شبكة الإستخبارات الإسلامية

"They plot and plan but ALLAH also plans and ALLAH is the best of Planners." Qur’an VIII – 30

‘’ويمكرون ويمكر الله والله خير الماكرين ‘’: قال الله عزَّ وجل

سورة الأنفال

رضيت بالله ربا و بالإسلام دينا و بمحمد صلى الله عليه و سلم نبيا رسولا لا إلـه إلا اللـه ... محمد رسـول اللـه

This is default featured slide 1 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 2 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 3 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 4 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

This is default featured slide 5 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.This theme is Bloggerized by Lasantha Bandara - Premiumbloggertemplates.com.

Showing posts with label Georgie-Ossetie du Sud. Show all posts
Showing posts with label Georgie-Ossetie du Sud. Show all posts

Sunday, August 10, 2008

Les russes organisent le blocus energetique de l'Europe, l'Iran celui du Moyen Orient...




Les affrontements en Géorgie menacent l'approvisionnement en pétrole de l'Union européenne


Les hostilités entre la Géorgie et la Russie pourraient menacer les oléoducs qui traversent Tbilissi et qui sont essentiels pour l'approvisionnement en énergie de l'Europe occidentale.

La société pétrolière d'état d'Azerbaïdjan, la SOCAR, a suspendu les exportations de pétrole via les ports géorgiens de Batoumi et de Kulevi en raison de l'escalade du conflit en l'Ossétie du Sud.

La capitale géorgienne Tbilissi est la première étape de cette route par laquelle est acheminé le pétrole par l'intermédiaire de deux grands oléoducs de la région azerbaïdjanaise de la mer Caspienne, pour se rendre ensuite en Turquie avant d'être acheminé en Europe.

Les analystes disent que le conflit en Géorgie a donné aux pays occidentaux une autre raison d'être préoccupé alors que les États-Unis et l'Europe ont poussé en faveur de l'imposition de lourdes sanctions contre l'Iran, le quatrième plus grand fournisseur de pétrole au monde.

Une autre menace à l'approvisionnement énergétique européen provient des rebelles kurdes qui ont saboté vendredi une conduite vitale de pétrole dans l'est de la Turquie. L'oléoduc devrait demeurer hors d'usage pour les deux prochaines semaines.

Les avions de combat russes ont largué des bombes samedi près de l'oléoduc qui parcourt la route Bakou-Tbilissi-Ceyhan, mais ils n'ont pas causé de dommages à l'oléoduc.

L'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui est devenu opérationnel en mai 2005 et qui a été construit par la compagnie BP, pompe environ un million de barils de pétrole par jour de l'Azerbaïdjan au port turc de Ceyhan en transitant par la Géorgie.

Une autre ligne d'approvisionnement majeure, l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Erzurum (également connu sous le nom d'oléoduc du Caucase du Sud), transporte du gaz naturel du gisement de gaz Shah Deniz dans le secteur azerbaïdjanais de la mer Caspienne jusqu'en Turquie.

Source : http://www.presstv.ir/
Share:

Guerre en Ossétie : la complicité de Javier Solana et Robert Cooper de l’UE

9 août 2008 (LPAC) — La plupart des pays européens étaient parfaitement au courant des préparatifs de guerre de la Géorgie contre l’Ossétie du Sud, une guerre qui entraînera l’Europe, et peut-être les Etats-Unis dans un conflit avec la Russie.

En dépit du rejet du Traité de Lisbonne par le Non irlandais de juin, les idéologues d’une intégration militaire totale entre l’OTAN et l’Union européenne diront avec satisfaction que cette guerre vient à point nommé, puisqu’elle semble démontrer le bien-fondé de leurs arguments.

Le 20 juin, Rachel Douglas, dans la revue internationale de Lyndon LaRouche, l’Executive Intelligence Review (EIR) observait que « les dirigeants de l’UE ont mis au pied du mur les intérêts russes, en affirmant leurs prérogatives d’action à l’intérieur même des frontières de l’ancienne Union soviétique. Avec ou sans le Traité de Lisbonne, les apôtres d’un empire libéral-impérial européen ambitionnent de faire de l’UE un arbitre en Europe centrale, outrepassant les Nations unies dans des endroits où l’ONU, ou la Russie sous mandat de l’ONU, a joué un rôle depuis les années 1990. »

« Le résultat est une aggravation des tensions qui menacent sur le sud-ouest des frontières russes d’embraser toute l’Eurasie dans des guerres », écrivait-elle alors.

Sous la direction de l’ancien secrétaire général de l’OTAN et membre du Club de Rome, Javier Solana, l’UE a mis sur pied un groupe de diplomates qui s’est fixé comme objectif de provoquer le « dégel » des « conflits gelés ».

Ses représentants se sont rendus dans les régions autonomes de Transnistrie (en Moldavie), en Ossétie du Sud, en Abkhazie, etc. Ainsi, ils ont fait venir des dirigeants de ces soi-disant « républiques non reconnues » pour des rencontres en haut lieu à Bruxelles.

Dans ce processus, l’Union européenne, tout comme les Etats-Unis, s’est associée avec le président géorgien Michael Saakashvili, un fanatique de la « Révolution des roses », qui n’a pas hésité à déclarer au mois de mai dernier : « Nous sommes la terre de bataille d’une nouvelle guerre mondiale ».

C’est de ce point de vue qu’il faut comprendre la proposition géorgienne d’offrir le statut d’autonomie à l’Ossétie du Sud, puisque cette autonomie lui sera offerte selon les « critères européens », et bénéficiera de garanties européennes…

Ce concept « d’autonomie à l’européenne » a été élaboré par un agent britannique notoire, Ivan Krastev, du Centre pour les stratégies libérales, très actif dans les Balkans et le Caucase.

Entièrement dans la ligne de Robert Cooper, Krastev estime que « l’ordre européen post-moderne », fondé sur la dissolution des Etats-nations entrera fatalement en conflit avec la Russie, parce que la Russie « incarne la nostalgie pour les anciens Etats-nations européens, ainsi que la nostalgie pour l’ordre européen organisé autour du concept de l’équilibre des pouvoirs et la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats » *

Etait-ce donc une coïncidence du calendrier que l’ambassadeur britannique en Géorgie se trouve en Ossétie du Sud le 6 août pour entendre son Président affirmer que l’Ossétie du Sud disposait des preuves irréfutables que le régime de Saakashvili en Géorgie préparait une opération militaire de grande envergure contre le pays ?
Share:

Blog Archive

Support


Definition List

Just Foreign Policy Iraqi Death Estimator

Unordered List