Featured Post

GUERRE MESSIANIQUE SIONISTE AVANT LA VENUE DE LEUR MACHIAH/ANTECHRIST/DAJJAL: EXTENSION DES FRONTIERES DE L'ENTITE SIONISTE, VOL ET PILLAGE DU GAZ ET DU PETROLE DES PAYS MUSULMANS DE NOUAKCHOTT A BAGHDAD

« Le comble du savoir-faire ne consiste pas à remporter toutes les batailles, mais à soumettre l’armée ennemie sans livrer bataille » (Sun...

Wednesday, August 03, 2011

Soumis a une intense pression, le fusible du mossad, Gueant met en place en France les memes methodes utilisées lors de la guerre civile en Algerie dans les années 1990. D'abord, il crée des groupes de 'voisins vigilants' une espece de reseaux de harkis qui se feront bientot appelés 'patriotes', travaillant pour les services sous couvert de 'legitime defense'. Puis les escadrons de la mort, ' les GIAs' (groupes des israeliens armés), frapperont, couverts par l'etat et en relation directe avec l'OTAN. Comme deja vu en 2005 lors des incendies volontaires de foyers et d'hotels ou residaient des familles africaines, les provocations et la degradations des lieux de culte musulmans et autres cimetieres, le mitraillage de mosquees et de commerces musulmans, des emeutes fabriquées de toutes pieces dans les banlieues, le tout pour faire passer Sarkozy par la force en 2012. Or la guerre civile, comme on a pu le voir en Norvege est un objectif politique des classes dirigeantes sionistes en occident. L'extreme droite juive sioniste au pouvoir Sarkozy, Cameron, Merkel, tous des israeliens, portent une lourde responsabilité dans les attentats d'Oslo, ils preparent la guerre civile et le chaos dans le but de proteger et renforcer les politiques pro-israeliennes

Poussées pétainistes : Guéant promeut la délation dans les quartiers




27 juillet 2011 (Nouvelle Solidarité) — Nicolas Sarkozy aime bien jouer les durs en matière de sécurité alors qu’en réalité, avec le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux imposé par la révision générale des politiques publiques (RGPP), les coupes sont claires partout dans les budgets de la Police et de la Gendarmerie.

Comment faire face alors à la montée de la criminalité, conséquence de la crise économique, du manque criant de repères dans la société, et de mauvaises exemples qui viennent d’en haut ? Comment regagner la confiance des Français à quelques mois des élections présidentielles alors que Marine Le Pen se maintient à 16 % dans les sondages ?


Claude Guéant a cru trouver l’idée géniale en demandant aux citoyens de jouer eux-mêmes aux vigilantes, c’est-à-dire à prendre eux-mêmes en main la justice, via des projets du type « voisins vigilants ».

Ce concept vicieux a d’abord été promu à Cour-Cheverny dans le Loir-et-Cher. Première étape : la Gendarmerie a été chargée de surveiller des zones beaucoup trop vastes par rapport à ses capacités à y assurer une présence suffisante ; deuxième étape : à l’été 2008, une vague de vols a eu lieu dans la zone résidentielle de Cour-Cheverny où dans ce paisible village de 2700 habitants, quinze villas ont été cambriolées en un mois ; troisième étape : furieux, les citoyens mettent en place des rondes et s’organisent en véritable milice civile et parfois armée, plongeant la préfecture dans l’embarras ; quatrième étape : pour éviter les dérapages, la Gendarmerie propose l’adoption du concept « voisins vigilants », testé déjà dans les Alpes Maritimes, où les citoyens créent leur propre réseau des « vigilantes » avec, comme dans l’ancienne RDA, un « référent » en contact avec la Gendarmerie pour chaque pâté de maisons.

D’après le Journal du Dimanche, « les habitants se mettent à l’affût, notent tout ce qui leur paraît douteux : inconnus qui rôdent, démarcheurs insistants, voitures au pas… Puis préviennent le référent du pâté de maisons, qui a son tour alerte la Gendarmerie ». Parmi les choses soi-disant « étranges » à signaler : « un rassemblement nocturne de jeunes qui vident des bières à proximité de leur école ».
Ce concept a d’abord été testé dans 29 communes des Alpes Maritimes ; désormais Claude Guéant a appelé tous les préfets à le « promouvoir » au niveau national.

Rappelons que ce concept de vigilantes est hérité de la Rome impériale, où la lutte contre les incendies, mais aussi l’arrestation des esclaves en fuite, ou des mendiants, était attribué à des vigiles urbani.

Livrer le pouvoir d’appliquer la justice à d’autres qu’aux autorités représentant l’Etat, chargées de veiller sur le bien commun, équivaut à « privatiser » la justice, à la donner à des personnes qui pourront s’en servir non pour protéger la collectivité mais pour défendre leurs intérêts les plus étroits.

Ceci ne peut conduire qu’aux pratiques de délation qu’on a constatées lors de l’occupation durant la deuxième guerre mondiale. Il faut, au contraire, rétablir une force de l’ordre au service des citoyens, ayant un sens de sa mission républicaine, rétribuée et formée pour être à la hauteur de cette tâche.

Que les citoyens tentent de se protéger eux-mêmes face à la défaillance de l’Etat est compréhensible. Le problème est, cependant, que ce n’est pas telle ou telle commune qui menace de prendre l’eau. Du fait des politiques financières de nos gouvernants, c’est la Maison France qui risque de couler.

Nous vous invitons donc, à exercer votre pleine vigilance citoyenne à l’égard des nos gouvernants au niveau national et surtout, à vous engager pleinement, et de façon totalement légitime, à les changer.

No comments: