Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Sunday, February 20, 2011

Massacre en Libye : Au moins 200 morts, des cas de viols perpetrés par des mercenaires francais et africains parlant le francais dans la ville de Benghazi et plusieurs autres villes

Mise a jour Dimanche 20 Fevrier 2011, 22H33 heure GMT : l'agent de la DGSE Kadhafi a quitté il y a quelques minutes la Libye pour une destination inconnue (si la France compte le recevoir, que Sarkozy prepare sa valise pour Tel Aviv). L'un des fils de Kadhafi Mu'tassam a tiré voir abattu son frere Seif Al Islaam selon un diplomate libyen, dans le cadre d'une bataille pour garder le controle du pays.  Cette information n'est pas encore confirmée officiellement. 

Seif Al Islaam est encore vivant, il parle en ce moment a la television (il est 23h00 GMT), les emeutes sont arrivées a 200 metres du palais de la famille Kadhafi. Apres 40 minutes d'un discours digne d'un malade mental tel que Netanyahu ou Sarkozy, le psychopate fils de Kadhafi affirme que des milliers de libyens 'fantomes' vont le defendre  et que ceux qui sont derriere les manifestations sont des 'trafiquants de drogue' qui veulent decouper la Libye en 'Emirats Islamiques' et que les maitres sionistes de Kadhafi viendront le sauver car ils ne laisseront pas la Libye sombrer dans 'le terrorisme'. Il est chargé comme un mulet, a la coke, au crack, comme Sarkozy celui la !  Quelle famille de fous !!!!

L'armée libyenne est en pleine deroute  dans tout le pays et la ville de Benghazi fait la chasse aux mercenaires francais et africains venus massacrer les manifestants. En esperant que les libyens expulsent toutes les multinationales francaises, anglaises et americaines tres rapidement car ces multinationales sont celles qui ont mis en place et supporté le traitre Kadhafi dans sa repression sauvage contre le peuple.

L'agent de la DGSE Kadhafi, protégé par le gouvernement sarkozyste massacre en plein jour. La France-Israel du colon israelien Sarkozy est tenue pour responsable du carnage en cours. Des mercenaires francais violent des femmes dans plusieurs villes de Libye!


Libye : massacre lors de funérailles à Benghazi

(JPG)
Rassemblement massif à Benghazi pour les funérailles des manifestants massacrés par les milices de Kadhafi
Les forces libyennes de répression ont ouvert le feu sur un enterrement dans la ville orientale de Benghazi, tuant au moins 15 personnes et en blessant des dizaines d’autres, alors que les protestations contre Mouammar Kadhafi, dirigeant du pays depuis plus de 40 ans, se sont poursuivies.


Les victimes participaient aux funérailles de samedi organisées pour les manifestants qui avaient été abattus lors des manifestations anti-gouvernementales dans la ville au cours de la semaine dernière, selon des témoins, ce qui porte le nombre de morts à plus d’une centaine en six jours de protestations, selon les groupes d’opposition.













Le docteur Mariam, parlant depuis un hôpital de Benghazi, a déclaré à Al Jazeera : « C’est un massacre ici. L’armée tire sur tous les manifestants avec des balles réelles, je l’ai déjà vu de mes propres yeux. Les forces militaires sont partout. Même dans l’hôpital où je travaille, nous ne sommes pas sûrs. Il y avait un garçon de 8 ans qui est décédé, l’autre jour à cause d’une balle dans la tête. Qu’a-t-il fait pour mériter cela ? »
Ahmed, un résident de Benghazi, a déclaré : ... « En ce moment, la situation est encore pire que plus tôt aujourd’hui. Et dans un hôpital voisin, au moins 150 personnes ont été admises, des blessés et des morts. En ce qui concerne [des informations faisant état de] mercenaires africains vus à Benghazi, je n’en ai pas vu, mais l’armée est partout. »

Un autre médecin nous a dit plus tôt depuis Benghazi, que l’hôpital Al Jalah où il travaille a reçu 15 corps et a traité de nombreuses personnes suite à la fusillade lors de l’enterrement.

Il a déclaré aussi que l’hôpital avait compté 44 décès au total en trois jours, en ajoutant qu’ils avaient du mal à soigner les blessés.

« Ce n’est pas un hôpital bien équipé et ces blessés viennent par vagues. Tous ont des blessures très graves, impliquant la tête, la poitrine et l’abdomen. Ils sont blessés par balles de fusils à grande puissance. »
« Tous sont des civils âgés de 13 à 35 ans. Il n’y a pas de policiers ou militaires blessés, » a-t-il dit, ajoutant qu’il n’y avait aucun moyen que les blessures aient pu être provoquées par autre chose que les forces de sécurité.

« C’est absolument une politique consistant à tirer pour tuer », dit-il.

Des hôpitaux « submergés »

Ces décès surviennent alors que les informations font état d’une brigade militaire de Benghazi qui serait tombée aux mains de la population. Le médecin de Benghazi a déclaré à Al Jazeera que les manifestants ont pris d’assaut samedi le bâtiment.

Le massacre a eu lieu après que Human Rights Watch ait déclaré plus tôt samedi que 84 personnes étaient mortes au cours des trois derniers jours.

Ahmed, un homme d’affaires et résidant de Benghazi - qui a refusé de donner son vrai nom pour sa propre sécurité - a déclaré à Al Jazeera que les hôpitaux de la ville ont été submergés par le nombre de morts et de blessés et se sont trouvés à court de sang.

« C’est un grand, grand massacre. Nous n’avons jamais entendu parler de quelque chose comme ça avant. C’est horrible », dit-il.

« La fusillade est toujours en cours en ce moment. Nous sommes à environ 3 kms de là, et nous avons vu ce matin de nouvelles troupes de l’armée dans la ville. Vous pouvez entendre les tirs maintenant. Ils ne se soucient aucunement de nous. »

Les protestations s’étendent

Selon des témoins, des milliers de personnes ont pris part à des manifestations pacifiques dans la ville de Misurata à l’ouest de la Libye. Ils semblaient manifester contre la brutalité de l’état, plutôt que pour un changement de gouvernement.
(JPG)
Petit rappel : en juillet 2007 Zébulon 1°, accompagné entre autres de l’ineffable Rama Yade [secrétaire d’état aux droits de l’homme à géométrie très très variable] et du très temporaire Bockel [transfuge du PS et représentant zélé de la politique néo-coloniale française en Afrique] ont fait une visite en Libye pour caresser Kadhafi dans le sens du poil et lui soutirer quelques contrats...
Mohamed Abdulmalek, le président de Libya Watch - un groupe de défense des droits de l’homme qui surveille les dénis de droits dans le pays - a expliqué que le délai constaté pour les protestations à l’ouest du pays est dû à la forte présence des forces de sécurité.

« Le décalage dans l’insurrection dans l’ouest n’est pas parce que les gens n’ont pas envie de manifester », a-t-il déclaré à Al Jazeera depuis le Royaume-Uni.
« Mais la présence de la police à Tripoli, par exemple, était si dense que les gens se sont réunis un par un au début. Le régime libyen a anticipé cette tactique et les places de Tripoli ont été occupées par les forces de sécurité et les gens n’ont pas pu se rassembler. »

« Mais finalement, la pression dans la capitale a commencé à s’exprimer en dehors de Tripoli, et vous voyez les gens se révolter. Nous n’avons aucun doute que l’est et l’ouest s’uniront. »

Vérifier les informations en provenance de la Libye est difficile depuis le début des manifestations, à cause des restrictions sur l’entrée de journalistes dans le pays et à cause du black out imposé sur Internet et les réseaux de téléphone mobile par le gouvernement.

Le gouvernement libyen a bloqué la diffusion de la chaîne de télévision Al-Jazeera dans le pays et les gens ont également signalé que le site Web de la même chaîne est inaccessible.

19 février 2011 - Al JAzeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/a...
Traduction : Info-Palestine.net
http://www.info-palestine.net/impression.php3?id_article=10196

No comments: