Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, January 28, 2011

Solution finale de la Palestine : Israel ne peut permettre l'arrivée de son machiah sans avoir expulsé totalement tous les palestiniens de leurs terres et demantelé tous les pays voisins dans le cadre de son Eretz Yisrael. Plus besoin de Abbas, qui au pouvoir ou pas ne s'oppose pas du tout a l'occupant sioniste. Certains ont donc décidé que la phase finale de la prise totale de la Palestine devait se faire sous le genocide et les massacres a petit feu. D'autres ont compris et ont entrepris de pousser Netanyahu a une guerre ouverte, totale.

L’ex-directeur d’antenne à RFI Alain Menargues à Radioalgerie.dz «Le lobby juif derrière les révélations d'al Jazeera» 

Très au fait des questions au Proche-Orient, le grand reporter français, Alain Menargues, estime dans ce bref entretien, qu’il y a eu une « très grande manipulation » dans l’affaires des révélations faites par la chaine Al-Jazeera qui s’est faite piégée par des manipulateurs pro-israéliens. L’écrivain et auteur de « Les secrets de la guerre au Liban » et le « Mur de Sharon », considère que « le timing de ces attaques n’est pas choisi mais imposé ». « Il y a une volonté évidente de cibler les palestiniens ou du moins de protéger les israéliens », appuie-t-il ajoutant que les médias américains, dominés par le lobby juif, qui ont sous-traité avec Al-Jazeera et traitent ces dépêches avant leur publication ne peuvent mettre Israël en cause.
Entretien réalisé par Salah Bey


Quelle première lecture faites-vous de ces révélations ayant pour cible les responsables palestiniens du Fatah ?
La première des choses est tout d’abord de bien ¨sourcer¨ ces révélations qui font parties des révélations connues et qui sortent de la publication des télégrammes diplomatiques de diplomates américains envoyés au département d’Etat. Alors, à l’origine et à la base, ces révélations  sont des impressions de diplomates américains à partir d’informations et de renseignements qui ont pu recueillir sur le terrain. Je ne veux pas dire pour autant que ces informations sont complètement  fausses mais j’émets des réserves. Il y est des cas, notamment, en Afrique noire où il y a eu  manipulations. Les diplomates sur le terrain ayant été manipulés par leurs interlocuteurs. Cela ne veut pas dire que ce n’est pas le cas pour les palestiniens. Mais il est bien évident qu’en Palestine les responsables de l’OLP, car il ne s’agit pas seulement du Fatah mais de tout l’OLP, qui discutent avec les israéliens, ont exploré toutes les voies possibles pour sortir de l’ornière. Il se trouve qu’ils ne sont jamais sortis de l’ornière quelques soient les propositions des palestiniens. La volonté israélienne de tout bloquer est maintenant évidente.
Pourquoi, selon vous, a-t-on choisi ce moment spécialement pour lancer ces attaques?
Je crois que le moment n’a pas été choisi mais c’est parce que l’actualité fait que ces informations sont arrivées sur les tables des journalistes maintenant et pas six mois avant ou trois mois après. Donc en fait le timing n’est pas choisi mais il est imposé. Je vous rappelle que c’est un journal anglais qui a publié ces informations, trois jours avant qu’Al-Jazeera ne les reprenne.
Sachant qui est WikiLeaks pouvez-vous nous situer l’origine exacte de ces fuites organisées ?
Si vous remontez quelques semaines en arrière vous verrez que les européens ont eu aussi à gérer des révélations les uns contre les autres. Une chose étonnante, et elle est à souligner, est qu’il n’y a pratiquement eu aucune révélation sur les israéliens entre israéliens. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’informations sur Israël mais c’est parce que les journalistes qui ont eu à traiter ces informations n’ont pas voulu diffuser celles concernant Israël.
Mais une fois des informations les concernant sont rendues publiques elles sont, par contre, dirigées contre les palestiniens et non pas contre les israéliens ?
Certainement. Je crois que cela est justement fait exprès. Il y a une volonté évidente de cibler les palestiniens ou du moins de protéger les israéliens parce qu’il y a eu des dépêches sur Israël qui n’ont jamais été diffusées et encore faut-il savoir que les médias américains qui traitent ces dépêches ne peuvent, pour des raisons qui restent à déterminer, mettre Israël en cause.
Vous soupçonnez des parties précises qui soient derrière cette manipulation arrangée ?
Vous savez comme moi que le lobby juif aux Etats-Unis, à l’instar de l’Aipac par exemple et les autres organisations sionistes sont très puissantes et bien représentées dans les journaux américains, chacun fait pression et c’est connu. Il suffit de demander pourquoi Aipac et les organisations pro-israéliennes sont si puissantes alors que sur 200 millions américains il y a seulement 12 millions membres de la communauté juive.  Douze millions contre 200, c’est donc ils ont un potentiel d’influence et de communication qui est très importante. Et si le monde arabe  n’arrive pas, avec sa puissance financière, à faire une puissance équivalente c’est que le monde arabe n’arrive pas à contrôler la communication. Les dirigeants arabes sont hélas toujours sur le principe : « celui qui a le secret a le pouvoir » alors qu’on sait depuis longtemps que « celui qui a la communication détient le pouvoir ». Et les arabes n’ont pas évolué sur ce point.
Les dirigeants palestiniens n’ont pas mis beaucoup de temps pour réagir à cette entreprise, M. Nabil Chaât, négociateur major, a exhibé hier (lundi au soir) des documents authentiques des négociations, peut-on dire que les documents montrés par Al-Jazzera la télévision sont falsifiés ?
C’est évident, les Israéliens sont passés maitres de la manipulation et comment on manipule l’information, c’est en faisant dire par d’autres ce que l’on veut faire savoir.
Peut-on imaginer qu’une chaine comme  Al-jazeera puisse tomber dans ce piège ?
Bien évidemment, quels sont les pouvoirs de contrôle et de vérification sur ce point précis qu’a Al-Jazeera. Aucun. Soyons réalistes... Est ce qu'elle peut aller à la source ? Est-ce qu’elle peut t interroger les diplomates qui ont écris ces dépêches? Non. Donc le risque de manipulation est très grand. Le principe d’un journalisme que vous appliquez, vous, c’est de vérifier les informations. Al-Jazeera, en l’occurrence, n’a pas pu et ne peut pas vérifier les informations qu’elle a diffusées. Ce qui l’oblige à donner ces informations au conditionnel.
Quelle suite prévoiriez-vous à ce malheureux épisode ?
Il n’y en aura aucune. Une fois l’émotion passée,  tout le monde va oublier.

Bio-express d’Alain Menargues
Né en 1947, il est un journaliste d'investigation et écrivain français, ancien directeur de l'information de Radio France internationale et correspondant de Radio France à Beyrouth de 1982 à 1995. Il est spécialiste du monde arabe et a été envoyé spécial permanent au Moyen-Orient pendant 15 ans, et est actuellement journaliste indépendant et écrivain installé au Caire. Il collabore par ailleurs à de nombreuses publications françaises, ainsi qu'à des radios de divers pays.
Il est notamment connu du grand public pour ses prises de positions contre certains aspects de la politique du gouvernement israélien : dans Les Secrets de la guerre du Liban, il dénonce ce qu'il affirme être le rôle des militaires israéliens dans les exactions commises par les phalangistes chrétiens contre les palestiniens au Liban, durant la guerre civile ; dans Le Mur de Sharon, il dénonce les inégalités existantes au sein de la société israélienne entre les citoyens juifs et les autres, considérant l'État israélien comme un « État raciste » du fait de ses discriminations, et il attribue la construction du « Mur de Sharon » à une volonté de « séparation des purs et des impurs » prônée selon lui dans le Lévitique.

No comments: