Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Friday, November 04, 2011

Sarkozy et l'etat francais poursuivis pour crimes de guerre en Algerie avec les harkis de l'armée algerienne, et attentats au Maroc, Tunisie

Multiplication des plaintes en justice contre Sarkozy

Des Français demandent l’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour contre Sarkozy, lequel, après voir défendu, sans état d’âme, les régimes dictatoriaux tunisiens et égyptiens, s’est livré à deux guerres coloniales meurtrières, en Côte-d’Ivoire et en Libye, dont la justification officielle visant à instaurer la démocratie à l’occidentale n’était que de la poudre de perlimpinpin.

Depuis son élection, rompant avec l’indépendance imposée par le Général de Gaulle qui avait amicalement, mais fermement, montré la sortie du territoire français aux Américains, en claquant la porte du commandement militaire intégré de l’OTAN, en 1966, Sarkozy, combattant du Nouvel Ordre Mondial visant à asservir la planète aux puissances de l’argent, a, lui, au contraire, réintégré la France au sein de l’organisation, dont la justification originelle était de prévenir toute invasion du bloc de l’Est au temps de l’URSS.


Aujourd’hui bras armé de l’hégémonisme occidento-américain, l’OTAN est devenue l’exécuteur des basses œuvres, en s’appuyant sur des résolutions d’une ONU transformée elle-même en « machine à légaliser » les menées guerrières et terroristes des occidentaux contre tout pays récalcitrant aux règles définies par eux.

Le petit soldat Sarkozy, souffrant d’un égo démesuré, ne pouvait mieux tomber pour la CIA, dont il est un agent discipliné. Il s’exécute avec zèle. Il fait perpétrer à l’armée française et aux mercenaires payés par la France les crimes qu’on lui commande, se prenant pour l’empereur et gendarme du monde. A grand frais pour les contribuables : 300 millions d’euros pour la seule guerre de Libye.

Six mois de crimes au nom de quoi ?

C’est dans ce contexte que survient, le 11 avril, le coup d’Etat meurtrier de Côte-d’Ivoire, pour y installer l’homme de paille des occidentaux, Ouattara, ancien D.G. adjoint du FMI, serviteur accompli de l’ultra-libéralisme.

C’est ensuite l’invasion de la Libye et l’assassinat le 20 octobre du fantasque Kadhafi, dictateur mais néanmoins homme de progrès pour un peuple constitué de tribus rivales, qu’il est parvenu à intégrer dans l’Etat libyen. Trop dangereux pour l’agité de l’Elysée, à propos duquel il allait faire des révélations embarrassantes, l’ordre à été donné de le liquider, sans ménagement.

C’est oublier que l’homme était un grand défenseur du panafricanisme et qu’il s’était engagé, notamment avec Laurent Gbagbo et d’autres présidents africains, dont Paul Biya, celui du Cameroun, que Sarkozy n’est pas parvenu à renverser lors de l’élection présidentielle du 9 octobre, dans la mise en place d’outils spécifiquement africains destinés à s’affranchir des organisations occidentales et de leur monopole sur la finance mondiale et les rouages du commerce international.

[Après la Côte-d’Ivoire, Sarkozy déstabilise la Libye->http://www.agoravox.fr/tribune-libr...]
Kadhafi et Gbagbo voulaient mettre l’Afrique à l’abri

Au moment où le système financier débridé, sur lequel est fondé l’ultralibéralisme, véritable terrorisme économique contre l’humanité, se lézarde, les Etats en perdition s’en remettent à une Chine dominante pour être sauvés de l’effondrement. Une chine qui, faut-il le rappeler, a bâti sa réussite sur l’exploitation d’une main-d’œuvre à vil prix, ne disposant d’aucune protection sociale comparable à celle des principaux Etats européens.

Cette évolution, les chefs d’Etats africains, ceux précédemment cités, la pressentaient. Notamment Gbagbo et Kadhafi. Ils voulaient mettre l’Afrique, déjà mal en point après 50 ans d’exploitation post-coloniale, à l’abri des turpitudes financières et économiques occidentales.

Voyant leurs intérêts menacés, c’était compter sans la hargne meurtrière des va-t-en-guerre occidentaux, au premier rang desquels Sarkozy, qui sous prétexte de « droit d’ingérence » n’a pas hésité une seconde à donner l’ordre aux militaires français de la force « Licorne » d’attaquer sauvagement la résidence du président ivoirien Laurent Gbagbo.

Massacres d’Ivoiriens et de Libyens et vengeance personnelle contre Kadhafi Soutenus et encouragés par la décision de Sarkozy les mercenaires barbares des FRCI pro-Ouattara ont semé la terreur et la mort dans l’Ouest du pays. A Duékoué en particulier où, ils ont massacré plus de 1000 Ivoiriens coupables d’appartenir à des ethnies proches de celle de Gbagbo.

Six mois après, l’insécurité demeure totale dans le pays, y compris à Abidjan, la métropole économique. Plus de 250 000 réfugiés ivoiriens vivent dans un dénuement complet.
En Libye, la ville de Syrte, qui comptait 80 000 habitants, a été dévastée par les frappes incessantes de l’aviation française, sous prétexte qu’elle était le fief de Kadhafi. La guerre de vengeance personnelle contre le guide libyen, qui l’avait ridiculisé lors de sa venue à Paris en décembre 2007, a fait entre 60 et 100 000 morts.

La Libye, dont le niveau de vie était l’un des plus élevés d’Afrique, est à présent aux mains d’Islamistes qui n’ont pas attendu longtemps pour instaurer la charia ! Le « printemps » arabe, dont les médias inféodés se gargarisent, risque fort de n’avoir été qu’une saison en trompe-l’œil !

Sarkozy, l’étoffe du dictateur raciste

Il fallait coûte que coûte, y compris en tuant des vies humaines, défendre les intérêts économiques des riches copains, en particulier Bolloré et Bouygues. Il fallait surtout accumuler les trophées de vainqueur dans des guerres personnelles, pour se présenter à l’élection présidentielle auréolé de gloire.
Sarkozy ne fait rien d’autre, avec l’aval des Américains, qu’Hitler lorsqu’il envahit la Tchécoslovaquie, puis la Pologne. Il ne fait rien d’autre que Mussolini quand il envahit la Libye et l’Ethiopie. Les menées guerrières répondent à la même folie meurtrière et à un besoin irrépressible de domination de la part d'un individu pour lequel le sang versé ne compte jamais.

Son discours de Dakar, le 26 juillet 2007, révèle, en outre, son racisme profond à l’égard des noirs africains : « Le drame de l'Afrique c'est que l'homme africain n'est pas encore rentré dans l'histoire... a besoin de croire plutôt que de comprendre, de ressentir plutôt que de raisonner... Jamais il ne s'élance vers l'avenir... Jamais il ne lui vient à l'idée de sortir de la répétition pour s'inventer un destin... Dans cet univers où la nature commande tout, l'homme reste immobile au milieu d'un ordre immuable où tout est écrit d'avance... Il n'y a de place ni pour l'aventure humaine, ni pour l'idée de progrès… »

Des Français vont porter plainte contre Sarkozy à la CPI

Sarkozy fait l’objet de plusieurs plaintes. Celle pour crimes contre l’humanité devant les juridictions internationales compétentes, déposées par les avocats Jacques Vergès et Roland Dumas.
Celle déposée par le président légalement élu de Côte-d’Ivoire, actuellement détenu, pour assassinat et tentative d’assassinat :

« Le Président Laurent Gbagbo a porté une plainte auprès du tribunal aux armées de Paris contre l’Armée française pour assassinat et tentative d’assassinat. La plainte régulièrement formulée a été introduite par les soins de ses avocats le 5 juillet 2011. D’autres actions sont en cours auprès des tribunaux français et internationaux. Elles vous visent directement pour votre action illégale en Côte d’Ivoire. Il est bon de rappeler qu’aucune disposition légale ni du droit interne française ni du droit international ne vous a donné mandat pour agir en Côte d’Ivoire comme vous l’avez fait. La résolution 1975 de l’Onu ne vous a jamais donné mandat pour arrêter le Président Gbagbo et le remettre à l’ennemi. »

D’autres vont intervenir à l’initiative, notamment, des Clubs « Penser la France » qui ont publié le communiqué suivant :

« L’assassinat du chef de l’Etat libyen grâce à l’intervention de l’armée française est une honte pour la France. Les bombardements sur les populations civiles en Libye comme l’intervention scandaleuse des troupes françaises en Côte d’Ivoire à l’instigation de Nicolas SARKOZY marquent -plus qu’une rupture diplomatique- la participation à une véritable entreprise criminelle d’Etat. Les crimes commis à l’encontre de civils comme l’assassinat d’un chef d‘Etat appellent la mise en cause pénale des responsables politiques français. Les Clubs « Penser la France » ont décidé de réunir un collectif d’avocats français et étrangers en vue d’étudier un dépôt de plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale. »

« Accessoirement, les Clubs « Penser la France » vont saisir l’ensemble des parlementaires français d’une demande d’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour conformément aux articles 67 et 68 du titre IX de la Constitution de la Vème République. » 

Contact : Jluc Pujo / 06.83.23.66.64 /01.73.64.98.68

Les Français éliront-ils un criminel contre l’humanité président de la République en mai 2012 ?

Verdi
Mardi 1er novembre 2011

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/multiplication-des-plaintes-en-103488

No comments: