Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Tuesday, August 30, 2011

Derriere Al Qaeddafi il y a la France-Israel et derriere le CNT, qui fait office de GIA-AQMI, il ya la France-Israel. C'est une reproduction de la guerre civile algerienne en Libye avec les roles inversés... Amesys le groupe francais qui collabore avec Israel pour mater les peuples s'opposants aux regimes terroristes sefarades de la France-Israel au Maghreb. Amesys travaille directement avec les juifistes du DRS et du Makhzen et le systeme juifiste Ben Ali

Libye. Quand la France aidait le régime libyen à espionner ses opposants



Amesys, une filiale du groupe informatique français Bull – dont l’un des neuf sites français se trouve sur le campus de Ker Lann à Rennes – a aidé le régime libyen de Mouammar Kadhafi à espionner ses opposants. C’est ce que révèle ce mardi le Wall Street journal qui a pu constater sur place la présence de logiciels estampillés de cette marque.


Amesys, société d’ingénierie spécialisée dans les systèmes sécuritaires et rachetée par Bull en janvier 2010, a équipé fin 2009 le centre de surveillance d’internet de Tripoli avec un système d’analyse du trafic internet (“deep packet inspection”, DPI), explique le Wall Street Journal. Le DPI permet de contrôler les messages qui s’échangent, pour éventuellement filtrer voire censurer des “paquets” de données.


Filtrage d’internet
Début 2011, des dirigeants libyens ont à nouveau approché Amesys pour augmenter les capacités du pouvoir de filtrage d’internet, ainsi que d’autres sociétés comme une filiale du constructeur aéronautique américain Boeing, Narus, spécialisée dans les logiciels de protection contre les attaques internet, indique le journal économique. Interrogés à ce sujet, des dirigeants de Narus ont nié toute vente de technologie aux Libyens.

Bull ne fait aucun commentaire
Amesys a équipé le centre de Tripoli avec le système Eagle, qui permet notamment d’observer le trafic du réseau internet et de surveiller les courriels. Interrogé de son côté, le groupe Bull a indiqué qu’il ne faisait “aucun commentaire” sur cette information, selon une porte-parole.

www.letelegramme.com

No comments: