Tuesday, September 20, 2011

La reconnaissance du CNT ne cache pas les contradictions fondamentales et leur résolution dialectique

Par Omar Mazri,
http://liberation-opprimes.net/

Introduction

L'Iran semble perdre la boussole et son opportunisme ou sa haine aveugle de Kadhafi lui fait prendre des positions contradictoires. D’une part reconnaitre le CNT alors que les opprimés d'Afrique et d'Amérique latine refusent de le faire et d'autre part dénoncer l'ingérence occidentale en Lybie par la voix de son  Guide suprême,, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a conseillé samedi, devant plusieurs centaines d'invités des pays arabes venus à Téhéran pour participer à la  "Conférence internationale sur le réveil islamique" aux révolutionnaires arabes : « Ne faites jamais confiance aux États-Unis, à l'OTAN et aux régimes criminels de la Grande-Bretagne, de la France et de l'Italie qui se sont longtemps partagés vos pays pour les piller »


Quelle est la signification de ce double langage et quels enseignements  doivent en tirer les révolutionnaires arabes et les élites civiles et militaires  jouissant de probité morale et de grande lucidité sur l'ampleur des enjeux qui oblige d’une part  à "ruser"  et d’autre part à "menacer " et à prendre l’initiative historique pour ne pas être pris de court par l’accélération de l’Islam qui impose de changer et d’imposer son agenda de changement ou d’être changé par la volonté des autres et pour leurs intérêts ?  Voici une tentative de réponse partielle et imparfaite, celle d'un Arabe, un fossile qui rêve d'un nouveau  temps :

1 - Les Chiites, minorité persécutée dans le monde musulman, ont développé la culture des figures emblématiques et ils sont contraints de donner exutoire à la disparition de Moussa Sadr le guide spirituel du Hezbollah.

2 - L'Iran a conservé dans sa culture perse le culte des dignitaires et il l'a islamisé dans sa lutte contre les Sunnites qui ont massacré et effacé les noms et la mémoire des descendants de l'imam Ali. Les omeyades et les Abbassides ont effacé de la  mémoire islamique le rôle de l'imam Ali, d'Al Hassan, d’Al Hussein et de leurs descendants.

3 - Sur ces divergences doctrinales et historiques avec le monde sunnite qui lui est hostile pour sa révolution  qui a détrôné un empereur vassal de l’Occident,  l'Iran sait qu'il est sur la liste des prochains agressés. Il lance une course dans l'armement d'un côté et il joue un double jeu en soutenant discrètement les Talibans en Afghanistan et la résistance armée en Irak tout  en reconnaissant le CNT libyen allié de l’OTAN. Il sait, à travers l'expérience des dernières élections d'Ahmadi Nejad, qu'il existe un scénario de déstabilisation interne qui sera mené par les agents islamistes retournés par la CIA ou mobilisés par l'Arabie saoudite. Il sait qu'en terme de déstabilisation, d'attentats suicides et de subversion les Arabes fanatisés peuvent se révéler dangereux. Les Iraniens  ont sans doute étudié l'expérience de Syrie et de Libye. Elle vient s’ajouter à leur expérience du Yémen (les houtistes) et du Bahreïn qui sont des scénarios diaboliques pour briser la révolution arabe mais aussi pour  pousser l'Iran à intervenir pour protéger les minorités chiites et donner prétexte à l'ingérence étrangère et à l'Arabie saoudite d'entrer en guerre directement ou par ses terroristes wahhabites.

Il existe un principe islamique At Taqiya ou le principe de précaution que les chiites cultivent avec art que la culture de clandestinité puis la culture de minorité a développé jusqu’à l’exagération.  Ils appliquent la règle coranique :

{Que les croyants ne prennent point les mécréants comme protecteurs au lieu des croyants. Quiconque fait cela ne tient d’Allah en rien, _  à moins que vous ne le fassiez pour vous prémunir d’eux par précaution. Allah vous Met en garde à l’égard de Lui-même. C’est vers Allah le Devenir.} Al ‘Imrane 28

Avec pour exégèse l’Imam Ali qui a dit : « L’intelligence, c’est de bien retenir les expériences »

L'Iran se croit donc obliger de tenir un double langage mais sur l'essentiel qui est la ligne de front avec Israël et les USA  il ne cède pas : il apporte son soutien total et indéfectible à la Syrie car c'est elle qui assure la logistique du Hezbollah sachant que ce sont les iraniens qui arment et qui financent la résistance palestinienne

4 - Membre observateur de l'axe sino russe de l'organisation de Shanghai l'Iran est impliqué dans le développement de l'euro Asie comme pôle de concurrence à l'hégémonie euro atlantiste. Il manifeste à la fois sa présence à côté de la Chine et de la Russie et son réalisme qui sait les dangers de la politique de la chaise vide.

4 - En Égypte et en Iran, les plus conscients des enjeux stratégiques, savent que la révolution égyptienne si elle se radicalise et s'islamise elle va être la cible d’une agression israélienne au moment où l'armée égyptienne est sans doctrine de guerre et sans manœuvre militaire contre Israël. Pour l'instant le maréchal Tantaoui en Égypte contrôle la situation avec la vielle garde des Frères musulmans. Mais dans l'armée il y a de jeunes loups conscients des enjeux qui vont se manifester si la pression de la rue reprend contre l'armée ou si le nouveau président et le nouveau parlement restent fidèles à l'esprit de la révolution. Par ailleurs  les frères musulmans ont volé en éclats : ils sont 5 partis.  Les Frères musulmans,  opportunistes par tradition politique,  vont être  contraints de faire monter les enchères. Ils  vont radicaliser leur base et se radicaliser. Pour l'instant ils prennent conscience et ils  disent à haute voix leur refus de l'ingérence du Qatar, de l'Arabie saoudite et de la Turquie. La Turquie est propulsée comme modèle islamo laïc par les américains qui savent mettre deux fers en même temps et jouer sur les contradictions d'un monde musulman sans repères, sans stratégie et sans unité. Le premier fer est l'axe turque qui va remplacer l'axe saoudien qui n'est plus garant d'assurer la fourniture de pétrole car ses gisements s'épuisent et qui ne peut assurer sa suprématie idéologique de "Serviteur des deux lieux saints de l'Islam" car ce rôle est contesté par les peuples musulmans qui commencent à voir l'Arabie saoudite comme une construction initiale pour assoir l'emprise anglo-saxonne du monde musulman et le prolongement de la défense d'Israël. Le second fer est son contrôle direct et indirect des « fous de Dieu » qu’ils ont formé depuis des années et qu’ils ont lancé comme première expérience réussie en Libye.

En dehors du pétrole et de la base américaine à installer, la Libye est le moyen le plus subversif pour contenir les révolutions égyptiennes et tunisiennes. Ces révolutions, par leur continuité spatiale, historique, religieuse et par leur mentalités collectives portent le ferment d’une Afrique du Nord musulmane et anti impérialiste. C’est le premier segment du renouveau du Khalifat islamique. C’est un potentiel de ressources humaines, naturelles, géostratégiques et une ouverture sur l’Afrique qui va dépasser les idées initiales  du Maghreb arabe ou de la République arabe unie. Kadhafi n’est ni eternel ni un stupide : la force du temps ou celle de l’intelligence l’aurait poussé à devenir le pourvoyeur et le soutien de cette nouvelle Afrique du Nord et sa mise en résonnance avec l’Afrique et l’Amérique latine et le Dinar or qui fait sauter la case du FMI et du dollar.

L'Égypte et l'Iran ont donc objectivement intérêt à construire un axe commun contre le sionisme, l'hégémonie  impériale, les monarchies du Golfe  et les "terroristes islamistes" qui vont tout faire pour déstabiliser l'Égypte et l'empêcher de reprendre sa place stratégique dans le monde arabe. L'Iran chiite a besoin d'une alliance sunnite pour contourner l’embargo, soutenir la résistance palestinienne, soutenir la Syrie, élargir l’influence de sa révolution islamique et construire un front plus large contre l’agression sioniste ou américaine et son cheval de Troie : les clivages doctrinaires sunnites chiites.   La Turquie est perçue comme allié non fiable tant qu'elle est le partenaire commercial stratégique d'Israël et la pièce importante dans le dispositif de l'OTAN. Elle reste  un danger en cas d'attaque contre l'Iran, de chamboulement des équations stratégiques dans la région. Une fois de plus l'Iran a intérêt à livrer quelques os à ronger au CNT et se focaliser sur les contradictions principales. Dans une communauté internationale discréditée et illégitime et dans un monde où la réalité s’impose par le rapport de forces sur le terrain et non dans la caisse de résonnance de l’ONU reconnaitre ou ne pas reconnaitre le CNT n’est pas aussi important sur le plan stratégique et tactique malgré le tapage médiatique. La Libye future ne sera ni le CNT ni l’OTAN ni Kadhafi. Le monde change vite et les avis aussi et l’hypocrisie,  rejetée par la morale islamique, mais imposée par la diplomatie internationale et les rapports de force, est la règle de survie, de manœuvre dans des opérations qui dépassent un peuple, une nation, un chef. Reconnaitre le CNT est révoltant mais moins révoltant que la Fatwa de Qaradhawi demandant l’assassinant de Kadhafi ou cautionnant l’ingérence étrangère. Qui va supporter sur le plan moral et religieux tous ces milliers de morts. Qui a le courage et la lucidité d’empêcher d’autres morts sans être obligé de trahir ou d’être hypocrite ?

Dans cette perspective  de rapprochement Égypte Iran la gauche, les nationalistes et les nassériens égyptiens ont une conscience politique anti monarchiste, anti impérialiste et anti sioniste. Le clivage idéologique en Égypte ne se fera pas sur islamiste non islamiste mais sur le sionisme et le mondialisme.  Les Maghrébins doivent pour cette phase névralgique, comme du temps de la colonisation, opérer de nouveaux clivages et de nouvelles alliances : pour ou contre la souveraineté du peuple, pour ou contre la domination étrangère…

5 - L'Iran isolé et l'Égypte en quête de nouvelles alliances stratégiques ne peuvent ignorer les positions vis à vis du CNT et de l'OTAN PAR l'Afrique, l'Amérique du Sud et par une partie du peuple arabe de plus en plus conscient et libéré du discours religieux stérile et de l'impasse amenée par Ali Salabi et Al Qaradhawi.  Al Qaradhawi devra trouver d’autres réponses pour réfuter l’influence chiite dans le monde sunnite. Partisan de la formule divine « C’est Lui (Allah) qui vous a nommé Musulman » je ne me revendique ni de l’orthodoxie sunnite ni du clergé chiite mais de l’Islam. A ce titre je comprends la conversion des intellectuels sunnites  au chiisme même si religieusement, idéologiquement et intellectuellement j’aurais aimé voir les intellectuels sunnites et chiites surmonter le dogme et la doctrine et revenir à l’Islam originel.

6 -Pour l'Iran la cause arabe est secondaire eu egard à leur propre cause complexe dans ses contradictions avec le monde capitaliste et le monde arabe nationaliste ou monarchiste. Pour l'Iran la cause palestinienne est la cause principale des contradictions dans le monde musulman. Dans un jeu complexe de reconnaissance du futur état palestinien l'Iran a sans doute une carte à jouer, un pion à faire avancer. Je n'en connais pas les contours ni l'efficacité. La reconnaissance de l'Etat palestinien est une arme à double tranchant pour la cause palestienienne : elle peut être une liquidation de la cause palestinienne amené à reconnaitre Israel et renoncer en contre partie à la résistance armée. Quelle est la viabilité d'une palestine sans retour des réfugiés, sans territoire et sous la "bienveillance sioniste"? Quelle est la stratégie des iraniens, des syriens et des palestiniens dans ce scénario qui semble défier la logique territoriale, historique et morale? Je ne sais pas. Il faut creuser la question. Celà n'exclue pas la priorité de ce dossier pour les iraniens qui sacrifient d'autres dossiers,  concèdent d'autres positions et mènent un double discours.

7 - Il est donc trop tôt  tôt pour savoir où va se situer la ligne de fracture entre les  partis en Égypte, entre les Arabes et Israël, entre les Musulmans et l’Occident,  mais la rupture est proche et dramatique. Dans cette rupture qui va avoir lieu dans les mois ou deux années à venir nous devons garder en vue la résistance libyenne contre la présence étrangère et le rôle des Africains pour soutenir cette résistance. Kadhafi, vivant ou tué, s'il parvient à s'imposer comme emblème de résistance à l'impérialisme et s'inscrire dans la lignée de Omar AL Mokhrar il aura accompli sa vocation idéologique et historique d'élargir l'axe de résistance contre le nouvel ordre mondial. La question libyenne ne se pose plus en termes de Kadhafi mécréant, juif, chiite, sioniste, sorcier, dictateur ou non. Elle commence à se reposer en termes de résistance comme en Irak, en Somalie, en Palestine, en Afghanistan.  Face à l'armada destructrice de l'Otan Belgrade et Bagdad ont opposé moins de résistance que Tripoli, Syrte et autres petites villes libyennes.  La résistance libyenne, malgré ses pertes énormes face à l’OTAN, vient en effet réconforter la résistance libanaise et palestinienne contre la force de frappe infernale des armées  sionistes. Il est possible de résister. Il est possible de redéployer les forces de résistances sur d’autres terrains et avec d’autres formes en faisant le lien avec l’histoire et la religion  qui ont fédéré les luttes anti coloniales et les luttes contre les Croisades.

8 - Avant cette rupture qui va amener l'entité sioniste, sous couvert de l'OTAN, a déclencher une agression sur l'Égypte les Algériens qui sont visés par le démembrement et la prédation doivent trouver rapidement une issue politique à la crise algérienne interne. Les jeunes loups de l'Armée nationale populaire pur produit de l'Algérie indépendante, sans attache avec la cinquième colonne liée au Hizb frança,  au Makhzen marocain et au berbérisme le plus raciste sont mis face à leurs responsabilités morales, historiques, nationales et religieuses. La décennie noire et les deux décennies d'avant et après ont porté un coup à l'image de l'armée nationale. Elle a payé la facture de la haine des nostalgiques de l'Algérie française et elle a été instrumentalisée par les éradicateurs en rupture avec les idéaux du premier novembre. Il est temps d'un sursaut de conscience et de dignité nationale.

Il m’arrive de faire un rêve et de me réveiller en me disant qu’il n’est pas du domaine de l’impossible :

La paix revenue en Algérie.
La résistance libyenne soutenue par l’Algérie.
Le peuple et l'armée égyptienne être soutenus par le peuple et l'armée algérienne contre l'agression  israélienne qui se prépare.
Le peuple et le gouvernement algérien soutenant la Tunisie et l’aider à ne pas tomber dans les mâchoires déchirantes  du FMI et de la Banque mondiale
Les Algériens disant  dire à haute voix et à l’unisson que l'armée algérienne nationale et populaire a les compétences et les moyens de  s'engager et d'engager avec elles les millions de volontaires pour riposter sur son sol et à l’extérieur de son sol à toute agression.

Le dernier rêve que j’ai fait est le cauchemar des occidentaux devant  l'Iran fermant le détroit d'Ormuz, l'Algérie fermant à l’ouest le détroit de Gibraltar et rendant à l’est l'exportation et l'approvisionnement du pétrole libyen sur les côtes libyenne mission périlleuse, l'Égypte fermant le canal de Suez  et ouvrant  les frontières avec Gaza. Les arabes reprenant en main les outils de leur grandeur, de leur unité et de leur dignité est une espérance. Attendre avec espoir est un acte de foi même si cela se passe en sommeil dans une nuit noire.

{Combats donc pour la cause d’Allah, tu n’es chargé que de toi-même. Et incite les croyants, afin qu’Allah mette fin à la guerre de ceux qui sont devenus  mécréants. Allah Est plus Fort en rigueur et plus Fort en supplice. Quiconque intercède une bonne intercession en aura une part, et quiconque intercède une mauvaise intercession en aura un lot.} An Nissa 84


9 - Si le rêve  peut devenir réalité après le réveil des peuples et  la prise de conscience des élites de leur responsabilité, la réalité est là, dure, amère et nous demande d'agir. Il faut continuer à dénoncer l'agression impérialiste contre la libye. Il faut réfuter les arguments religieux fallacieux de l'Association des Savants Musulmans qui n'ont donné que des opinions personnelles sans mettre en évidence les textes sacrés (Coran et Hadith) qui refusent d'une manière évidente le recours à l'assistance des Mécréants et des idolatres et qui imposent le recours à l'arbitrage des Musulmans. Les élites musulmanes étant peu crédibles nous devons restés attachés aux résolutions de l'unité africaine et de l'Alba latino américaine qui condamnent l'intervention illégitime et illégale et demander une enquête internationale conduite par l'assemblée générale des nations unis hors du véto américain.

10 – Les Français et les Européens doivent se libérer de leur consommation, de leur carte de crédit et de leur soumission à la fascination médiatique et à sa désinformation.  Israël sait par ses experts et ses états majors plus compétents que moi et mieux informé que nous tous que c’est la fin de sa suprématie politique et militaire. Le scénario tragique de la Finlande annonce d’autres  attentats en cours en Europe. Il ne faut pas être devin pour imaginer que c’est le seul scénario satanique que peuvent imaginer les sionistes pour ouvrir l’encerclement qui les cerne de partout. Ils ne peuvent que produire le chaos et l’imputer aux Musulmans. Al Jazeera et Al Arabia sont là avec leur fort taux d’audience pour donner crédit aux scénarios sionistes et il y aura suffisamment de Musulmans naïfs pour y croire et tomber dans la manipulation.  Les media-mensonges, que dénonce Michel Collon,   se sont rodés en Syrie et en Libye pour utiliser l’intox d’Al Jazeera comme source fiable et crédible pour la vendre comme scoop à leurs insouciants et comme mobile à leur agression.

101 - Je ne suis pas partisan de l’explication métaphysique ou eschatologique de l’histoire mais Gog, Magog et démagogues sont à l’œuvre dans nos esprits et dans les faits que se mettent en place à notre insu. Mais effectivement nous entrons dans une guerre totale, tous contre tous, et elle annonce  le désastre total aussi bien pour les générations arabes et musulmanes qu’européennes et chrétiennes  devant les néo croisades style 3ème millénaire. Cette guerre est celle que les Usuriers internationaux ont imposée à la planète soumise à leur domination :

{…craignez Allah et délaissez ce qui reste de l’usure, si jamais vous êtes croyants.  Si vous ne le faites pas, attendez-vous alors à une guerre de la part d’Allah et de Son Messager. Si vous vous repentez, vous garderez alors vos capitaux. Ne soyez point injustes et on ne vous fera subir aucune injustice.} Al Baqara 278


Conclusion :
Je ne suis pas un oiseau de mauvaise augure mais un pacifiste qui n'est pas naïf et qui connait la profondeur et la vérité de cette analyse de Marx  sur un monde secoué par les contradictions :  "Il faut oser provoquer le scandale pour ne pas devenir sa proie"

No comments: