comme on a pu le voir durant la recente visite du fils de terroriste juif sioniste de l'OAS en Algerie, Hollande a bien le projet de re-occuper le Maghreb-Sahel, avant la venue de son machiah. Sus a la juiverie sioniste!

 

 Commandant de la DGSE, abattu par la resistance somalienne a Bulo-Marer, envoye au casse pipe, pour que les juifistes Fabius, Hollande, Le Drian bien planques en France puissent mener leur guerre de choc des civilisations au nom du grand Israel!!!

 

LE SHEYKH ALI BENHADJ SUR LES HARKAS D'ALGER ET LEUR ACCORD PASSE AVEC LE DAJJAL SIONISTE FRANCAIS 


Mise a jour Lundi 14 Janvier 2013, 20H58 GMT

Non seulement la France n'a pas arrete l'avancee vers le sud mais, elle perd du terrain partout et bombarde des positions totalement videes. Les drones et radars americains fournissent les details des frappes francaises quelques temps avant que les frappes soient effectives, la France frappe a l'aveuglette, c'est un guet apens, en francais dans le texte. Fabius aurait quemande de l'argent aux algeriens et a bien confirme que la France est deja embourbee sur le terrain face a  'l’avancée imprévue' et que si cela continuait ainsi Bamako serait prise dans quelques jours. Des chars auraient traverse la frontiere de la Cote d'Ivoire en se dirigeraient vers Bamako pour proteger Traore et ses clics de franc-macons, selon les services francais du journal sioniste Le Monde. Pas d'aide americaine, ni allemande, ni anglaise pour le moment. Ca s'appele un fiasco total! Selon des sources maliennes, la legion etrangere de la DGSE a perdu 17 mercenaires sionistes dans la journee ou les combats font rage, pour des forces speciales, c'est une sacree raclee!!! 






Un commandant de la DGSE est mort de ses blessures en Somalie, sans l'aide logistique americaine, les mercenaires du talmudiste sioniste Corbin de Mangoux se sont fait exploser au sol. 11 morts au total et beaucoup de blesses selon les resistants somaliens, ce que l'israelien Le Drian n'a pas pu cacher au peuple. Francais, ce sont vos enfants que la mafia juive sioniste envoit au casse-pipe, reveillez-vous avant qu'ils ne vous sacrifient par dizaines de milliers! La premiere puissance hegemonique mondiale est defaite militairement. La France n'a aucune chance de reussite, ni en Afrique, ni ailleurs, Hollande et ses mentors de Tel Aviv vous envoient en premiere ligne pour la cause israelienne, sans plans, ni moyens dans des guerres qui ne sont pas les votres!!!  

 

Les services de la France-Israel se demandent si le DRS et Boutef le lutin ne vont-ils pas s'effondrer et de facto ouvrir la porte a une perte definitive de la France dans la region, lire ici entre les lignes!   

 

Nos ennemis sont tous en guerre et nous les regardons s'entretuer et s'affaiblir en les humiliant devant toute la planete comme les anes de la DCRI. C'est la position ideale, non ? Quelle erreure monumentale de la France-Israel! Mais 'L'art de la guerre c'est de soumettre l'ennemi sans combat' (Sun Tzu). Le meilleur est a venir mes freres et soeurs! 

Guerre de clans pro-francais et pro-americains en Algerie. Bouteflika aiderait Paris pour avoir son quatrieme mandat et le DRS pro-Washington arme au sol les groupes avec l'AFRICOM. Ubuesque! ca donne des explications folles et qui ne tiennent pas la route, comme celles-ci, lire ici!  Ansar Deen n'a jamais rejoint ni AQMI et encore moins le MUJAO sur le terrain, c'est du delire total, sur quelle base et declarations de Ansar Deen se base cet interlocuteur anonyme pour raconter de telles aneries! Cette info est encore un mensonge des services francais a Alger. Yad Ag Ghali a disparu du Mali le 10 Decembre 2012. Les signes de la fin de la France-Israel sont bien la, leurs mensonges ne tiennent meme plus la route. Avec la decapitation de l'agent de la DGSE en Somalie et l'annonce de l'aide limitee a la France lors de l'operation par Obama, pour dire de toute facon sans nous, vous n'y arriverez jamais, alors vous creverez la bouche ouverte! La France-Israel se fait dechirer au sol bien comme il faut, avec la guerre civile sur son territoire... la catastrophe annoncee se realise sous nos yeux! Les israeliens de Paris sont les seuls responsables. C'est un fiasco total que les medias francais sionistes ont bien du mal a contenir avec l'internet.  Nous avons pris fait et cause pour les peuples opprimes et celui de Mali, qui donnera une bonne lecon aux juifistes de Paris venus les depouiller de leurs richesses et leurs mythes de la guerre contre le terrorisme cree depuis les officines parisiennes ne fonctionnent plus.    

L'intervention francaise est un desastre selon les maliens, en anglais, voir ici

 

URGENT LUNDI 14 JANVIER 2013, 11H27 GMT

VOILA LES ATTENTATS DE LA DCRI A PARIS, COMME JE VOUS L'ANNONCAIS HIER SOIR! CECI EST DE LA PURE FICTION JUIVE SIONISTE. PATRICK CLAVAR A ETE PRIS LA MAIN DANS LE SAC. SUITES AUX TRES LOURDES PERTES DE LA DGSE AU SOL, L'ISOLEMENT DE LA FRANCE AU NIVEAU INTERNATIONAL, ET AU MECONTENTEMENT DU PEUPLE, CAR LA PROPAGANDE D'ETAT A ETE BALAYEE NOTAMMENT SUR CE BLOG OU TOUS LES JOURNALEUX DE PLATEAUX ET DE RADIO SE RUENT POUR S'INFORMER REELLEMENT DE CE QUI SE PASSE! EH BEN LA METHODE ISRAELIENNE POUR FAIRE FERMER SA GUEULE AU PEUPLE QUI NE VEUT PAS D'UNE GUERRE COUTEUSE ET LONGUE DONT LA SEULE ISSUE EST LA DEFAITE,  C'EST DE SACRIFIER QUELQUES DIZAINES DE NONCHALANTS DANS LE METRO OU DES BUS. ATTENTATS QUI SONT LE FAIT DE L'ETAT FRANCAIS ET DE LA DST-DCRI COMME EN 1995, OU A TOULOUSE-MONTAUBAN EN MARS 2012! MUSULMAN UN ATTENTAT DE LA MAFIA JUIVE SIONISTE CONTROLANT L'ETAT SIGNIFIE L'ETAT DE GUERRE CONTRE TOI ET TA FAMILLE, DONC ARMES TOI ET DEFENDS TOI LE MOMENT VENU! L'AGENT DE TEL AVIV A L'ELYSSE A PERDU LA GUERRE, LIRE ICI! NOTONS QUE LES MENACES VIENNENT DU GROUPE CONTROLE PAR LA DGSE, LE MUJAO. CQFD! NOUS LES MUSULMANS NOUS TAPONS ET MAITRISONS LES ISRAELIENS DE FRANCE! VALLS, VIENS NOUS FAIRE LA GUERRE, ICI C'EST PAS RADIO TEWFIK, VIENS PETITE PEDALE!  TU FAIS DE L'HITLERISME A LA LETTRE PRES! VOUS FAITES DANS VOS FROCS DE JUIFISTES BANDES DE PEDALES SIONISTES. EH OUI SANS ATTENTATS IDENTITAIRES OU DE LA DCRI VOTRE PROPAGANDE ET VOTRE TERREURE, NE PASSENT PLUS! LA METHODE ISRAELIENNE EST ECULEE! CLAVAR UN PEU DE COURAGE, ON VEUT DES ATTENTATS CHIMIQUES AVEC 100 00 MORTS, COMME VOUS DEVIEZ LES FAIRE EN 2008! SINON GARDES TES MENACES DE GAMIN POUR TOI, T'ES FINI!  

 

Selon mes sources, seuls les drones sont autorises a survoler l'Algerie pour le moment et ce sont ceux de Washington et de l'AFRICOM. Les avions des mercenaires de la racaille juive sioniste,  qui decollent de Corse passent par la Libye et le Niger. Mais les harkis de la France en Algerie, sont aux aboies a Alger et Hollande joue de cette faiblesse pour reprendre la main a Alger. Si les harkas du DRS et les autres racailles sionistes locales sont faibles, Patrick Clavar a bien compris que les Musulmans sont eux en position de force en France, en Europe et au Maghreb-Sahel, et il a la rage le caffard de Tel Aviv! 

Le bras gauche de Tewfik, Tartag ne sait pas gerer du tout la situation sur le terrain et la CIA le conduit au suicide, et Boutef el habli pense qu'il survivra pour etre re-elu pour un quatrieme mandat. La DGSE a subi de nouvelles pertes, 11 morts cette nuit, leurs communications sont jammees. Les Afghans ont execute les americains et les anglais en Afghanistan depuis 12 ans, Washington et Londres laisseront les francais se faire massacrer au sol, pour ensuite prendre la mesure et intervenir a la toute fin, et prendre le controle total du Maghreb-Sahel. Le probleme qui se pose maintenant pour la France-Israel est la perennite des entreprises francaises au Maghreb-Sahel et en Afrique, puisque si les faux groupes jouent une partition, la Resistance elle ne joue pas, et la France subira de tres grosses pertes economiques dans la region, ce qui agravera la crise en France, qui aboutira a la regionalisation totale de facto de la France, voila pour ceux qui tentent de comprendre! Si la France avait developpe sa propre industrie comme l'Allemagne et avait quitter l'Afrique comme l'Allemagne, elle ne serait pas dans cette situation. Alors si les allemands ont le controle de l'Europe, sans colonies directes, quel est le role de la France dans cet Euro-reich transatlantique? Aucun role! Sinon le demantelement de la France et son expulsion d'Afrique par les americains qui se redeploient en Afrique face a la Chine, a cause de leurs defaites en Iraq, Yemen, Afghanistan. A ce jeu de chaises musicales, les elites nazies francaises croyaient que leurs armees de mercenaires privatises et non payes depuis des mois, et de fils de colons pieds noirs feraient le poids, queneni! Deja plus de 60 morts en 72 heures de combats pour les forces speciales francaises seulement, je te parle pas de l'armee reguliere qui va se faire trouer royalement car en face c'est pas l'Africom ou le DRS qui arrive. Et ni les drones, ni les avions n'ont rien change a la donne en Afghanistan-Pakistan, si ce n'est que de balkaniser la zone, mais absolument aucune richesse ne sort de ces pays, exceptee le poison de l'opium... Ce sera pareil au Maghreb-Sahel et les economies europeenes sont en voie terminale d'ethiopisation, de regionalisation, de pauperisation a une vistesse superieure a celle des Africains ou des Asiatiques. Je predis une fin tragique pour les israeliens de France pour 2015 

Donc conseils aux petits peuples dans toutes leurs diversites de France et d'Europe, commencez a stocker de la nourriture et du fioul, et achetez des armes pour vous defendre, l'economie francaise n'est pas prete de redemarrer avec l'invasion du Mali. Et petit message a Patrick Clavar la racaille sioniste de la DCRI qui a la rage! Si t'as la rage petite prostituee de Tel Aviv, mets toi une balle dans la tete! Et si tu me menaces encore, tu comprendras rapidement que tu n'es qu'un pion dans un jeu qui te depasse l'israelien, un peu comme Netanyahu il y a quelques semaines!

Sinon, invites moi dans ton bureau et je te refais la facade gratuitement l'israelien! 

 

 

Abu-Suleyman

Islamic-Intelligence 

PS: Il semble que Bensaada n'ait pas bien compris le role du MUJAO-DGSE-Qatar dans cette operation  de manipulation franco-israelienne dans l'article ci-dessous, mais son article reste proche de la realite pour le reste car en envoyant la France directement au casse-pipe apres les deboires en Centre-Afrique, l'AFRICOM a gagne strategiquement son pari d'affaiblir Paris pour mieux la dominer ulterieurement en Afrique, c'est ce que les francais doivent comprendre.

Les mensonges de la propagande de guerre française au Mali

 

Par Mohamed Tahar Bensaada,
www.oumma.com

Cocorico ! La France aura bien eu sa « tempête de désert ». Hollande a pris la « courageuse » décision d’envoyer les hélicoptères Gazelle des forces spéciales de l’armée de terre, des Mirage 2000D et des Rafale contre les colonnes des djihadistes qui menacent la sécurité de l’Europe.

Dans cette guerre, la France n’a pas besoin de justification supplémentaire, il suffit qu’elle ressasse la propagande rôdée désormais au fil des dernières guerres de l’Empire, elle intervient pour sauver le peuple malien et pour les droits de l’Homme. Les intérêts de la France, au premier rang desquels le contrôle des mines d’uranium du Niger voisin, ne viendraient qu’en second lieu. Comme d’habitude, les médias de l’hexagone ont rivalisé dans le rôle qui leur est dévolu : la fabrication de mensonges éhontés en vue de justifier une guerre de rapine et de domination néocoloniale. Retour sur les mensonges les plus grotesques.


Premier mensonge. Les apparences diplomatiques sont sauves. Le président français a justifié sa décision d’intervenir au Mali en prétextant l’appel à l’aide du gouvernement malien. En effet, le président intérimaire malien, Dioncounda traoré, a lancé un appel au secours à la France pour stopper l’avancée des rebelles d’Ansar Dine qui avaient pris le contrôle de la ville stratégique de Konna. Mais ce que le gouvernement et les médias français ont oublié de rappeler c’est que ce président malien ne dispose d’aucune légitimité pour appeler à l’intervention militaire d’une puissance étrangère sur le sol malien.

Il s’agit d’un président intérimaire désigné en concertation avec l’Union africaine et les Etats de l’Afrique de l’ouest pour retourner au plus vite à l’ordre constitutionnel après le coup d’Etat du capitaine Amadou Sanogo et en vue de préparer des élections. Aussi bien le commandement de l’armée malienne que de larges secteurs de la société civile et politique malienne, même s’ils sont attachés au recouvrement par leur pays de son intégrité territoriale et à son unité nationale, s’opposent légitimement à l’intervention étrangère dans des conditions qui n’assurent pas au Mali le contrôle des opérations et de la suite des évènements.

Second mensonge. Le gouvernement français justifie son opération Serval par le souci de contrer les rebelles d’Ansar Dine qui ont lancé la semaine dernière une offensive contre des localités situées au centre du pays en direction du sud. Ce faisant, le gouvernement français tente de donner à cette opération un caractère défensif. Rien n’est plus faux. Depuis que le nord du mali a échappé au contrôle du gouvernement central de Bamako pour tomber entre les mains du mouvement Ansar Dine et des autres mouvements djihadistes, on le sait, la France n’a pas cessé d’appeler à la guerre en poussant en avant les Etats de la CEDEAO pour donner un semblant de légitimité africaine à cette guerre néocoloniale.

Après avoir réussi à torpiller les efforts de médiation du gouvernement algérien en vue de trouver une solution politique à la crise et à arracher une résolution du conseil de sécurité de l’Onu autorisant le déploiement d’une force africaine mais dans le cadre d’un plan de résolution politique globale de la crise, la France a continué en coulisses à pousser le gouvernement malien et les autres gouvernements de l’Afrique de l’ouest à vider cette résolution onusienne de son contenu et à se préparer à la guerre.

De son côté, l’Algérie a réussi récemment à amener les deux principaux protagonistes du mouvement national touareg Ansar Dine et le MNLA à trouver un accord en vue de négocier une solution politique avec le gouvernement de Bamako. Des délégations de ce mouvement ont rencontré le ministre des affaires étrangères du Burkina Faso à Ouagadougou. Mais sous la pression française, le gouvernement malien a ignoré ces bons offices et a continué en secret à préparer l’offensive armée qui était planifiée entre l’été et l’automne 2013 comme en témoigne le recrutement tous azimuts et l’entraînement de mercenaires de tous les coins d’Afrique, étant entendu que les 3000 hommes de la CEDEAO n’allaient pas suffire à déloger les mouvements touareg de leurs positions. Le mouvement Ansar Dine n’avait plus d’autre choix que d’attendre que l’adversaire se prépare à son aise et qu’il se fasse écraser ou alors d’anticiper sur l’action de ses adversaires et lancer une offensive militaire pour rappeler à Bamako son existence et le forcer à négocier sérieusement.

La France a compris l’enjeu et a dû changer son plan initial. Au lieu d’attendre encore quelques mois le temps de préparer ses supplétifs africains pour la sale besogne, elle a dû intervenir directement. En apparence, Ansar Dine et ses alliés d’Aqmi et du Mujao ont mal calculé leur coup en provoquant cette intervention française prématurée qui pourrait leur coûter cher. Mais d’un autre côté, les masques sont tombés. La France est intervenue directement dans un conflit dont il n’est pas sûr qu’elle s’en sorte sans perdre beaucoup de plumes.

Troisième mensonge. Le gouvernement français prétend qu’il mène cette guerre contre les djihadistes qui contrôlent le nord du Mali et menacent désormais le territoire de la France et de l’Europe. En reprenant cet argument officiel, les médias français usent d’un mensonge grossier. D’abord, ils sont bien culotés de servir pareil argument à leurs téléspectateurs La France qui n’a pas hésité à armer et soutenir les djihadistes en Libye et qui n’hésite pas aujourd’hui à soutenir les djihadistes en Syrie se découvre subitement une âme laïque et démocratique au Mali ! La laïcité ici n’est qu’un cache-sexe servant à cacher de sordides desseins stratégiques et économiques.

Le mouvement Ansar Dine est avant tout un mouvement de libération touarègue. Ses membres fondateurs et ses cadres, à commencer par leur leader Iyad Agh Ghali, proviennent tous du mouvement de libération touareg qui a lutté les armes à la main durant les années 80 contre le gouvernement central de Bamako et qui ont déposé les armes dans le cadre des Accords d’Alger en 1991.

Que ce mouvement ait connu par la suite une évolution idéologique fondamentaliste est une chose que seul une islamophobie aveugle pourrait confondre avec le djihadisme terroriste dans lequel excellent des groupes comme Aqmi et le Mujao. Justifier une guerre au Mali au nom de la lutte contre le fondamentalisme d’Ansar Dine c’est comme si l’Etat italien justifiait dans les années 70 et 80 une mise hors-la loi du parti communiste italien sous prétexte que les groupes terroristes des Brigades rouges et de Prima Linea usaient de la même rhétorique marxiste-léniniste ! 



Quatrième mensonge. La propagande française met l’accent sur le fait qu’il n’y a pas de différence fondamentale entre Ansar Dine et les autres groupes djihadistes. La preuve c’est que Ansar Dine a gardé des contacts avec ces mouvements. Ansar Dine se défend en disant qu’il n’a rien à voir avec ces mouvements mais comme ils sont sur le même terrain, il est normal qu’il ait des contacts avec eux.

D’ailleurs, les services français entretiennent des contacts officiels sous la couverture du Quai d’Orsay avec ces groupes comme vient de le dévoiler un des chefs d’Aqmi au Mali, Abdelhamid Abou Zeid et ce, dans le but de libérer les otages français contre des rançons qui se sont avérées ces dernières années un mode bien commode de financer ces groupes terroristes dans leurs actions contre l’adversaire inavoué de la France dans la région : l’Algérie. Pire, rien n’interdit de penser que les services français regardent avec une certaine complaisance le jeu que certains protagonistes régionaux jouent avec les narcoterroristes du Mujao pour affaiblir l’encombrant voisin algérien…

Parmi les arguments servis pour justifier la soi-disant collusion d’Ansar Dine avec les groupes terroristes, la propagande française relayée malheureusement par certains médias algériens, il y a le fait qu’Ansar Dine refuse de combattre Aqmi et le Mujao en avançant que ce n’est pas son rôle à lui de les combattre, en tout cas pas avant la résolution du conflit avec Bamako et le retour de la paix et de la stabilité dans la région. Et dans ce cas, les djihadistes étrangers seront bien obligés de quitter le territoire malien de gré ou de force. Comme le rappelle à juste tire un porte-parole d’Ansar Dine, pourquoi les gouvernements occidentaux qui mettent aujourd’hui la pression son mouvement pour combattre Aqmi n’ont pas usé des mêmes pressions sur le régime du président malien déchu Amadou Toumani Touré dont la collusion avec les groupes narcoterroristes était avérée ?

Que le programme et l’interprétation rigoriste de la Charia islamique d’Ansar Dine posent problème, sans doute. Mais ce sera une affaire interne à la société touarègue et malienne et ce n’est en tout cas pas l’affaire de la France et des gouvernements africains à sa botte. Si l’application de la Charia devait constituer un objet de casus belli, la France devrait entrer sans tarder en guerre contre les pétromonarchies du Golfe et bientôt contre les pays arabes dont la nouvelle constitution devrait s’inspirer explicitement de la Charia : Egypte, Tunisie, Libye et bientôt Syrie !

Non content de semer la confusion au sein de l’opinion publique et d’essayer de diaboliser coûte que coûte Ansar Dine parce qu’il ne s’inscrit pas dans leur stratégie néocoloniale, les services français cherchent à faire diversion via les sites franco-israéliens amis qui font passer Ansar Dine pour une création tantôt saoudienne tantôt qatarie, en laissant aux sites makhzéniens le loisir de vendre la thèse éculée qui voit dans le DRS algérien le nouveau démiurge de la géopolitique sahélo-saharienne.

Cinquième mensonge. Le gouvernement français a monté toute sa campagne diplomatique en direction de l’union africaine, l’union européenne et l’Onu en vue de justifier une guerre au Mali au nom de la défense de l’intégrité et de l’unité territoriale du Mali menacée par la déclaration d’indépendance unilatérale de l’Azawad proclamée par le MNLA. C’est peut-être le plus gros mensonge de cette guerre tant il est archi-connu que la France a toujours tenté de manipuler les mouvements séparatistes touarègues au Mali et au Niger pour faire chanter les gouvernements de Bamako et Niamey en vue de les amener à accepter ses conditions de « coopération » néocoloniales.

Il ne faut pas oublier que le mouvement séparatiste appelé MNLA a été créé dans la précipitation par Mohamed Ag Najem qui commandait un millier de mercenaires touarègues maliens au service du régime de Kadhafi et qui a été retourné par les services français quelques semaines avant la chute de Tripoli. Ag Najem aurait-il accepté de trahir Kadhafi et de retourner au Mali s’il n’avait pas eu les assurances de Paris pour pouvoir rentrer chez lui avec armes et bagages remplis d’or et de dollars pour jouer le nouveau rôle qui lui a été dévolu ?

C’est quand le MNLA a été chassé de ses positions conquises au nord par les combattants d’Ansar Dine et des autres groupes djihadistes que le gouvernement français a changé de fusil d’épaule et s’est mis à défendre hypocritement la thèse de l’intégrité territoriale du Mali. En fait, la diplomatie française est en train de réchauffer un vieux plan colonialiste visant à diviser l’Afrique et les Africains pour mieux régner.

Elle agite notamment l’épouvantail de l’islamisme pour faire passer la manipulation sordide des élites et des populations bambara au sud contre les tribus berbères et maures du nord qu’elle juge moins dociles et plus enclines à s’allier avec les nouveaux régimes qui sont en train d’émerger en Afrique du nord à la faveur des mouvements de contestation que les officines impérialistes cherchent à instrumentaliser et à dévoyer mais en vain. L’opposition entre populations musulmanes et populations chrétiennes et/ou animistes est en train de devenir un nouveau cheval de bataille idéologique impérial en Afrique comme l’illustre à merveille le laboratoire soudanais appelé à servir de modèle pour toute la région.

Sixième mensonge. Les médias français ont abreuvé les téléspectateurs d’images et de reportages bidon montrant des citoyens maliens dans la capitale qui applaudissent l’intervention française. Bien-sûr, il se trouvera toujours des Maliens qui se rappellent l’esclavage d’avant-hier des esclavagistes touarègues et maures et oublient l’esclavage moderne d’hier et d’aujourd’hui des colons et des capitalistes français mais la majorité des Maliens ne sont pas dupes du jeu de la France. Les médias français montrent ce qu’ils veulent montrer et s’imposent le silence sur les manifestations des patriotes maliens, réunis au sein de la COPAM (coordination des organisations patriotiques du Mali) qui ont appelé au lendemain de l’intervention française au départ du président malien qui n’a aucune légitimité démocratique.

Septième mensonge. Au lendemain de l’intervention française, les médias reprennent les communiqués triomphalistes du ministère français de la défense. Une centaine de djihadistes auraient été éliminés et leur avance vers le sud aurait été stoppée. Les pertes françaises sont minimisées. La perte d’un hélicoptère Gazelle a été attribuée au début à un crash. Mais voilà que les nouvelles moins rassurantes commencent à tomber. Ce n’est pas un hélicoptère mais deux qui ont été abattus dès le premier jour de l’opération. Le pilote d’un hélicoptère Gazelle, le lieutenant a été mortellement touché.

Mais le fait qui témoigne de la grossièreté des mensonges de guerre français est qu’on apprend au troisième jour de l’opération Serval que l’offensive des combattants d’Ansar Dine n’est pas totalement stoppée alors qu’on nous a assuré la veille qu’elle a été stoppée. Pire, le gouvernement français vient de renforcer son dispositif d’intervention militaire de manière spectaculaire et inquiétante comme s’il s’agissait d’une guerre contre une armée conventionnelle. A en croire le site spécialisé dans les questions militaires « Mer et marine » les forces françaises engagées actuellement au Mali proviennent du dispositif Epervier basé au Tchad et qui ne comprend pas moins que six Mirage 2000D, deux Mirage F1 CR, trois C135, un C130 Hercule et un C160 Transall. Et aux dernières nouvelles, on apprend l’engagement des Rafale ! La facture risque d’être très salée pour un Hollande qui cherchait à faire des économies mais surtout pour le peuple fra,çais appelé à se serrer encore plus la ceinture pour contribuer à cette guerre coloniale !

Mais comme un malheur n’arrive jamais seul. On apprend en même temps que l’opération d’un commando de la DGSE en vue de libérer un des leurs détenu par les miliciens du groupe Chabab en Somalie s’est soldée par un fiasco. L’otage aurait été tué et deux membres du commando de la DGSE éliminés. La propagande française voudrait faire croire que le commando de la DGSE a éliminé 17 djihadistes mais n’arrive pas à expliquer comment ils n’ont même pas pu récupérer les corps de leurs camarades tués. Les djihadistes somaliens ont même déclaré qu’ils détiennent un membre du commando français blessé mais vivant ! Ces déboires risquent d’annoncer d’autres conséquences beaucoup plus dramatiques pour les populations civiles du nord Mali et pour la vie des otages français eux-mêmes. Au lieu d’assurer sa sécurité et celle de ses ressortissants, la France est bien partie pour vivre quelques aventures que ne lui envieraient pas ses alliés de l’Otan qui lui ont promis jusqu’ici bien timidement leur soutien logistique. Tout cela pour l’uranium du Niger et les milliards de bénéfices d’AREVA et de SUEZ et leurs banquiers !

 

   

No comments: