Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, January 19, 2009

DJIHAD : Gaza est un nouveau front comme l'Iraq ou l'Afghanistan, remercions la 'race superieure juive sioniste' pour son intelligence !!!!

Yisrael, les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France et l'Allemagne viennent de prendre un revers dont les consequences sont incalculables en 2009, ces pays doivent maintenant assurer eux memes la 'protection' de l'entité sioniste, qui n'est plus capable de l'assurer avec son armee artificielle, les guerres d'Iraq et d'Afghanistan devaient assurer securité et ressources aux israeliens...
Apres le Hizbullah, le Hamas vient d'affirmer au monde qu'il n'est plus sous controle sioniste mais bien entre les mains de la Resistance... Les Musulmans sont les leaders naturels de la Resistance sur la planete, et le sionisme compte ses jours a Tel Aviv, Washington, Londres, Paris, Berlin, Rome, Rabat, Alger, Tunis, Le Caire, Amman, Ryadh, Koweit City et Mumbay...
En 1789, la France faisait sa revolution contre ses elites corrompues, une revolution tres vite recuperée... les Musulmans ne veulent ni controler le Monde ni la planete a la difference de la juiverie sioniste, une garantie que la Revolution ne sera ni detournée, ni recupérée... Souvenez-vous du Sceau des Prophetes Muhammad saws, un homme, analphabete, sans moyens qui a changé la face de la planete... Les Musulmans ne savent peut etre pas faire la difference entre du camphre et du sel, mais ils deplacent des montagnes et terassent les empires... En 2009, année de la grande dépression économique, les elites corrompues occidentales et orientales seront-elles guillotinées ?
Allah swt 'alam
Abu Suleyman


Trêve ou reddition ?
L'Etat sioniste agresseur veut couper court à toutes les initiatives diplomatiques internationales lancées pour obtenir un cessez-le-feu sur la base de conditions acceptables par les deux côtés israélien et palestinien.

Cela sous la forme d'une trêve unilatérale décrétée par lui, ne laissant d'autre alternative à la résistance palestinienne que celle d'accepter la capitulation et le fait accompli de la réoccupation de la bande de Ghaza par l'armée sioniste, en contrepartie de l'arrêt des opérations de massacre. Plan machiavélique dont les concepteurs, israélien mais aussi arabes et occidentaux, escomptent la réussite en tablant sur l'effet de terreur qu'ont eu les semaines de bombardements intensifs sur la population ghazaouie et l'horreur que suscite leur poursuite dans l'opinion internationale.
Qui en effet est moralement ou légitimement en situation d'expliquer à cette population et à cette opinion internationale que l'arrêt des massacres aux conditions mises par l'Etat hébreu à sa trêve unilatérale n'est qu'un leurre par lequel il cherche à piéger la résistance palestinienne et à neutraliser le puissant mouvement international de réprobation et de condamnation de son agression ?

Les premiers qui se déchaîneront contre ceux qui soutiendront que la trêve unilatérale décrétée par l'Etat sioniste est une conclusion inacceptable moralement, politiquement et stratégiquement, sont ceux-là mêmes qui ont défendu dans le détail et le global le rejet par lui de tous les appels à l'arrêt de son agression. Leur argument sera que cette trêve est la démonstration de la dimension humaniste dont se prévaut l'entité sioniste. Partant de ce cynique plaidoyer, ces milieux accuseront quiconque s'exprimera contre cette trêve d'être un «pousse-au-crime» contre la population ghazaouie et l'allié des «terroristes palestiniens» voulant la destruction de l'Etat israélien.

Pourtant, ce que cette trêve unilatérale envisagée laisse prévoir d'humiliation pour les Palestiniens et de raisons pour qu'ils ne cessent pas la résistance sont d'une aveuglante transparence. Comment, après trois semaines d'enfer, des centaines de morts, des milliers de blessés et des agglomérations transformées en champs de ruine, la population ghazaouie va admettre une trêve qui, par ses conditions, lui impose en fait une reddition pure et simple. Il ne s'agit pas d'autre chose, puisque le plan israélien stipule que l'armée sioniste restera là où elle se trouve suite à son agression, que le blocus se poursuivra tant qu'Israël estimera que les conditions de sa levée ne sont pas réunies et que tout acte de résistance contre cette situation légitimera la reprise des opérations militaires de Tel-Aviv dans la bande de Ghaza.

C'est en somme dans une situation pire que celle qu'elle a eu à subir avant le déclenchement de l'agression que l'on veut remettre la population ghazaouie.

Avec des monceaux de cadavres et un fleuve de sang dont on voudrait lui faire admettre le vain sacrifice et le renoncement à la clef à toute perspective d'une indépendance nationale pour le peuple palestinien.

C'est donc à la paix des cimetières et de l'oubli que l'on veut le pousser. Et pour laquelle il se trouve, hélas, des Palestiniens et des Arabes qui ont vendu leur âme et leur dignité.
par Kharroubi Habib, Le Quotidien d'Oran, 18 janvier 2009

1 comment:

mkams said...

voici un lien vers un texte de Jacques Kupfer qui en dit long sur la vision sanguinaire des sionistes
http://lyon.novopress.info/?p=3447