Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, November 29, 2010

C'est le site satirique Bakchich.info qui avait sorti l'affaire du Karachigate. Ce genre de scandale aurait fait tomber le gouvernement de n'importe quel etat de droit, mais pas en France ! Attention a la version pakistanaise et a ses rencontres secretes tenues au Maroc et en Turquie avec les differents clans politiques de la droite et de la gauche

Karachi, le bal des faux-culs

 

Edito / vendredi 26 novembre par Jacques-Marie Bourget,
www.bakchich.info 
 
Il existe apparemment une présomption d’innocence plus sacrée que d’autres, celle d’hommes et de femmes politiques soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin dans l’imbroglio pakistanais.

Il suffit d’avoir vu, dans "Ce soir ou jamais", le 22 novembre sur France 3, Raphaël Enthoven monter sur ses ergots pour subitement comprendre. Il fallait le voir défendre la présomption d’innocence pour voir se dessiner l’avenir du dossier Karachi mieux qu’avec Élisabeth Teissier.

Mais quelle présomption d’innocence ? Celle outragée à Outreau ? Non, celle, apparemment plus sacrée, d’hommes et de femmes politiques soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin dans l’imbroglio pakistanais. Pour Enthoven, trop d’amis, de gauche et de droite, sont concernés par cette histoire. Vite, une pelle, enterrons-la.

Bakchich, avec ses petits bras, a été un pionnier du déterrement. Du 25 au 28 juin 2008, nous avons tiré trois bordées de révélations et documents avec une rechute en septembre. Qui sait lire trouvait dans nos lignes de quoi s’instruire. En octobre 2009 puis en juillet 2010, nous avions toujours la pioche en mains. Disons-le dans une certaine indifférence, la solitude des cimetières.

Le témoignage que nous apportons aujourd’hui, celui de Gérard-Philippe Ménayas, avec ses notes prises sur un cahier, est capital. Décisif mais décourageant pour les chercheurs de lumière, dont nous sommes. Ces notes confirment que la nature de l’arrosage, sous forme de pots-de-vin, a été si solidaire qu’il implique de le garder « sous le tapis ».

Après avoir dit « j’ai donné tous les documents », Nicolas Sarkozy annonce en posséder d’autres. Sur le paillasson de la DGSE, Fillon bloque un juge en perquisition, et c’est Juppé qui va faire le tri des petits papiers…

Question : pourquoi, depuis quinze ans, aucun gouvernement, de droite ou de gauche, n’a levé le secret défense sur ces histoires de marine en eaux troubles ? À cause de l’ampleur des embruns ?

  http://www.bakchich.info/Karachi-le-bal-des-faux-culs,12501.html

No comments: