شبكة الإستخبارات الإسلامية

"They plot and plan but ALLAH also plans and ALLAH is the best of Planners." Qur’an VIII – 30

‘’ويمكرون ويمكر الله والله خير الماكرين ‘’: قال الله عزَّ وجل

سورة الأنفال

رضيت بالله ربا و بالإسلام دينا و بمحمد صلى الله عليه و سلم نبيا رسولا لا إلـه إلا اللـه ... محمد رسـول اللـه

This is default featured slide 1 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 2 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 3 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 4 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 5 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

Showing posts with label Blocus de la bande de Gaza. Show all posts
Showing posts with label Blocus de la bande de Gaza. Show all posts

Wednesday, January 14, 2009

La résistance met en échec plusieurs tentatives de l’occupation israélienne de pénétrer à Gaza


Gaza – CPI



La résistance palestinienne, en tête les brigades d’Al-Qassam, branche militaire du mouvement du Hamas, ont pu mettre en échec la deuxième tentative des forces israéliennes d'occupation de pénétrer dans la ville de Gaza, par plusieurs axes.


Les brigades d’Al-Qassam confirment que leurs combattants ont pu directement toucher onze engins militaires israéliens, dans le quartier de Tel Al-Islam et Az-Zaytoune. Deux autres engins ont été indirectement touchés.


Après le discours de victoire donné par Ismaël Haniyeh, premier ministre palestinien, la nuit dernière, les forces israéliennes d'occupation ont essayé d’enregistrer une quelconque victoire. Sous un bombardement intense et en utilisant des obus au phosphore blanc, des dizaines de tanks israéliens ont essayé d’avancer, dans plusieurs axes.


Les envoyés de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) indiquent que c’était à partir des zones découvertes que les occupants israéliens ont essayé de pousser leurs tanks vers la zone Cheikh Ajleen et Tel Al-Islam et le quartier As-Sabra.


Les brigades d’Al-Qassam se sont engagées directement avec les envahisseurs en tirant vers leurs engins des obus RPG. L’envoyé de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) a mis en document beaucoup d’histoires héroïques des combattants des brigades d’Al-Qassam.


De leur côté, les Comités de la résistance populaire, les Saraya Al-Quds, branche armée du mouvement du Djihad Islamique, et les brigades des Moudjahidin ont, eux aussi, pu faire face aux forces israéliennes d'occupation avec leur obus anti-tanks et anti-blindés.


Pour couvrir leur échec, les forces israéliennes d'occupation ont bombardé les zones de façon inconsidérée, causant des martyrs et des blessés.
C’est la deuxième tentative échouée de la part des Israéliens d’envahir la ville de Gaza. Chaque fois, ils sont repoussés à ses confins.


Une unité d'Al Qassam s'est infiltrée, mardi soir 13/1, derrière les forces armées sionistes qui ont tenté d'envahir l'est de la montagne d'Al Kachef, au nord de Gaza, en soulignant que plusieurs blindés ont été ciblés.


"On a pris en cible un rassemblement de 10 chars et blindés de l'occupation, avec des obus et des roquettes "RPG", après qu'un groupe de nos résistants s'est infiltré derrière les soldats occupants qui tentaient d'envahir l'est de la montagne d'Al Kachef, où plusieurs soldats sionistes ont trouvé la mort", a souligné une source d'Al Qassam.


Les brigades d'Al Qassam ont déclaré que l'armée de l'occupation a échoué complètement d'atteindre ses objectifs sur le terrain, sauf d'assassiner les enfants, les femmes et personnes âgées, en bombardant leurs maisons, et que l'armée israélienne a reçu une bonne gifle avant le début prétendu de sa 3ème phase contre Gaza, alors que depuis 18 jours d'agressions elle n'a réellement rien réalisé que le massacre des civils.


Les brigades d'Al Qassam ont confirmé que la résistance nationale va poursuivre ses combats face aux crimes nazis sionistes jusqu'à la réalisation et la récupération de tous les droits légaux du peuple palestinien, tout en affirmant leur ferme volonté pour lutter avec obstination contre les forces de l'occupation et protéger les palestiniens civils innocents.


Un expert militaire de l'occupation sioniste a révélé que le but donné au cours de la guerre ouverte qui se produit dans la Bande de Gaza pour frapper les forces du Hamas et arrêter le lancement de ses roquettes, s'est réduit maintenant mais elle ne va pas influer sur sa capacité.


L'ancien chef qui a été chargé à la filière de la planification de stratégie, dans l'armée occupante et chef de l'unité d'études israélo-palestiniennes à l'institut des études stratégiques, Shlomo Broum, a affirmé, le mardi 13/1, lors de ses déclarations à la 7ème chaîne sioniste, que l'armée ne pourrait jamais réaliser ses objectifs que par la réoccupation de Gaza, sinon il serait vraiment impossible d'atteindre aucun de ces objectifs annoncés.


Il s'est réitéré que son état sioniste ne veut pas réoccuper, de nouveau, la Bande de Gaza, en faisant allusion à l'échec de l'armée occupante israélienne qui n'a pas encore réalisé les objectifs de sa compagne agressive contre Gaza, malgré 18 jours du début de ses opérations militaires.


Il a indiqué également que son gouvernement dirige sa guerre à travers deux axes, dont l'un est militaire à travers le bombardement de Gaza, et l'autre diplomatique, notamment l'Égypte qui est désignée capable de parvenir aux objectifs de l'occupation dont l'arrêt du lancement des roquettes Qassam, le bombardement des tunnels et mettre fin au marché clandestin d'armes.
Share:

Monday, April 14, 2008

Debut des operations sionistes dans la bande de Gaza et le Moyen Orient


Un génocide annoncé


Saleh Al-Naami - Al Ahram Weekly



En d’autres circonstances le scandale aurait éclaté, mais quand ce sont des rabbins influents qui réclament l’annihilation des Palestiniens, le monde reste sans sourciller, écrit Saleh Al-Naami


« Tous les Palestiniens doivent être tués : hommes, femmes, enfants en bas âge, et même leurs animaux. » C’était l’avis religieux publié il y a une semaine par le Rabbin Yisrael Rosen, directeur de l’institut Tsomet, un institut religieux depuis longtemps fréquenté par des étudiants et des soldats dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Dans un article publié par de nombreux journaux religieux israéliens il y a deux semaines et repris par le journal libéral « Haaretz » le 26 mars, Rosen a affirmé qu’il était évident que la Torah justifiait cette prise de position.

Rosen, une autorité pouvant émettre des avis religieux pour les juifs, a écrit que les Palestiniens étaient comme la nation des Amalekites qui avaient attaqué les tribus israélites sur leur route vers Jérusalem après que ces tribus se soient sauvées d’Egypte sous la conduite de Moïse. Il a également écrit que Dieu avait envoyé par le biais de la Torah une loi qui avait autorisé les juifs à massacrer les Amalekites, et que cette loi faisait partie de la jurisprudence juive.

L’article de Rosen, qui a fait beaucoup de bruit en Israël, reprenait le texte de loi dans la Torah : « Annihilez les Amalekites du premier au dernier. Tuez-les et prenez leurs biens. Ne montrez aucune pitié. Tuer sans interruption, l’un après l’autre. Ne laisser aucun enfant, ni aucune plante, ni aucun arbre. Tuer leurs animaux, des chameaux jusqu’aux ânes. » Rosen ajoute que les Amalekites ne sont pas une race ou une religion particulière, mais plutôt tout ceux qui détestent les juifs pour des motifs religieux ou nationalistes. Rosen va jusqu’à dire qu’il y aura « des Amalekites tant que il y aura des juifs. A chaque époque les Amalekites se distingeront des autres races pour attaquer les juifs, et ainsi la guerre contre eux doit être générale. » Il milite pour l’application de « la loi pour les Amalekites » et dit que les juifs doivent s’engager à mettre cette loi en application dans tous les domaines parce que c’est « un commandement divin ».

Rosen n’hésite pas à définir « les Amalekites à notre époque » comme étant les Palestiniens. Il écrit : « ceux qui tuent des étudiants pendant qu’ils étudient la Torah, et qui envoient des missiles sur la ville Siderot, sèment la terreur dans les coeurs des hommes et des femmes. Ceux qui dansent au-dessus du sang sont les Amalekites, et nous devons répliquer avec haine. Nous devons nous débarrasser de toute trace d’humanité dans la façon de les traiter de sorte que nous sortions victorieux. »

Le véritable scandale est que la plupart de ceux qui sont autorisés à émettre des avis religieux pour les juifs soutiennent la prise de position du Rabbin Rosen, comme l’a confirmé le journal « Haaretz ». À la tête de ceux qui sont du même avis se trouve le Rabbin Mordechai Eliyahu, la principale autorité religieuse dans le courant national religieux israélien aujourd’hui, et ancien rabbin en chef d’origine oriental pour Israël. L’opinion de Rosen obtient également l’appui du Rabbin Dov Lior, président du Conseil des rabbins de Judée et Samaria (Cisjordanie), et du Rabbin Shmuel Eliyahu, rabbin en chef de Safed et candidat pour le poste de rabbin en chef d’Israël. Un certain nombre de dirigeants politiques ont également montré de l’enthousiasme pour cette opinion, avec parmi eux Ori Lubiansky, le maire de Jérusalem.

Il n’y a aucun doute parmi les observateurs en Israël que l’attentat à Jérusalem il y a trois semaines dans lequel huit étudiants juifs ont été tués dans une école religieuse a été déterminant pour que les autorités juives émettent des avis religieux d’une nature raciste et haineuse. Le jour suivant l’attentat de Jérusalem, un certain nombre de rabbins menés par Daniel Satobsky ont émis un avis religieux invitant la jeunesse juive et « tous ceux qui croient en la Torah » de prendre leur revanche sur les Palestiniens avec toute la hâte possible.

Une semaine après l’opération, un groupe des principaux rabbins a émis un avis religieux sans précédent autorisant l’armée israélienne à bombarder des secteurs civils palestiniens. L’avis a été émis par « l’association des rabbins de la terre d’Israël » et déclare que la loi religieuse juive permet le bombardement de zones résidentielles civiles palestiniennes si ces zones sont à l’origine des attaques vers des zones résidentielles juives. L’avis dit également : « quand les résidants des villes entourant des colonies et des centres de population juives tirent des obus en direction des colonies dans le but d’apporter la mort et la destruction, la Torah permet que des obus soient tirés vers les lieux de mise à feu même si les habitants civils sont dans ces zones. »

L’avis ajoute que parfois il est nécessaire de répondre immédiatement avec des tirs d’obus sur les zones de lancement, sans donner d’avertissement préalable à la population palestinienne. Il y a une semaine, le Rabbin Eliyahu Kinvinsky, la deuxième autorité dans le courant religieux orthodoxe, a émis un avis religieux interdisant l’embauche d’Arabes, en particulier dans les écoles religieuses.

Cet avis religieux succédait à un précédent avis qui avait été publié par le Rabbin Lior interdisant l’embauche d’Arabes et la location d’appartements résidentiels à leur bénéfice dans les quartiers juifs. Afin de favoriser un climat qui permette à des organisations juives extrémistes de continuer à attaquer les citoyens palestiniens, Rabbin Israël Ariel, un des rabbins les plus importants dans le complexe des colonies en Cisjordanie, a récemment émis un avis religieux interdisant que les juifs religieux impliqués dans les attaques contre des Palestiniens soient présentés devant des tribunaux civils israéliens. Selon cet avis, ils doivent exiger à la place d’être présentés devant les cours de justice de la Torah qui suivent la loi religieuse.

Le journal « Haaretz » a noté que ce que le Rabbin Ariel essayait de mettre en œuvre par cet avis religieux avait en fait déjà eu lieu. Le premier exemple est qu’une cour de justice dans Kfar Saba avait ordonné la relaxe d’une jeune femme juive appelée Tsevia Teshrael qui avait attaqué un fermier palestinien dans la région centrale de la Cisjordanie. Et il y a des autorités religieuses juives qui glorifient les meurtres et félicitent les terroristes, tels le Rabbin Yitzhaq Ginsburg, un des premiers rabbins en Israël qui a édité un livre dont le titre est « Baruch le héros » en mémoire de Baruch Goldstein qui a commis le massacre de la mosquée Ibrahimi en 1994 où il a ouvert le feu et tué 29 Palestiniens pendant que ceux-ci récitaient la prière de l’aube dans Hébron au sud de la Cisjordanie. Ginsburg estime que son acte était « honorable et glorieux ».

Le danger de ces avis religieux réside dans le fait que les autorités religieuses qui les publient jouissent d’une grande estime dans la jeunesse juive religieuse. Et tandis que seulement 28% de la population israélienne se déclare religieuse, plus de 50% de cette même population se définit comme conservatrice et accorde la première importance aux avis publiés par les autorités religieuses juives. Selon une étude réalisée par le département des sciences sociales de l’université de Bar Elon, plus de 90% de ceux qui se définissent comme religieux croient que si les lois de l’Etat et les décisions du gouvernement sont contradictoires avec les avis religieux publiés par des rabbins, ils doivent ignorer les premiers et agirent selon les seconds.

Ce qui accorde aux avis religieux racistes un impact plus profond et de plus grande envergure est le fait que les disciples du courant religieux sioniste, qui forment presque 10% de la population, avaient cherché la dernière décennie à prendre la direction de l’armée et des organismes de sécurité. Ils procèdent ainsi en s’offrant volontairement pour le service dans les unités spéciales de combat. Les services de communication dans l’armée israélienne indiquent que bien que le pourcentage de disciples de ce courant soit plutôt bas dans les études démographiques réalisées, ils forment plus de 50% des officiers dans l’armée israélienne et plus de 60% des commandants d’unités spéciales.

Selon un sondage d’opinion réalisé par le centre interdisciplinaire Herzliya et publié l’année dernière, plus de 95% des soldats et officiers religieux déclarent exécuter les ordres du gouvernement élu et de leurs chefs dans l’armée seulement si ces ordres sont en accord avec les avis religieux publiés par les principaux rabbins et autorités religieuses.

Wasil Taha, député arabe de la Knesset du parti Tajammu dirigé par Azmi Bishara, indique que ces avis religieux aboutissent à des crimes. Il mentionne que des avis religieux publiés par un certain nombre de rabbins au milieu de 1995 ont conduit à l’assassinat de l’ancien premier ministre israélien Yitzhak Rabin. « Si c’est ce qui se produit lorsque des avis religieux poussent à attaquer des dirigeants juifs tels que Rabin, que va-t-il se passer au moment où ces avis ordonneront des attaques contre les dirigeants palestiniens et le peuple palestinien ? » demande-t-il. « Nous, en tant que responsables arabes, avons commencé à ressentir un manque de sécurité à la suite de cette pléthore d’avis religieux, et nous nous rendons compte que la question exige beaucoup d’attention de la part de nos mouvements car nous sommes certains qu’il y a des personnes qui cherchent à mettre en application ces avis, » déclare-t-il l’hebdomadaire d’Al-Ahram.

Taha répond négativement à ceux qui s’interrogent sur le rôle du gouvernement et du personnel politique israélien dans l’opposition à ces avis religieux extrémistes. « Les ministres dans le gouvernement israélien et les députés de la Knesset se font concurrence pour inciter à la haine à l’encontre des Palestiniens et n’hésitent pas à menacer d’expulsion en dehors des frontières les Palestiniens qui vivent sur leur terre d’Israël et portent la citoyenneté israélienne, comme l’a fait le député Avigdor Lieberman et représentant d’Evi Etam, » indique Taha.

Il note que les citoyens palestiniens en Israël ont commencé à prendre des mesures d’une précaution extrême depuis que sont publiés ces avis religieux, dont des mesures de sécurité autour des mosquées et des bâtiments publics, ainsi que des campagnes d’information auprès des responsables de manifestations publiques de sorte que des membres d’organismes juifs terroristes puissent être empêchés d’attaquer les participants. Taha soutient que les secteurs de la population palestinienne très probablement menacés par ces avis religieux sont ceux qui vivent dans les diverses villes peuplés à la fois par des juifs et des Palestiniens, tels que Haïfa, Jaffa, Lod, Ramleh et Jérusalem.

L’auteur et chercheur palestinien Abdul-Hakim Mufid, de la ville d’Um Fahem, soutien que les avis religieux des rabbins ont surtout gagné en importance à cause de l’harmonie qui règne entre la rhétorique officielle et celle des rabbins. Mufid note que les établissements israéliens officiels n’ont pas essayé de s’opposer à la rhétorique « fasciste » exprimée par ces avis religieux alors qu’ils pourraient le faire. « La plupart des rabbins qui émettent des avis religieux de nature tyrannique sont des employés officiels dans des organismes d’état et y perçoivent des salaires. Et l’état israélien n’a pas jugé que ces rabbins devaient rendre des comptes ni cherché à interdire la publication de tels avis, » dit-il à « Al Ahram Weekly ».

Mufid précise que l’institution politique officielle est en crise, le consensus sioniste qui soutient ces avis religieux devenant de plus en plus fort, et il offre comme exemple les avis religieux relayés par le Rabbin Meir Kahane au début des années 80 pour justifier son appel à expulser avec force les Palestiniens. Mufid ajoute qu’Israël encourage dans la pratique tous ceux qui assassinent des Palestiniens, et rappelle la manière dont le gouvernement israélien a traité les recommandations de la Commission Orr qui a enquêté sur le massacre par la police israélienne de 13 Palestiniens disposant de la citoyenneté israélienne en octobre 2000. Le gouvernement a bouclé le dossier bien que la commission ait confirmé que la police avait agi avec agressivité envers les citoyens palestiniens. Mufid suggère que ce qui permet à la campagne raciste des rabbins de gagner en influence est le silence des voix de gauche et des voix libérales, et l’absence de toute mobilisation directe contre cette réthorique.
Share:

Wednesday, March 26, 2008

Les Palestiniens de Gaza perdent leur gagne-pain

NDLR: Mesures anti-musulmanes lors de la viste de l'agent israelien a Londres. Pour assurer la securite du l'agent du mossad, le MI5 a fait couper l'electricité aux alentours du chateau de Windsor ou la racaille sioniste dinne en ce moment meme. Resultat, nous etions dans le noir de 17H30 jusqu'a 20H45... Quand on sait que le chef du MI5 est un agent israelien, on comprend que ceux-ci aient peur de ceux qui les denoncent et les traquent quotidiennement. Tu fais dans ton froc Sarko, dis moi tu penses t'en tirer comment avec le faux, usage de faux et recel de mon passeport... Tu etais bien ministre de l'interieur lorsque tu a ordonné a tes sbires de le falsifier... Quoi, il est interdit d'enqueter sur le mossad ?
Alentours de Windsor, Berkshire, le Mercredi 26 Mars 2008, 22H19...
Al Mezan - Rapport



Les Forces d’Occupation Israéliennes (IOF) continuent d’assiéger hermétiquement et d’empêcher tout déplacement de personnes ou de marchandises hors de la Bande de Gaza.

Ceci inclus les patients agonissant du fait de l’interdiction d’accès aux hôpitaux à l’extérieur de la Bande. Des sources du Ministère de la Santé Palestinien ont révélé que plus de 100 patients sont morts depuis la mi-juin 2007. En plus de cela, le siège a causé l’effondrement de l’économie, privant ainsi des dizaines de milliers de Palestiniens de leurs moyens de subsistance.

Dans un nouveau registre, le siège menace le secteur de la pêche, qui emploie 5 000 Palestiniens de Gaza. Trois milles de ces derniers étant pêcheurs. La sévère réduction de fioul par les IOF affecte leur travail de manière directe. La plupart des bateaux de Gaza ont de petits moteurs qui fonctionnent uniquement au benzène. Les plus gros bateaux de pêche, qui sont au nombre de seize dans la Bande, fonctionnent au diesel.

Chacun de ces bateaux consomme 700 litres de diesel par jour. Ce qui porte la consommation de tous les bateaux à 11 200 litres quotidiennement. En plus de cela, les pêcheurs utilisent du gaz de ville pour éclairer la mer dans le but d’attirer les poissons. . Les réductions de fioul par les IOF entraîne une situation préoccupante pour Gaza. La pêche, dans la Bande de Gaza, est saisonnière et autorisée uniquement dans les eaux peu profondes, de 3 à 5 milles nautiques au-delà des côtes. En plus de cela, Gaza manque d’usines de pisciculture. Les pêcheurs attendent anxieusement les trois mois de la saison de la pêche à la sardine, qui débute en Avril.

Depuis début Mars 2008, les IOF ont autorisé seulement 100 000 litres de benzène à entrer dans la Bande chaque jour. Ceci est la moitié de la quantité qui était autorisée avant Mars. Seulement 1 297 600 litres de diesel ont été autorisés à entrer dans la Bande depuis le 1er Mars 2008. La Bande de Gaza a besoin, en moyenne, de 400 000 litres de diesel chaque jour ; ce qui signifie que la quantité nécessaire de fioul jusqu’à ce jour était 4 400 000 litres.

Il n’y a pas seulement des dégâts sur l’industrie de la pêche, d’autres secteurs sont aussi touchés, dont le secteur des ONG, qui délivre une partie de l’assistance humanitaire ainsi que d’autres services essentiels. La pénurie de fioul commence à affecter le travail des ONG. Ce fut particulièrement le cas lors des attaques des IOF dans la Bande la semaine dernière.

Les voitures de civils ne peuvent bouger et le prix exorbitant du fioul empêche tout déplacement, ce qui exacerbe les souffrances de la population étant donnée la sévère restriction économique. Le siège contribue directement à l’augmentation sans précédent de la pauvreté et du chômage à laquelle on assiste aujourd’hui.

Le Centre pour les Droits de l’Homme Al Mezan réitère sa ferme condamnation du siège permanent imposé sur la Bande de Gaza, qui constitue une grave atteinte au droit international humanitaire. Les IOF expliquent qu’ils fournissent aux habitants leurs "besoins minimums" en fioul. Ceci qui contredit le droit international et c’est une mesure que les IOF prennent elles-mêmes, et à volonté.

Le droit international est fait pour s’assurer que les besoins de la population sont satisfaits, cela même dans des conditions de conflit et/ou d’occupation. Satisfaire les besoins des civils sous contrôle des IOF n’est pas un devoir des IOF, c’est un droit de la population. La notion même de "besoins minimums" est une invention sans précédent des IOF et ne se fonde pas sur le droit international humanitaire.

Al Mezan appelle encore une fois la communauté internationale à mettre fin à son silence et maintenir son devoir légal et moral envers la population des Territoires Palestiniens Occupés, particulièrement dans la Bande de Gaza. Elle doit agir de manière forte et rapidement pour mettre fin au siége imposé à la Bande de Gaza qui menace les vies et les moyens de subsistance des civils, qui ont besoin d’une protection internationale urgente.



17 mars 2008 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/v2/ar...
Traduction de l’anglais : Lauriane
Share:

Sunday, February 03, 2008

Genocide in Palestine


Appeal to the Outside World: - Israeli Electric Outrage Inflict Serious Damage on Gaza Strip Hospitals


Hiyam Noir, PalestineFreeVoice


Al -Shifa Hospital Gaza City November 2007Photo Fady Adwan PalestineFreevoice



February 1, 2008



The Israel intention to inflict pain, injury, and evil on its neighbour the Palestinians, became once again the grime reality facing thousands of Gaza strip residents. In the late afternoon on Friday, parts of the electricity supply , from the vital "Baghdad " line was cut of in large areas in Gaza Strip including Gaza City.Thousands of residents were thrown into darkness, encountering the bitterly cold weather, without having heath in their homes.Even more serious and dangerous is the monstrous offense of evil, that are effecting medical centers dependent on electric supply from the "Baghdad" line - many medical centers including hospitals were on Friday night immersed into darkness.


The "Baghdad" line is extremely important for medical centers, in particular the Emergency medical center at the Al-Shifaa Hospital in Gaza City.The director of the Gaza electric company has appealed to humanitarian and international human rights organizations to intervene.The situation is serious, Gaza City already endures power outages of up to 24 hours/day - the two electric transformers in Gaza Strip has been targeted and bombed several times by the Israelis air strikes.The Islamic Republic of Qatar announced on Wednesday, that 5.5 million US dollars will be funded in emergency aid to the Gaza Strip.The aid will be used for basic medical supplies, food stationary supply . Some of the money will be used to repair the Gaza Strip sewage system, badly damaged by the Israelis bombardments.



A Qatari Red Crescent official, Mr. Rashid Al-Hindi currently visiting Cairo, is quoted as saying that Gaza Strip Hospitals is calling the world for releave, Al-Hindi also emphasized the importance of sanitation maintenance in homes of the many needy and poverty-stricken Gaza Strip Palestinians.In regards to the Rafah border crossing issue, the Israelis on Friday as expected, declared the areas close to the Egyptian border as closed military zones.The Zionists have also closed the roads by the border.


The Highway 10, linking Eilat in Israel with Sinai, and areas nearby has been closed and the civilian population are prevented from using connecting public roads.



Copyright reserved 2003 - 2007 PalestineFreeVoice
Share:

Wednesday, January 23, 2008

UK governement under 'Friends of Israel' control : Did you say a genocide ?


Démystification des allégations israéliennes


Avez-vous visité les hôpitaux, parlé aux médecins débordés, vu les machines de dialyse et autres équipements à l'arrêt par manque de pièces de rechange grâce au blocus d'Israël ? Avez-vous noté l'absence de stock de matériel médical jetable et des produits de nettoyage, vérifié les dispensaires pour constater le manque de médicaments de base, regardé les patients atteints de maladies cardiaques et rénales chroniques agoniser et mourir par manque de médicaments et parce que les Israéliens ne leur permettront pas de franchir la frontière pour une hospitalisation ?


Par Stu Littlewood

Les trois principaux partis politiques du Royaume-Uni ont chacun un groupe de pression des "Amis d'Israël" qui assure l'intégration des membres pro-israéliens à tous les niveaux clés du Parlement et du gouvernement. Le ministre responsable des Affaires étrangères pour le Moyen-Orient est un ancien président travailliste des Amis d'Israël. Son opposant «fantôme» est un membre conservateur des amis d'Israël. Vous voyez le tableau ......


Donc, après avoir visité Gaza en novembre, j'ai écrit aux présidents conservateur et travailliste des Amis d'Israël en joignant un appel désespéré reçu du Ministère de la Santé à Gaza et un article décrivant les terribles souffrances des civils innocents sous le siège cruel imposé par Israël. "Vous et votre famille apprécieront Noel, je l'espère. Mais les habitants de Gaza qui meurent de faim, non... Je me demande quelles mesures allez-vous prendre personnellement pour aider à mettre fin à la crise humanitaire ?"Le président travailliste n'a pas répondu. Aujourd'hui, après plus de 6 semaines, j'ai reçu une réponse du conservateur, James Arbuthnot. Voici ce que dit-il (en date du 17 janvier )....... "Il n'est pas dans l'intérêt d'Israël de voir les Palestiniens de Gaza souffrir de la faim et manquer de soins médicaux. La publicité égard d'Israël est loin d'être favorable, grâce à la situation à Gaza. Cependant Israël, en tant que démocratie, a le devoir de protéger ses citoyens.


En tant que démocratie responsable, il doit veiller à ce que les matériaux potentiellement dangereux et les marchandises qui pourraient être utilisées pour nuire aux citoyens israéliens n'entrent pas dans la bande de Gaza."Les organisations terroristes continuent à tirer profit de l'aide humanitaire qui est livrée à la bande. Le mois dernier, une opération des FDI a pris un camion à l'un des points de passage en Cisjordanie qui transportait environ 6,5 tonnes de nitrate de potassium. Le nitrate de potassium était caché dans des sacs de sucre qui étaient étiquetés comme faisant partie de l'aide humanitaire fournie par l'Union Européenne, et devait être utilisé par des terroristes dans la bande de Gaza. "Le nitrate de potassium est une substance interdite dans la bande de Gaza en raison de son utilisation par des terroristes pour la fabrication d'explosifs et de roquettes Qassam."Les attaques à la roquette depuis la Bande de Gaza continuent de frapper les villes situées à l'ouest du Néguev.


Le mois dernier seulement, il y a été identifié 113 frappes de roquettes. Une Qassam est tombée près d'une école de la ville de Sderot, mettant 20 civils, dont 10 enfants, en état de choc. "Le mois dernier, il y a eu 17 blessés israéliens et 2 morts israéliens par des attaques à la roquette. Depuis décembre de l'année dernière, 896 roquettes ont touché les villes de l'ouest du Néguev comme Sderot.«Les actions israéliennes dans la bande de Gaza ne sont pas des incursions militaires mais des réactions défensives pour tenter de mettre fin aux attaques effectuées sur des Israéliens dans leurs maisons, leurs écoles et leurs rues. "Des terroristes lancent des roquettes dans la Bande de Gaza depuis leurs maisons et des écoles (un exemple étant une école de l'ONU) et des endroits où ils se cachent délibérément derrière des civils. Israël prend toujours soin d'éviter les pertes civiles.


Le nombre de morts pourrait être beaucoup plus élevé et le risque pour les soldats israéliens bien moindre. "L'arrêt des attaques est une pré-condition évidente à tout espoir de négociations de paix et à l'amélioration de la situation humanitaire dans la bande de Gaza. En effet, le fait que les attaques se poursuivent envoie un message clair que le Hamas ne répond pas à toute tentative d'avancée."Malgré tout cela, ISRAËL continue de nourrir la main qui le mord." (sic)."Les terminaux sont ouverts pour la livraison de carburant et de gaz destinés à la Bande de Gaza. L'approvisionnement en électricité et le projet de purification de l'eau dans le nord de Gaza continueront à être maintenus. Depuis la prise de contrôle par le Hamas, un total de 8759 patients ont bénéficié d'une évacuation médicale. "Les camions d'aide continueront à être déchargés aux terminaux de Sufa, Erez, Nahal Oz, Kerem Shalom et Karni. Depuis le 16 juin 2007, date à laquelle le Hamas a pris le contrôle de Gaza, un total de 14279 camions d'aide et de 326.563 tonnes d'aide ont été livrés à Gaza.


"Des marchandises comme du riz, des fruits, des légumes, de la viande, du poulet, du poisson, des produits laitiers, du sucre, de la farine et de la levure ont été livrés à la Bande. "C'est le même homme qui a dit : «Certaines personnes disent que l'occupation par les Israéliens est le problème. Eh bien, si tel était le cas, quand Israël s'est retiré de Gaza, ils auraient pu s'attendre à en tirer un certain bénéfice, mais au lieu de cela ils ont obtenu une pluie de roquettes en provenance de Gaza " selon le magazine des Conservateurs nommé de façon humoristique "Eclairé ".


L'adresse email de M. Arbuthnot est arbuthnotj@parliament.uk


Quoi répondre ? Par où commencer ? Ummmm.........


Cher Monsieur Arbuthnot,La question que je vous posais tout simplement était : que proposez-vous de faire à titre personnel pour aider à mettre fin à la crise humanitaire à Gaza, où 1,4 millions de civils souffrent sous un blocus israélien, qui ne montre aucun signe de levée et qui se fait ressentir en profondeur. Cela s'appelle un châtiment collectif, l'un des crimes les plus vicieux du livre. Vous ne répondez pas. Peut-on donc conclure que vous êtes heureux de voir Gaza devenir la pire sorte de ghetto ?


Et tout à fait détendu de voir sa communauté chrétienne écrasée et réduite à une situation terrible aux côtés de leurs amis et voisins musulmans ?Je vois que vous vous êtes rendus en Israël tout récemment avec «les Amis». Dans quelle mesure vous êtes-vous écarté du programme soigneusement planifié par les Israéliens, je m'interroge ? Avez-vous parlé avec Jeff Halper de l'ICAHD et appris ce que le gouvernement israélien était vraiment capable de faire .... Comment il envisage de rendre l'occupation permanente et comment chaque mesure prise est conçue pour y arriver ?


Avez-vous rendu visite aux responsables musulmans? Ou à l'Église Catholique, qui est présente dans chaque ville et village, enseigne aussi bien aux enfants musulmans qu'aux enfants chrétiens, et dispose d'un superbe réseau de renseignements ... Avez-vous fait un saut pour parler avec le Patriarche Latin et entendre comment sont traités ses prêtres? Lors de votre visite à Bethléem avez-vous parlé avec "Open Bethleem", avez-vous écouté le maire, rencontré les survivants des 40 jours de siège de l'église de la Nativité ? Avez-vous fait la queue pendant des siècles avec les citoyens sur un checkpoint israélien alors qu'ils tentaient de se rendre au travail ?Vous êtes-vous arrêtés pour admirer le monstrueux mur avec ses tours armées encerclant le berceau du christianisme ?


Pensez-vous que Jésus serait impressionné ? Les bons citoyens de Hartley Wintney et de Fleet, que vous représentez, aimeraient-ils vivre entourés de cela ... et sans possibilité de se rendre à Londres ? Avez-vous pris un taxi palestinien et voyagé à travers la Cisjordanie occupée, pour vous retrouver exclus des autoroutes pour Juifs seulement ? Etes-vous passé à Hébron, Tulkarem, Naplouse et Jénine ? Avez-vous noté le vandalisme israélien et la méga-destruction des villages et des champs d'oliviers ? Avez-vous apprécié les retards interminables aux centaines de checkpoints de l'armée et la grossièreté des FDI, ou IOF (O pour Offense) comme ils sont plus correctement appelés ?


Puis à Gaza .... Avez-vous remarqué comment Israël continue d'occuper l'espace aérien, les ondes hertziennes et les eaux côtières de Gaza, boucle toutes les sorties afin de ruiner le commerce et les moyens de subsistance, et y fait irruption avec des chars, des bulldozers et des hélicoptères de combat pour commettre des meurtres et semer le chaos quand il en a envie ? Avez-vous vérifié les magasins d'alimentation et les étagères des supermarchés ? Avez-vous enregistré la destruction des infrastructures vitales par Israël, dont certaines ont été payées par le contribuable britannique ? Avez-vous visité les hôpitaux, parlé aux médecins débordés, vu les machines de dialyse et autres équipements à l'arrêt par manque de pièces de rechange grâce au blocus d'Israël ?


Avez-vous noté l'absence de stock de matériel médical jetable et des produits de nettoyage, vérifié les dispensaires pour constater le manque de médicaments de base, regardé les patients atteints de maladies cardiaques et rénales chroniques agoniser et mourir par manque de médicaments et parce que les Israéliens ne leur permettront pas de franchir la frontière pour une hospitalisation ?Avez-vous partagé les maigres rations ? Et si vous êtes chrétien, êtes-vous allé voir la communauté chrétienne pour les entendre parler de leurs difficultés ? Saviez-vous que leur prêtre n'est pas allé voir sa famille en Jordanie depuis 9 ans parce que, s'il part, les Israéliens ne le laisseront pas revenir dans sa paroisse ? Et les écoles .... Comment fonctionnent-elles sans livres, le savez-vous ? Comment les étudiants de l'université peuvent-ils poursuivre leurs études ?


Avez-vous demandé une réunion d'information sur l'économie, paralysée après des décennies d'étranglement et près de 2 ans de siège ? Vous êtes-vous promené sur la plage déserte et demandé aux 3000 pêcheurs professionnels pourquoi ils ne peuvent pas emmener leurs embarcations en mer ? Vous êtes-vous promené dans les camps de réfugiés ? Avez-vous fait une pose pour prendre un café et tailler la causette dans les maisons du Fatah et du Hamas ?Etes-vous resté quelques jours pour profiter des longues nuits sans lumière et sans électricité, en tapant sur le clavier de votre ordinateur portable jusqu'à ce que la batterie lâche et observé les enfants étudier pour leurs examens à la lumière de chandelles ? Et quand vous avez dit au revoir, comment s'est passé votre passage de 3 heures dans le dédale de barres d'acier et des enclos équipés de haute technologie au passage d'Erez ?


Est-ce que la procédure « sécuritaire » inhumaine vous a donné le bourdon ?En bref, M. Arbuthnot, que savez-vous vraiment sur la situation en Terre Sainte et sur la conduite d'Israël ? N'avez-vous jamais eu le sentiment d'être utilisé ? C'est une cruelle chose à dire, mais peut-être que tous les députés qui ont rejoint les amis d'Israël devraient se poser la question, ou tout au moins examiner quel genre d'impression ils créent dans l'esprit d'un public qui est de plus en plus au courant de la vérité.


Traduction : MG pour ISM
Mercredi 23 Janvier 2008

Source :
http://www.alterinfo.net
Share:

Blog Archive

Support


Definition List

Just Foreign Policy Iraqi Death Estimator

Unordered List