Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Thursday, November 29, 2007

Rapport : le congrès d'Annapolis représente une défaite officielle de la politique arabe


Ramallah - CPI



Des observateurs politiques concernés par la question palestinienne ont exprimé leurs grandes inquiétudes de la participation remarquable des pays arabes au congrès d'Annapolis qui a eu lieu, aujourd'hui mardi 27/11 après l'appel du président américain, George Bush. La ministre des affaires étrangères de l'entité sioniste, Tzipi Livni a considéré que l'essentiel de l'organisation du congrès d'Annapolis est la participation des pays arabes et non pas ce que doit présenter Olmert, tout en soulignant qu'on ne doit pas intervenir dans les négociations qui se déroulent entre les palestiniens et l'entité sioniste.


Pour sa part, Dr Adel Samara, l'expert dans les questions politiques et économiques, voit que le congrès d'Annapolis ne s'organise pas pour les intérêts palestiniens, mais il était indispensable pour faire inclure plus de pays arabes dans la normalisation gratuite des relations avec l'état hébreu, afin de dépasser les palestiniens et sa question légitime.


" La participation collective de tous les pays arabes est une défaite politique officielle et que cet engagement est condamné fortement. L'histoire et les générations futures ne pardonneront jamais les arabes car Israél va réaliser la normalisation de ses relations avec la majorité des pays arabes en profitant de l'aide des palestiniens et bénéficiant de cette occasion ", a t-il ajouté.
D'une autre part, le professeur des sciences politiques à l'université nationale d'Al Najah à Naplouse, Dr Abdel Sattar Qassem a exprimé ses inquiétudes des engagements du président Abbas durant la crise et du désaccord palestinien continuel, tout en condamnant la participation du groupe d'Abbas au congrès d'Annapolis.


De son côté, l'avocat Talal Abou Afifa, a fortement condamné la participation des arabes à la conférence d'Annapolis, tout en affirmant que cette réunion s'organise pour faire revivre le congrès de Madrid qui s'est tenu, avant, pour combattre l'Iraq, alors que la réunion internationale d'Annapolis vient, aujourd'hui, pour accumuler le soutien des pays arabes et frapper l'Iran, tout en critiquant fortement la position arabe face à la politique américaine dans la région.


Finalement, il voit que ce congrès ne réaliserait rien aux palestiniens au moment où l'occupation israélienne va profiter de cette occasion pour réaliser des normalisations et d'autres concessions, en arrivant au renoncement au droit de retour des réfugiés palestiniens après avoir obligé les négociateurs palestiniens de reconnaître état hébreu israélien comme condition préalable à toute négociation avec les palestiniens.

No comments: