Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Thursday, March 08, 2007

Le 'prince d'Yisrael devenu roi de France' n'aura pas fait long feu


Dabbar ala Shabek ya Sarkozy ! (Traduction polie de " Mêle-toi de tes oignons !")


En proposant à l'Algérie – s'il était élu – un partenariat franco algérien dans le domaine de l'énergie, en particulier pour dit-il : "aider l'Algérie avant d'autres Etats, à développer une capacité nucléaire civile, en échange d'un partenariat sur l'exploitation des champs gaziers.....". M. Nicolas Sarkozy, qui exposait devant la presse son programme de candidat, en matière de politique internationale a rappelé dans la foulée sa proposition de création sous l'égide de l'ONU, d'une "véritable banque mondiale du combustible nucléaire qui garantirait aux pays émergents l'accès aux bienfaits de l'énergie atomique sans risque de détournement militaire…". En réponse à une question de journaliste qui lui demandait si un tel choix n'était pas dangereux, M. Sarkozy lui répondit avec un sourire entendu: "……Nous avons, avec l'agence dont j'ai proposé la création, les moyens de contrôle.


Il existe des technologies qui permettent de désactiver à distance, les centrales nucléaires." Tout le Sarkozy est là. Dans la réponse, comme dans le mauvais sourire qui l'accompagnait: Suffisance et prétention, outrecuidance et culot, esbroufe et arrogance. Ajoutez à tout cela - quand il s'agit de ses rapports aux pays émergents -, un paternalisme "foccardien" d'un autre âge, fleurant bon la mentalité "petit blanc" de l'Afrique à papa, et vous avez sous les yeux, le portrait presque parfait du petit juif immigré de Hongrie, doublé d'un grand prêtre du sionisme, qui s'apprête aujourd'hui, - toujours s'il était élu …- à déposer la France entière aux pieds de Vad Yashem. C'est dire combien la réputation de M.


Sarkozy est déjà faite, dans l'opinion publique, de ce coté-ci de la Méditerranée, où l'homme de la rue peut tout à fait assurer à ce monsieur, que son discrédit moral est largement consommé dans l'opinion de ce peuple algérien. Un peuple parmi lequel je m'honore de vivre au quotidien et dont je puis témoigner qu'il n'est rien moins que dupe des virevoltes de ce saltimbanque de la politique. Pour nous, Algériens en particulier, le nom de Sarkozy est en effet irrévocablement associé à la loi scélérate sur les prétendus bienfaits du colonialisme, à son injurieuse menace raciste de "nettoyer les immigrés au karcher", aux avions de la honte, séparant les parents africains de leurs enfants scolarisés en France et à la carte blanche anti-immigration, donnée à son "conseiller très spécial", le barbouze franco-israélien Arno Klarsfeld, fraîchement débarqué de son "stage" en Israël, dans les rangs de Tsahal, …..


Pour ne citer que quelques uns des "titres de gloire" – si on ose dire - dont ce candidat s'enorgueillit…. C'est pourquoi, on ne peut qu'être indigné par l'hypocrisie de cet accès subit des préoccupations de M. Sarkozy sur la question du respect des Droits de l'Homme, après qu'il eût déclaré qu'il se ferait un devoir "de promouvoir les droits de l'homme en Chine et en Russie". Bien entendu, pas un mot sur la répression, les assassinats de populations civiles et le terrorisme d'Etat pratiqués au quotidien, par l'armée d'occupation sioniste en Palestine. C'est aussi cela, le Sarkozy qui rêve de régner sur la France et les français. Pour en faire ni plus ni moins, le relais de la Croisade israélo américaine contre les Peuples arabo musulmans, au Maghreb comme au Moyen-Orient. Jamais, au grand jamais, les citoyens français n'auront eu à accomplir un devoir d'électeur aussi écrasant de responsabilités et de conséquences politiques.


Abdelkader Dehbi

3 mars 2007


Post-scriptum: D'aucuns, - surtout les fanatiques du sionisme et autres franco israéliens – feront remarquer que cet article constitue un cas d'ingérence. Ma réponse serait on ne peut plus simple: Il s'agit là d'une réaction citoyenne à une ingérence caractérisée dans son pays, l'Algérie, de la part d'un membre de gouvernement étranger.


No comments: