Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Monday, April 04, 2011

Le retour annonce vers le Califat

Les révolutions dans le monde arabo-musulman : leçons et perspectives…


Par www.riposte-islamique.org

Le vent de la libération souffle sur le monde arabo-musulman de l’atlantique à l’ouest jusqu’au golfe arabo-persique à l’est. Qui a dit qu’un jour ces peuples asservis arriveront à faire dégager des tyrannies longtemps soutenus par les démocraties occidentales ? Qui a cru qu’un jour ces régimes pharaonique tomberont un par un seulement en quelques jours sous la pression des masses populaires ! Malgré la répression sanglante, le camouflage médiatique et la complicité des gouvernements occidentaux, la volonté ferme des peuples musulmans de retrouver leur dignité et leur liberté chez eux a triomphé à chaque révolution !


Malheureusement, la victoire a un prix : les martyrs ! Les gouvernements occidentaux n’ont critiqué les répressions que de façon superficielle et douce, appelant tantôt à l’arrêt des hostilités des deux parties, tantôt au dialogue national entre les régimes en place et l’opposition ! Comme si dans le monde arabo-musulman, le dialogue «national» n’est nécessaire qu’après la répression des soulèvements populaires ! Quel mépris pour ces peuples !

En Tunisie, l’Europe s’est montrée clairement du côté du pouvoir durant les débuts de la répression… «La Tunisie est un rempart contre l’islamisme» nous répètent-ils sans cesse ! Les femmes y sont émancipées, la liberté «individuelle» est garantie par le régime laïc, évidemment, c’est la liberté de se libérer de la religion islamique qui est garantie ! la liberté de parole elle, est bafouée par les laïcistes de Ben Ali ! L’essentiel pour le peuple tunisien c’est le développement économique et la protection sociale, les droits de l’homme là bas ne passent qu’au plan secondaire pourvu que le régime lutte contre l’islamisme ! Comme si Sarkozy disait au peuple de Tunisie : (si tu manges à ta faim, si tu as un toit, que veux-tu de plus, c’est l’essentiel pour toi, tais-toi, les droits de l’Homme, c’est pour nous)! Si cela a un nom c’est l’humiliation et l’orgueil de la France, symbolisés par son président Sarkozy, qui déclara lors de sa visite chez Ben Ali en 2008 : (ce n’est pas à la France de donner des leçons au monde entier en matière des droits de l’Homme)… Dans le même temps, ils donnent ces leçons quand même à l’Iran, et prétend que son pays rayonne du fait qu’il est berceau des «droit de l’homme» ! La France ne s’est pas détachée un seul instant du régime laïciste de Ben Ali… Ils craignent les «islamistes» et l’islamisation du pays, qui sous les règnes de Bourguiba et Ben Ali a connu une laïcisation soutenue par la France. D’ailleurs, ils appellent cela «une colonisation réussie»!

La France a cru à tort que l’islam s’est éteint en Tunisie, et que les bases arrière de la laïcité bâties par Bourguiba et Ben Ali allaient rester après la fin du régime et que sa colonisation pour le pays avait atteint ses objectifs, à savoir : détruire l’essence de l’islam et sa capacité à gouverner dans ce pays… Elle se trompe, et le réveil islamique est bel et bien aux portes de l’Europe et a montré sa puissante présence après la fuite du dictateur ! Les laïcs en France nous ont annoncé durant cette révolution qu’il n’y avait pas d’ « islamistes » dans les manifestations, et que à chaque fois qu’un barbu entrait dans ces manifestations, il est tout de suite dégagé par la foule, c’est du moins la version de Serge Moati, le juif d’origine tunisienne qui l’a répété à chaque passage sur un plateau télé… Histoire d’affirmer que la révolution tunisienne est une révolution
laïque… Monsieur Moati et ses semblables ignorent que la révolte est un soulèvement contre tout un système y compris ses institutions laïques… 

Les filles voilées, au nom de l’idéologie puante qu’est le laïcisme, n’avaient pas le droit de rejoindre leurs établissements scolaires et leurs universités. Après la révolution, elles ont à nouveau le doit d’y aller voilées en toute liberté! Le laïcisme a échoué, puisque chez les peuples musulmans, le patrimoine de la France ne passe pas et ne passera jamais, n’en déplaise à Serge Moati et ses amis tunisiens vendus! Les jours et les mois qui suivent lui montreront qu’il ment, et que des propos pareils ne sont que des consolations pour lui! Cela est normal, car ils n’ont pas d’autre choix que de mentir et se consoler!

En Egypte, le plus grand pays arabe, et le plus grand allié de l’entité juive, le peuple a détrôné le pharaon malgré la répression sanglante qui a fait des centaines de martyrs. Là encore, l’occident l’a soutenu jusqu’au dernier moment au détriment du sang du peuple égyptien sous la tyrannie de Moubarak depuis 30 ans! 30 ans de tortures, d’humiliation, qui non seulement a touché son peuple, mais aussi les peuples voisins, comme les gazaouis! 30 ans de répression et de soumission à «Israël», de pillage de l’argent du peuple, de corruption, de complicité avec les criminels de l’outre Atlantique! Ils savent sûrement que la libération de ce pays ouvrira l’appétit à d’autres peuples musulmans de se libérer des tyrans, et que c’est une partie du chemin qui nous mènera tout droit à la libération de la Palestine… Les laïcistes comme à leur habitude se consolent en affirmant qu’aucun slogan religieux n’a été scandé tout au long de cette révolution menée par les jeunes. Signalons que parmi les fruits de cette révolution, le retour sur les plateaux de télévision de journalistes femmes voilées, qui étaient sous le règne de Moubarak interdites d’apparition sur les médias officiels.

Nicolas Sarkozy, lors de son intervention annuelle au diner du Crif, a essayé de rassurer ses concitoyens juifs et leur montrer que cette révolution n’a pas été dirigée contre l’entité juive, en disant que les Egyptiens n’ont pas brûlé des drapeaux américains ou israëlien… Et que c’est une révolte pour la liberté et la démocratie, qui sont purement des notions tirées du «dictionnaire occidental». 

Ces propos démontrent que Sarkozy et les laïcs et ceux qui marchent sur leur chemin, sont totalement à l’écart des évènements! Certains commentateurs prétendent que lors des heures de prières, tout le monde ne priaient pas! Une preuve selon eux que la révolution n’a rien de religieux! Les journalistes occidentaux qui sont normalement chargés de transmettre l’information avec honnêteté sans la déformer, transmettent seulement ce qui leur semble rassurant pour les opinions publiques occidentales. Que vont-ils dire de ces prières chaque vendredi place Tahrir, où 3 millions d’égyptiens de tout bord et de tout âge se prosternent pour Dieu comme un seul homme. Et que lorsque l’imam de Place Tahrir lance l’invocation suivante : Ô Dieu! Occupes des juifs! Ô Dieu aides-nous à libérer la Palestine! Que vont-ils dire lorsque 2 à 3 millions de musulmans sur place Tahrir répondent : Amen !

En Libye, la répression est plus forte qu’ailleurs et les condamnations de la «communauté internationale» sont venues tard également! Visiblement, l’entêtement de Kadhafi dépasse celui de Moubarak et la guerre est déclarée au peuple. Le pouvoir doit être gardé à tout prix, ne serait-ce sur des bains de sang du peuple musulman de Libye. Le silence de la dite communauté internationale montre à quel point cet occident a de la haine envers les musulmans qui refusent de se soumettre à ses diktats. Là, nos commentateurs ne s’expriment quasiement pas sur le risque islamiste, parce qu’effectivement, l’islam est très fortement ancré dans la société libyenne et les principaux opposants sont des «islamistes», la laïcité n’a aucune place en Libye, ce qui explique le désespoir des héritiers de la révolution française, d’Ataturk et de Bourguiba!

De ces révolutions magnifiques, nous tirons quelques leçons à méditer :

1. Ces révolutions ont montré que la fin des tyrans est inéluctable et que l’oppression ne dure pas.

2. Les peuples arabo-musulmans n’ont pas besoin de l’aide ni de l’accompagnement de personne après s’est être libérés des tyrans. Ils doivent rejeter toute aide de la part de l’occident qui les a méprisé et s’est rangé du côté des criminels.

3. Si les soulèvements populaires contres les tyrans dans le monde arabo-musulman sont légitimes, les groupes «islamistes» qui avaient pris les armes contre ces pouvoirs dans le passé ont bien eu raison, et ceux qui les avaient traitaient de terroristes ont tort! Leur combat était donc légitime.

4. La défense des intérêts économiques de l’occident dans ces pays prime sur la défense des valeurs qu’ils prétendent défendre.

5. L’islam ou l’ «islamisme» est l’ennemi N°1 de l’occident! Ce qui a expliqué l’hésitation de ces pays à condamner la répression et soutenir les révolutions. C’était le cas en Tunisie, en Egypte et plus encore en Libye où l’opposition nationaliste ou laïque est inexistante, et que seul l’opposition «islamiste» existe, et malgré le fait que cette répression soit la plus grande depuis le début de la libération arabo-islamique!

Suivent les perspectives à ces révolutions :

Si l’objectif de ces révolutions n’était pas officiellement l’exigence d’appliquer la Charia et la construction d’un Etat islamique basé sur les commandements du Coran et de la Sounna, néanmoins, la libération de ces peuples jadis asservis, ouvrira une nouvelle ère, dans laquelle les religieux, les prédicateurs et les imams peuvent prêcher librement la parole de Dieu et appeler à l’application de la Charia et à sensibiliser les jeunes à s’engager dans cette voie. Sous les anciens régimes, ces religieux ont vu leur rôle dans la société baissé du fait des restrictions et des intimidations des pouvoirs qui leur dictaient les ordres de ce qu’il fallait dire ou ce qu’il ne fallait pas dire. Ceux qui refusaient étaient jetés en prison. D’où, le fameux rôle de «remparts contre l’islamisme». Mais, une fois libérés, ces peuples peuvent à nouveau écouter l’esprit tranquille, nos prédicateurs sincères.

La sensibilisation des peuples et surtout des jeunes qui sont le vecteur majeur de ces révolutions à l’importance de l’instauration de l’Etat islamique est un petit bout de chemin qui mènera grâce à Dieu au Califat que le prophète nous a promis. En Tunisie, par exemple, les jeunes doivent afficher leur religiosité en fréquentant les mosquées et en laissant pousser les barbes, de même les femmes, doivent se couvrir avec leurs voiles et afficher leur pudeur dans la rue, pour montrer à la France et ses laïcistes que son produit : la laïcité «made in France» ne tient pas chez les musulmans, et que son enfant issue de «la colonisation réussie» n’a pas réussi à faire dévier le peuple tunisien de sa religion, qu’est l’Islam.

L’instauration du Califat est inéluctable. C’est une promesse du prophète (Paix et Bénédiction sur Lui) : (La prophétie restera parmi vous autant que Dieu le souhaitera, puis Dieu y mettra un terme quand il voudra. Il y aura alors le califat suivant la voie prophétique, qui restera parmi vous autant que Dieu le souhaitera, puis Dieu y mettra un terme quand il voudra. Puis viendra la royauté rude qui restera parmi vous autant que Dieu le souhaitera, puis Dieu y mettra un terme quand il voudra. Puis viendra la royauté tyrannique qui restera parmi vous autant que Dieu le souhaitera, puis Dieu y mettra un terme quand il voudra. Puis viendra alors le califat suivant la voie prophétique).

La Palestine est dans le coeur de tout musulman, c’est la cause de toutes les causes! Ces révolutions ne doivent cependant pas nous faire oublier que la Palestine est encore occupée. Sa libération ainsi que la Mosquée d’Al-Aqsa doivent être le souci de chaque musulman sur cette Terre. Les tyrans arabes sont en décalage total avec les aspirations de leurs peuples à libérer cette Terre. Hosni Moubarak était un ami chéri de l’entité juive terroriste, il a scandaleusement contribué à affamer le peuple de Gaza en fermant la frontière avec ce territoire très dense. 

Le Canal de Suez était le passage des navires de guerre américains destinés à attaquer les peuples afghan et irakien malgré l’opposition des peuples arabo-musulmans à ces guerres. «Israël» était très satisfaite de l’action de Moubarak en sa faveur, y compris les avantages économiques avec le gaz à 20% moins cher, pendant que cette entité coupait l’électricité au peuple de Gaza, laissant les enfants et les malades mourir dans les hôpitaux faute de fonctionnement des machines de réanimation et blocs opératoires. Nous espérons que c’est la fin de la collaboration. Se trompent, ceux qui pensent par ignorance ou par consolation que des cris anti-israëliens, n’ont pas été entendus dans ces révolutions. La chute de ces régimes préparent peut être le chemin qui nous mènera par millions à la libération de la Terre Sainte et l’expulsion des sionistes violeurs de nos territoires et nos peuples!

Vive l’Islam…

www.riposte-islamique.org

No comments: