Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, April 11, 2011

Les services francais (DST-DCRIF) clairement identifiés comme etant les veritables commanditaires du GIA/AQMI

Message a l'ennemi sioniste: En liberant le Maghreb, nous liberons la France de l'occupation sioniste...  

Avant de lire cet article, je me dois de vous informer de la tentative de certains milieux des services francais de me manipuler en tentant de me faire croire que l'enfant de 'pied noir' Bernard Squarcini se 'serait converti' a l'Islaam et que je devrais cesser 'mes attaques' (lesquelles?), son boulot etant deja infiniment complexe a l'interieur de la DCRIF ou les milieux 'sionistes' peuvent imposer 'leurs choix et decisions'. Ces sources me rappelant qu'une partie des services francais  de la France 'profonde' avait empeché plusieurs operations 'sionistes' majeures depuis 1995.  

Il y une chose que je souhaiterai faire passer a ces sources de maniere claire limpide et directe. Tant que ceux qui ont organisé le genocide qui a debuté en 1991 en Algerie et que les familles des victimes (toutes les familles !) n'auront pas été indemnisées, il n'y aura aucun repis dans la destabilisation de nos ennemis des partis politiques francais de l'extreme gauche a l'extreme droite et de tout clan, loge ou bras armé du gouvernement. Le but etant de servir d'exemple pour le jugement des elites francaises et europeenes pour toute l'Afrique.  C'est le veritable but, pas de s'emparer du petrole comme certains 'rapports de vos services l'ecrivent'.

Je me felicite que les coups portés ces derniers jours par les Musulmans contre les israeliens de l'Elysée et de l'UMP ont eu les effets escomptés, et je me rend bien compte que si guerre civile il y a en France, les israeliens de l'Elysée, du CRIF et de la DST/DCRIF seront les premiers a detaler du pays. Il n' y aucune issue pour les israeliens de France, les Musulmans souhaitent la justice,  leurs jugements sur la place publique a commencer par ceux qui pretendent servir 'l'etat francais' (police, armée, justice, affaires etrangeres). 

Le second point est le suivant, il n' y a rien qui puisse empecher la destruction des reseaux coloniaux france-maconniques francais responsables du chaos ou autres reseaux plus financiers en Afrique du Nord, tout comme rien qui empechera la  faillite de la majeure partie de l'economie francaise en commencant par la banqueroute programmée d'Areva. Le Niger et son peuple doivent choir leurs representants eux memes  et jouir des benefices de leurs richesses. Idem partout en Afrique. Nous sommes a un tournant, l'Algerie sera liberée en 2011 par la classe moyenne de son armée alliée au peuple, rien dans cet univers ne peut l'empecher sauf Allah swt. Tous les 'dossiers chauds' sont sur la table et les israeliens de France en auront pour leurs grades, ils l'ont bien cherché. Ceci n'est pas negociable. La fuite en avant est leur methode sioniste, le terrorisme, le racisme et la haine ne vous seront d'aucun secours, nous vous briserons avec l'aide d'Allah swt. 

L'Afrique appartient aux Africains et ils doivent les premiers jouir de leurs richesses, l'avenir de la France importe peu tant qu'Israel est au pouvoir. Nous sommes prets a faire notre part du boulot si les israeliens de France et le sionisme sont jugés pour ceux qui ont commis des crimes, et genocides. Il y a des francais competents et sinceres, on l'a bien compris, qu'ils se mettent en place et sur le devant de la scene des maintenant si ils souhaitent reellement faire avorter la guerre civile en preparation en France et qu'une operation main propre a l'echelle nationale soit lancée. Ceci est et reste notre proposition majeure

Que ces 'francais dignes et honnetes' nous livrent les criminels de leur etat et les Musulmans feront leur part du boulot, mais il est hors de question de cesser les hostilités sans avoir obtenu des garanties majeures et l'arret total des attaques dirigées contre l'Islaam et les Musulmanes en premier lieu. l'Argent ne sera pas un probleme. Notre projet est viable et fiable, il ne se fera pas sur le dos des pays du Maghreb ni de l'Afrique ni ceux de la Mediterannée qui ont assez donné... Paix, securité et prosperité contre domination coloniale esclavagiste israelienne, faites votre choix. Les Musulmans ont fait le leur. 
Prenez cela comme une perche tendue a vous, peut-etre la derniere ? 

Apres l'economie francaise mourra des le debut 2012, et ce n'est ni la faute aux Musulmans ni celles des Africains. 
Quant a Squarcini, son religion 'est de l'ordre de sa vie privée' comme le clergé franc-maconnique aime a le rappeler. Il est attaqué comme etant une piece essentielle du dispositif terroriste ennemi des musulmans en France et au Maghreb. Si Israel a le pouvoir que ces larbins francais lui pretendent, qu'Israel fasse sauter ses 'bombes sales' en France et la nous verrons qui a aujourd'hui le pouvoir dans ce pays !

A bon entendeur,

Salaam   

Tibéhirine: les arrangements cachés qui font scandale

Article publié le jeudi 07/04/2011 - 12:49, par Fabrice Arfi , Fabrice Lhomme - Mediapart.fr

Un document inédit, récemment versé au dossier judiciaire des moines de Tibéhirine après sa déclassification, met en cause les méthodes de l'une des plus grandes figures de l'antiterrorisme français, le juge Jean-Louis Bruguière, et lève un coin de voile sur les arrangements hors procédure du magistrat avec les services secrets dans une affaire sensible qui contrarie la raison d'Etat.

Classé «confidentiel défense», le document que Mediapart publie ci-dessous est daté du 23 mars 2004. Il est adressé à la ministre de la défense de l'époque, Michèle Alliot-Marie.


Il s'agit d'une note officielle signée par le général Philippe Rondot, alors rattaché au cabinet de la ministre, qui affirme qu'un «entretien» a été organisé, le 23 janvier 2004, entre le militaire, le juge Bruguière et le patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST, aujourd'hui DCRI) pour «préparer notre dossier, du côté français» dans l'affaire des moines de Tibéhirine.

L'affaire a de quoi surprendre. D'une part, à la date où s'est déroulée la rencontre, Jean-Louis Bruguière n'avait pas encore été désigné comme le magistrat chargé d'enquêter sur la mort, en 1996, des sept religieux français du monastère de Tibéhirine, en Algérie. D'autre part, cette rencontre officieuse entre un juge (normalement) indépendant, le chef du contre-espionnage français et un militaire rattaché au cabinet d'un membre du gouvernement n'apparaît nulle part dans la procédure. Invisible.

Dans les faits, une plainte a été déposée par des proches des moines en décembre 2003. Mais le parquet de Paris n'ouvrira une information judiciaire pour «enlèvements, séquestrations et assassinats en relation avec une entreprise terroriste» que le 10 février 2004. Le juge Bruguière sera quant à lui désigné dans la foulée, c'est-à-dire une quinzaine de jours après avoir vu le général Rondot et le préfet Pierre de Bousquet de Florian, alors directeur de la DST.

Une autre note du général Rondot, antérieure cette fois à la rencontre, vient ruiner tous les doutes possibles sur la véritable nature d'un tel rendez-vous. Daté du 21 janvier 2004, le document en question, dont la presse a déjà fait état, est un compte-rendu que le général Rondot a rédigé après un échange avec le directeur de cabinet de Mme Alliot-Marie.

Le maître-espion, qui occupait le prestigieux poste de conseiller pour le renseignement et les opérations spéciales (CROS) au ministère de la défense, y fait état du fameux déjeuner prévu pour le lendemain – il aura lieu finalement le surlendemain – avec le juge Bruguière et le patron de la DST. L'affaire Tibéhirine est au menu de l'«examen des dossiers», selon la note.

L'objectif est clair: «encadrer le juge» que l'on emmène, d'après M. Rondot, «à la popote».

Voici le document:


http://algeria-watch.org/pdf/pdf_fr/tibhirine_arrangements_caches.pdf

No comments: