Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Sunday, February 03, 2008

'OPERATION NOVEMBER 1950' : Sarkosy, Olmert, Tewfik et la DST derriere les attentats du 11 Decembre 2007 contre l'ONU


NDLR: Email anonyme publie tel quel.


J'ACCUSE SARKOSY ET LA DST D'ETRE le GSPC/AQMI: Les reseaux terroristes franco-israliens, les attentats contre l'ONU et les massacres de civils au Maghreb

Je soussigné m.hamadouche du journal liberté ci-joint envoyé par la boite électronique despaleis@yahoo.fr au responsable du site news.stcom.net que mon article joint du 29/04/2007 Petition jaunissant et feuille morte.



Serail fait suite au blocage de la pétition du mis en cause en date du 08/04/2007 parce que nous avons été mis au courant que la DST stoppera cette pétition par ailleurs le dit Tahraoui Hanane se trouve à Istanbul d’où il a procédé à l’attentat de ce 31/01/2008 REVELATION DU FRANÇAIS PIERRE ROBERT AU PROCES DE RABAT


Le cerveau des attentats de Casablanca est un agent de la DST Le Quotidien d'Oran, 9 september 2003.



LE MIS EN CAUSE A ETE ENVOYE PAR MA PERSONNE A BERKANE PROCES DU 04/10/2001 POUR PREVENIR CET ATTENTAT PROGRAMME PAR LA DST.



L’islamiste Pierre Robert accusé d’être le commanditaire des attentats de Casablanca a impliqué la DST française en révélant qu’il a été un agent infiltré dans la mouvance islamiste algérienne pour le compte des services spéciaux français. Le procès de Pierre Robert, alias Yacoub, «El Hadj» ou «Abou Abderahmane» présenté comme le chef de la cellule de la Salafya Djihadia qui a organisé le quintuple attentat de Casablanca, le 16 mai dernier, a jeté un véritable pavé dans la marre en avouant, à la barre, qu’il avait «effectué des enquêtes dans les milieux islamistes, en France et en Belgique» pour le compte de la Direction de la surveillance du territoire (DST), le contre-espionnage français: «J’ai été contacté à l’époque de la Coupe du monde de 1998 par la DST, pour enquêter dans les réseaux islamistes algériens en France et je l’ai fait», a-t-il lâché devant ses juges à Rabat où il comparait depuis hier avec 33 islamistes salafistes marocains.



Pierre Robert livrera également le nom de son contact dénommé «monsieur Luc», au sein de la DST qui devait être son officier traitant, en affirmant qu’il avait perçu des «sommes d’argent» pour ses différentes missions d’infiltration dans les milieux islamistes algériens, sans préciser lesquels. Cela a coïncidé avec le démantèlement d’un réseau de 16 Algériens, Tunisiens et Marocains opéré conjointement dans 5 pays européens, dont la Belgique et la France et qui menaçaient, à travers des attentats à la bombe, la Coupe du monde 1998 ainsi que la Cathédrale de Strasbourg.



LE MIS EN CAUSE A ETE ENVOYE PAR MA PERSONNE A BERKANE PROCES DU 04/10/2001 POUR PREVENIR CET ATTENTAT PROGRAMME PAR LA DST



C’est à cette époque que Pierre Robert a été recruté par la DST, soit l’époque où il était déjà converti à l’Islam, après un voyage en Turquie et où il avait monté une affaire de revente de voitures d’occasion entre l’Allemagne, la Belgique et l’Espagne. Ce qui, apparemment, lui a servi de solide couverture. Les révélations de Didier Robert ne semblent pas pourtant être des affabulations pour sauver uniquement sa peau.



Le Français n’a pas hésité, également, à clamer devant le tribunal de Rabat qu’il a été «torturé et violé», lors des interrogatoires de la police marocaine. Des accusations de torture qui ont mis dans l’embarras les magistrats marocains, lorsque le prévenu a indiqué qu’en France «on n’interroge pas les gens en les faisant asseoir sur une bouteille», en se plaignant du juge qui l’empêchait de s’exprimer.



Mais ces déclarations sur ses rapports avec la DST française éclairent d’un jour nouveau les rapports troubles des services spéciaux français avec les islamistes. Bien sûr, le ministère de l’Intérieur français s’est empressé de démentir l’information. La DST est concernée dans l’enquête de Casablanca, du fait que 3 ressortissants français ont péri dans les attentats. Le lendemain des faits, 14 agents de la DST sont arrivés au Maroc, dont des spécialistes de l’identification judiciaire, des spécialistes en explosifs et des experts du laboratoire central, pour épauler leurs homologues marocains.



Paris avait exprimé une solidarité policière et judiciaire de premier ordre aux Marocains, leur transmettant le dossier de Didier Robert. Le problème est qu’il ne mentionnait pas que cet islamiste, qu’on présente proche d’Oussama Ben Laden était, en fait, une taupe des services secrets français. Ce qui risque de provoquer une mini tempête politique entre Rabat et Paris.



Car comment expliquer aux Marocains qu’un «agent» de la DST soit à la tête de la cellule qui a planifié et exécuté le plus terrible attentat terroriste qu’ait jamais connu le Royaume de Mohamed VI. Et pourquoi la police marocaine n’a pas été informée ? La seconde équation qui devrait éclabousser la DST est son utilisation d’islamistes dans l’infiltration de réseaux algériens.



La DGSE et la DST ont toujours rejeté toute implication, même indirecte, dans les réseaux islamistes algériens en France ou en Europe, malgré les zones d’ombre qu’ont laissé des affaires comme celles du détournement de l’Airbus d’Air France, l’assassinat des 7 moines de Tibherine et l’exfiltration d’islamistes et de membres du GIA depuis l’Algérie vers la France.



L’utilisation de Didier Robert illustre de manière trouble, les connivences existantes et surtout l’intérêt des services secrets français et européens à ne pas inquiéter les membres les plus connus des réseaux terroristes installés sur leurs territoires.



LE MIS EN CAUSE A ETE ENVOYE PAR MA PERSONNE A BERKANE PROCES DU 04/10/2001 POUR PREVENIR CET ATTENTAT PROGRAMME PAR LA DST



Ce que nous ajoutons à l’envoi de l’ex chef du gouvernement ci-dessus par ailleurs notre article du 29/04/1997 culture de la manipulation de la suspicion et de la main de l’étranger est relative à la DST française."

No comments: